Un sms et en avant la climatisation

Conjointement avec l’Université de Berne, les CFF testent une nouvelle forme de climatisation pour les véhicules. En fonction de la température ambiante, un SMS déclenche automatiquement le démarrage de l’installation de climatisation ou de chauffage au moment idéal à bord du train.

Une technologie informatique complexe s’appuyant sur les données
Une technologie informatique complexe s’appuyant sur les données

Qu’il fasse un froid polaire ou un soleil de plomb à l’extérieur, pour atteindre la température souhaitée, les anciens véhicules CFF sont chauffés ou refroidis durant 90 minutes avant leur utilisation. En fonction de la température ambiante, un temps de mise en marche plus court serait toutefois bien souvent suffisant. Mais comment déterminer l’heure optimale de mise en route pour le démarrage automatique des appareils de climatisation? Avec l’Université de Berne, les CFF se sont penchés sur cette question. Derrière la solution développée se cachent une technologie informatique de pointe ainsi que la mise en relation d’un grand nombre de données. Sur la base des prévisions météorologiques de MétéoSuisse et des caractéristiques du train concerné, l’outil intelligent calcule l’heure de démarrage idéale des installations de climatisation ou de chauffage. Lorsque celle-ci arrive, l’outil envoie un SMS qui tire le train de son mode inactif et les appareils démarrent automatiquement. «Ainsi, les anciennes compositions en circulation répondront également aux exigences d’efficacité énergétique», se réjouit Christian Trachsel, spécialiste des données ouvertes aux CFF. Pour identifier d’éventuels points faibles, l’outil est à présent soumis à toute une batterie de tests sur une composition du RER zurichois. Si les résultats sont convaincants, une extension à d’autres compositions et flottes est prévue. Si l’outil trouve une plus large utilisation, Matthias Tuchschmid, du programme d’économie d’énergie des CFF, table sur des économies de l’ordre de 1000 MWh par an avec cette nouveauté européenne. Un chiffre considérable: selon le spécialiste, «cela correspond aux besoins annuels de 250 foyers».

Chauffer et rafraîchir en mode éco.

Il y a déjà longtemps que les CFF ont en ligne de mire une efficacité énergétique maximale dans des trains climatisés. Le «mode veille» introduit il y a quelques années a eu des effets positifs à cet égard: celui-ci s’active automatiquement lorsque la lumière est éteinte dans une composition garée; le chauffage et la ventilation fonctionnent alors en mode éco. Dans un second temps, le mode veille a été associé aux données d’horaire des véhicules, ce qui a permis de faire démarrer automatiquement le chauffage ou la climatisation 90 minutes avant la prochaine utilisation. Grâce à cette nouvelle évolution et à la prise en compte des données météorologiques, le temps de mise en route peut à présent être optimisé et adapté individuellement aux conditions qui prévalent.