Les joies du voyage avec les CFF

«Via» donne à ses lecteurs le goût du train et du voyage depuis 25 ans, mais les CFF et leurs magazines destinés à la clientèle ont déjà presque traversé un siècle d’histoire.

Début d’une galerie photos

Dans sa première édition, «Via» s’est intéressé au retour des trains à deux niveaux, mais aussi aux finances des CFF: pour découvrir où vont se loger les deniers publics, «Via» a pris le train avec Benedikt Weibel, l’ancien directeur des CFF, sur une ligne déficitaire et sur une ligne rentable. Un menu fort copieux, donc. Des sujets plus légers ont également été servis aux lecteurs avides de voyage: des reportages sur Obwald («Black Hills am Brünig») et sur Lille, désignée comme le nouveau centre névralgique de l’Europe.

Le magazine ferroviaire «Via» souhaitait se profiler comme un magazine pour les personnes qui voyagent, comme l’expliquait le Secrétaire général des CFF dans la première édition du printemps 1993. Ce souhait reste accompli jusqu’à ce jour. Plus que jamais d’ailleurs, puisqu’il n’est aujourd’hui plus question de politique des transports ou de technique, mais uniquement de voyage dans ce «premier magazine de Suisse sur la mobilité», dont la fréquence de publication a plus que doublé en un quart de siècle: «Via» paraît non plus quatre, mais dix fois par an.

Pendant tout ce temps, le support de choix du magazine pour la clientèle est resté le format imprimé. Cette tradition remonte à l’été 1927 avec la «Revue CFF». Sophistiquée, cette dernière souhaitait encourager ses lecteurs à voyager et ainsi servir des intérêts nationaux. Sept ans plus tard, l’Office national suisse du tourisme (aujourd’hui Suisse Tourisme) reprenait la «Revue CFF». Après deux changements de nom, d’abord «La Suisse», puis «Revue Suisse», la publication a été suspendue dans les trains, jusqu’à ce que «Via» s’approprie son crochet.

«Via» a également repris le Bulletin des CFF, une publication qui avait vu le jour en 1924 en tant que magazine du personnel et qui s’est ouverte au fil des décennies aux personnes intéressées par les chemins de fer et la technique. Après 61 ans de parution, cette publication a été divisée en deux, donnant naissance au «Courrier CFF» (aujourd’hui «En route») pour les collaborateurs et au «Magazine CFF» pour la clientèle. Ce dernier a ensuite été englouti par «Via» voilà un quart de siècle.

Début d’une galerie photos

Le 3 mai, Anna Amacher Hoppler parlera du partenariat entre l’Office national suisse du tourisme et les CFF en matière de commercialisation de la Suisse à l’étranger (18h15, CFF Historic, Lagerstrasse, Windisch, www.cffhistoric.ch).

Voyage dans le temps

Dans cette rubrique, nous remontons le temps et nous nous s’interessons à des traditions et à la technique ferroviaire d’une autre époque.