Des trajets directs entre Lugano et Hambourg

Les CFF et la Deutsche Bahn (DB) vont poursuivre l’aménagement de l’offre entre la Suisse et l’Allemagne au cours des six prochaines années. Les voyageurs pourront donc voyager dans des trains directs entre Lugano et Hambourg ou entre le Valais et l’Allemagne.

Début d’une galerie photos

Le débat sur le changement climatique donne un nouvel élan aux chemins de fer, respectueux de l’environnement. La hausse considérable de la demande en trafic ferroviaire international entre l’Allemagne et la Suisse en est la preuve. Rien qu’au point frontière à Bâle, le nombre de voyageurs s’est accru de plus de 25% au cours des cinq dernières années.  

Malgré les défis actuels liés au coronavirus, les CFF et la DB sont convaincus que le trafic ferroviaire entre la Suisse et l’Allemagne revêt un fort potentiel de croissance dans les années à venir.  

Aussi les deux entreprises de chemin de fer ont-elles prévu un aménagement global de leur offre entre les deux pays pour les six prochaines années. À cet effet, la collaboration de longue date entre les CFF et la DB va être renforcée en trafic voyageurs international. C’est ce qu’ont annoncé les deux partenaires aujourd’hui dans une déclaration d’intention. Pour les CFF, cet aménagement constitue une étape importante vers l’amélioration sensible de l’offre en trafic voyageurs international. 

«Nous voulons simplifier les voyages en train dans les pays européens pour nos clients. C’est pourquoi nous avons décidé de miser sur un nouveau développement du trafic international. »
Vincent Ducrot, CEO des CFF

La nouvelle offre entre la Suisse et l’Allemagne se présente comme suit 

Aménagement pris en compte dès le changement d’horaire 2020: plus de relations et réduction du temps de trajet entre Zurich et Munich 

  • Grâce au nouvel horaire en vigueur dès décembre 2020, les voyageurs pourront se rendre douze fois à Munich par jour au lieu de six actuellement.  
  • Dans le cadre d’une première étape d’aménagement, le temps de trajet entre Zurich et Munich sera ramené à 4 heures contre 4 heures 40 actuellement.  
  • Il sera encore réduit de 30 minutes supplémentaires lors d’une autre étape d’aménagement. 

 Aménagement à moyen terme prévu à partir de l’horaire 2026 

Grâce à l’aménagement de l’offre prévu entre les CFF et la DB, les voyageurs devraient profiter dès l’horaire 2026 de nouvelles relations entre la Suisse et l’Allemagne. Des temps de trajets plus courts et un matériel roulant à la pointe de la modernité sont d’autres avantages.  

Nouvelles relations directes 

  • De nouvelles relations directes seront mises en place entre l’Allemagne et le Valais via Berne.  
  • Deux nouvelles relations directes par jour de Hambourg à Lugano via Bâle renforceront l’offre sur l’axe nord-sud du Saint-Gothard.  
  • Le nombre de relations directes quotidiennes entre la Suisse et l’Allemagne passera de 26 actuellement à 35.  
  • De nouvelles relations directes entre l’Allemagne et le Valais via Berne seront possibles grâce au nouveau concept.  
  • L’utilisation de l’ICE 4 sur la ligne Dortmund–Köln–Basel permettra de nouvelles relations directes depuis la Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Des relations directes supplémentaires entre l’Allemagne et Coire pourront être proposées grâce à la future cadence semi-horaire sur le tronçon Zürich–Chur. 

Temps de parcours plus court 

  • Le temps de parcours entre les destinations des deux pays doit encore être réduit.  
  • La durée du voyage entre Francfort et Zurich sera ramenée à 3 heures et 40 minutes contre 4 heures actuellement.  

Nouveaux trains 

  • Le passage complet à l’ICE 4, le train à grande vitesse le plus moderne de la DB, est envisagé pour toutes les relations ICE entre la Suisse et l’Allemagne.  
  • Des compositions Giruno seront utilisées entre la Suisse et l’Allemagne. À cet effet, les CFF envisagent d’acquérir de nouvelles compositions Giruno auprès du fabricant Stadler Rail.  

La mise en service du nœud ferroviaire de Stuttgart 21 et les étapes d’aménagement des tronçons Karlsruhe–Offenburg et Müllheim–Bâle permettent le réaménagement de l’offre que les CFF et la DB entendent réaliser. 

Découvrir l’Allemagne en train