8 initiatives prouvant que les CFF sont plus écolos qu’on ne le pense

Blogueuse écologiste engagée, Anina Mutter privilégie les CFF pour se déplacer durant cet été dans le respect de l’environnement. Elle revient ici sur les initiatives CFF qui l’impressionnent le plus en matière de durabilité.

Ensemble en faveur du développement durable

Cet article a été rédigé en collaboration avec Anina Mutter. Plusieurs influenceuses et influenceurs relatent pour CFF News leur expérience avec les transports publics en matière de développement durable. De nombreux autres articles sont consacrés au développement durable aux CFF.

Cette iframe contient des contenus de tiers qui pourraient ne pas être accessibles.

Bravo! Si tu voyages avec les CFF, tu utilises clairement l’un des moyens de transport les plus durables après tes propres pieds (marche, vélo, skateboard, etc.). C’est déjà très cool.

Mais, sais-tu que les CFF s’engagent de manière beaucoup plus globale au service du développement durable et appliquent ces valeurs dans de nombreux domaines, pas toujours visibles? Leur objectif déclaré: la neutralité climatique d’ici à 2030.

J’ai recherché quelques initiatives intéressantes qui ne sont pas forcément connues. Tu pourras ainsi apprécier doublement ton prochain voyage en train, car ton déplacement est encore plus écolo que ce que tu peux bien imaginer.

Début d’une galerie photos

A comme asphalte recyclé

Depuis 2020, les CFF utilisent de l’asphalte recyclé pour les nouveaux quais, ce qui permet de réduire les nuisances environnementales de 40% par rapport à l’asphalte classique.

B comme bibliothèque

Le fait de recycler et valoriser les matériaux n’est pas seulement hyper écologique. Ça a aussi un côté ludique. Les bibliothèques CFF par exemple te permettent de troquer un livre contre un autre, pour le plaisir de la lecture et le bien de l’environnement!

Début d’une galerie photos

C comme circularité

Aux CFF, les éléments de construction mis au rebut ou les ressources et matériaux usagés ne sont pas directement éliminés, mais recyclés et réutilisés. Les déchets deviennent une ressource précieuse si bien que d’anciens ateliers CFF permettent par exemple de construire une nouvelle école.

E comme eau potable

Les CFF mettent à disposition des fontaines d’eau potable dans certaines gares, dans le cadre d’un projet pilote. Les voyageurs ont ainsi la possibilité de remplir leur propre gourde en toute simplicité avec une eau conforme aux normes sanitaires. Autre atout: il y a moins de bouteilles en plastique jetées.

H comme hydraulique

Près de 100% de l’électricité alimentant les trains CFF est d’origine hydraulique. Les CFF exploitent leurs propres centrales hydrauliques pour couvrir leurs besoins énergétiques. Say what?!

Début d’une galerie photos

I comme immobilier

La planification, la construction, l’exploitation et l’assainissement des bâtiments des CFF se font dans un souci d’économie de ressources et d’efficacité énergétique. Ainsi, les CFF ont réussi à économiser 34 GWh d’énergie par an par rapport à 2011. Le projet Europaallee représenté sur les photos illustre parfaitement ce type de construction aux CFF.

J comme jardin urbain

Depuis 2018, la gare de Zurich Enge accueille un petit jardin urbain agrémenté de potagers où la cueillette est autorisée! Les plantes et les arbres améliorent la qualité de l’air et confèrent au lieu une atmosphère plus saine.

P comme photovoltaïque

D’ici à 2030, les CFF produiront 30 GWh d’électricité photovoltaïque par an aux fins de leur propre consommation. Savais-tu que 30 GWh d’électricité permettaient d’alimenter 8500 foyers?