Navigation

Servicelinks

Top part of the Navigation

L’ABC du compte de résultat

Résultat du groupe, taux de couverture de l’endettement, flux de trésorerie disponible: que signifient exactement tous ces termes figurant dans le rapport de gestion? L’expert financier Stefan Jaggi explique comment bien lire le compte de résultat du groupe.

Le comptes du groupe 2017
Le comptes du groupe 2017

Autant de termes qui vous effraient peut-être? Est-ce que le rapport de gestion vous semble incompréhensible? Ne vous inquiétez pas. La comptabilité semble tellement compliquée pour un profane – et, pourtant, ce n’est pas sorcier. Finalement, l’enregistrement des recettes et des dépenses effectué par n’importe quel ménage fonctionne de la même façon. Pour bien comprendre les comptes du groupe, il est intéressant d’établir un parallèle avec les comptes d’un ménage. L’expert financier Stefan Jaggi explique comment faire et définit les principaux termes.

Stefan Jaggi, expert financier responsable des comptes consolidés aux CFF

 

Produits d’exploitation

Les produits d’exploitation englobent l’ensemble des recettes.

CFF: aux CFF, les principaux postes de recettes sont les produits du trafic (paiements des clients en trafic voyageurs et en trafic marchandises) et les indemnités de la Confédération et des cantons pour l’infrastructure et le trafic régional. Les produits résultant de la location d’immeubles de CFF Immobilier pèsent également dans la balance.

Ménage: les produits d’exploitation correspondent à l’ensemble des salaires perçus par les membres de la famille. Les aides allouées pour financer les travaux d’économie d’énergie effectués dans son logement ou les allocations pour enfants versées afin de compenser une partie des frais que les parents doivent assumer pour l’entretien de leurs enfants sont en quelque sorte l’équivalent des indemnités des pouvoirs publics.

 

Charges d’exploitation

Les charges d’exploitation englobent l’ensemble des dépenses.

CFF: les salaires versés au personnel sont de loin le premier poste de dépenses. Ils représentent près de 50% du total des dépenses. Les amortissements sont également imputés aux charges.

Ménage: habituellement, le ménage effectue des dépenses le plus souvent de manière récurrente pour la nourriture, le loyer, les assurances et les vêtements.

 

Amortissements (sous-poste des charges d’exploitation)

Les amortissements représentent la perte de valeur des installations enregistrées côté dépenses dans les comptes annuels.

CFF: les CFF possèdent de nombreuses installations qui perdent de la valeur au fil du temps. Cette perte est due, notamment, à l’usure technique. Les CFF doivent dès lors porter leur dépréciation de valeur en compte, la loi les y oblige. Comme les CFF ont développé l’exploitation ferroviaire (gares, doubles voies, tunnels, nouveaux véhicules, etc.) ces dernières années, le poste des amortissements a augmenté.

Ménage: au niveau privé, les amortissements pourraient être comparés à une épargne. Exemple: la famille Dupont s’achète une nouvelle télévision à 2000 francs. Elle met de l’argent de côté chaque année en vue de la remplacer dans plusieurs années lorsqu’elle ne fonctionnera plus.

 

Résultat d’exploitation

Le résultat d’exploitation correspond à la différence entre les produits d’exploitation et les charges d’exploitation.

CFF et ménage: un résultat positif correspond à un bénéfice: il reste de l’argent. Un résultat négatif correspond à une perte: il y a des dettes (supplémentaires).

 

Résultat financier

Le résultat financier correspond à la différence entre les recettes et les dépenses des postes hors exploitation, tels que les intérêts ou les produits de change.

CFF: les charges financières (les CFF doivent payer des intérêts pour l’argent qu’ils ont emprunté auprès des banques) et les charges fiscales ne sont pas comptabilisées dans les charges d’exploitation. Ces dépenses spéciales ne sont pas affectées au résultat d’exploitation, mais composent le résultat financier.

Ménage: si la famille Dupont doit payer des intérêts après avoir contracté un prêt, ils ne seront pas comptabilisés dans les charges d’exploitation. Ils sont retranchés du résultat financier. Deuxième exemple: la famille Dupont possède des actions donnant droit à un dividende. Il s’agit d’une rémunération ajoutée au résultat financier.


Résultat issu de la vente de biens immobiliers

Il s’agit des recettes provenant de la vente unique d’objets qui ne servent plus à l’exploitation.

CFF: certains terrains qui ne servent plus à l’exploitation ferroviaire sont vendus.

Ménage: la famille Dupont vend des pièces d’antiquaire dont elle a hérité après le décès de l’une de ses grand-mères.

Résultat du groupe

Le résultat du groupe s’obtient en additionnant le résultat d’exploitation, le résultat financier et le résultat issu de la vente de biens immobiliers.


Flux de trésorerie disponible
Le flux de trésorerie disponible désigne les fonds provenant de l’activité d’exploitation qui sont à la disposition de l’entreprise après déduction des investissements.

CFF: lsi le flux de trésorerie disponible est positif, l’entreprise a gagné davantage qu’elle n’a investi. Cela signifie aussi que l’endettement a pu être réduit. Le taux de couverture de l’endettement s’en trouve ainsi amélioré. Le taux de couverture de l’endettement désigne le nombre d’années nécessaires pour rembourser les dettes actuelles, à condition que le résultat reste similaire à celui de l’exercice sous revue.

Ménage: la famille Dupont dispose de 8000 francs après avoir déduit de son salaire toutes les dépenses courantes. Elle achète une voiture d’occasion pour 5000 francs.
Son flux de trésorerie disponible est positif, car il lui reste un budget de 3000 francs. La famille Dupont peut donc rembourser ses dettes ou placer l’argent sur un compte d’épargne.

 

Bilan du groupe

Le bilan du groupe représente le patrimoine de l’entreprise et ses dettes. Tous les postes figurant dans le compte de résultat n’y apparaissent pas. Le bilan fait état des investissements, à savoir des acquisitions susceptibles d’être utilisées de façon durable par l’entreprise. L’actif immobilisé doit être supérieur aux dettes. La différence (positive) entre l’actif immobilisé et les dettes est appelée «fonds propres».

CFF: dans le bilan des CFF, le total des actifs s’élève à 45 milliards de francs, les capitaux étrangers à 33 milliards et les fonds propres à 12 milliards.

Ménage: la télévision et la voiture d’occasion achetées par la famille Dupont sont inscrites à l’actif (= patrimoine), alors que les dettes sont comptabilisées côté passif (partie du bilan qui regroupe les dettes).

Groupe CFF et CFF SA

Le terme «Groupe CFF» désigne l’entité regroupant CFF SA, CFF Cargo, SBB Cargo International, les filiales en trafic régional ainsi que toutes les sociétés du groupe et sociétés associées telles que Securitrans et Elvetino. Dans la présentation des comptes, le groupe et ses filiales forment une entité; les imputations internes ne sont pas prises en compte. Les chiffres présentés à la conférence de presse de bilan se réfèrent systématiquement au groupe CFF. Le bilan de CFF SA est présenté séparément, uniquement pour des raisons légales.