Traverser l’été en gardant la tête froide

Les fortes chaleurs sont de retour. La climatisation tourne à plein régime dans les trains. Et ces températures extrêmes peuvent avoir un impact sur la voie ferrée. Voici les faits.

Traverser l’été en gardant la tête froide
Traverser l’été en gardant la tête froide

La climatisation réjouit les uns et insupporte les autres. Tandis que ces derniers enfilent un gilet en frissonnant, les premiers se délectent d’instants de fraîcheur tant attendus. La température dans les trains, en été comme en hiver, est l’un des sujets les plus récurrents (et brûlants) sur Facebook et Twitter

Réactions sur FB et Twitter

Autant pour le ressenti des uns et des autres. Mais quels sont les faits? Comment les CFF règlent-ils la température en ces temps de forte chaleur? 

Cinq faits sur la climatisation dans les trains
 

  • À l’heure actuelle, quelque 7200 climatiseurs sont installés dans 3700 caisses de voiture, de wagon, d’automotrice ou de locomotive. Au total, 94% des trains voyageurs sont climatisés. 

  • D’ici à 2020, environ 8000 climatiseurs garantiront une température agréable à bord des trains (= 97%).

  • En moyenne, nous ne rafraîchissons pas les compartiments voyageurs de plus de cinq à sept degrés Celsius par rapport à la température extérieure. Pour les voyageurs, la sensation de fraîcheur est ainsi garantie et le choc thermique évité. Pour les CFF, la consommation d’énergie reste modérée. Les compagnies ferroviaires étrangères respectent également cet écart de cinq à sept degrés, qui correspond aux normes européennes. 

  • Mais même nos climatiseurs tirent la langue lorsque le mercure reste élevé pendant une longue durée. La moyenne annuelle fait état de 13 dérangements aux installations de climatisation par jour, ce qui correspond à un taux de défaillance de moins de 0,2%. Vous avez donc 99% de chances de voyager à bord d’une voiture parfaitement climatisée. 

  • Et si la température reste tout de même trop élevée? Dans la plupart de nos véhicules, le personnel des trains peut réduire la température interne de maximum deux degrés, pour une durée toutefois limitée. Le personnel des trains ne peut en revanche pas régler la quantité d’air soufflé. 

La chaleur peut-elle provoquer une déformation des rails? 

En période de forte chaleur persistante, la température des rails peut atteindre 60 à 80 degrés. Des températures extrêmes peuvent causer une déformation des voies. Ce phénomène est appelé déjettement de voie.  

Autrefois, les rails étaient vissés les uns aux autres et des interstices leur permettaient de se dilater. Aujourd’hui, ils sont soudés. Cette technique a permis d’améliorer le confort des voyageurs. Les rails ainsi soudés risquent toutefois de se dilater sous l’effet de la chaleur. Cela ne pose pas de problème aussi longtemps que la superstructure, formée de traverses et de ballast, supporte la contrainte engendrée par la chaleur. Néanmoins, lorsque le ballast ne supporte plus cette contrainte, un flambage latéral du rail, autrement dit un déjettement de voie, se produit. Dans un tel cas de figure, il faut corriger la géométrie de la voie et remplacer les rails. Toutesfois ces évènements restent rares: sur l’ensemble du réseau des CFF, seuls trois à sept déjettements en moyenne sont enregistrés et corrigés chaque année. 

7 conseils pour ne pas suer dans les trains
 

  1. Faites votre possible pour accélérer l’embarquement et le débarquement. De l’air chaud s’engouffre dans le train à chaque fois qu’une porte s’ouvre. Moins les portes restent ouvertes longtemps, plus la climatisation est efficace. 

  2. Ne prenez pas de douche froide le matin: douchez-vous à l’eau tiède. Si vous utilisez une lotion corporelle, conservez-la au frigo. Après la douche, tout votre corps s’en trouvera rafraîchi. 

  3. Portez des vêtements légers, amples et clairs en coton ou en lin. Ces matières absorbent bien la transpiration. L’air circule mieux et améliore ainsi la régulation de la température corporelle. 

  4. Si la chaleur vous insupporte trop: utilisez le lavabo des toilettes pour vous rafraîchir les avant-bras, les tempes et la nuque. À défaut d’eau (par exemple dans le bus ou le tram), emportez un petit flacon d’huile essentielle de menthe et faites-en pénétrer quelques gouttes sur les mêmes parties du corps. 

  5. Buvez abondamment! Pendant les fortes chaleurs, l’idéal est de boire trois litres d’eau par jour. Vous pouvez également vous munir d’un brumisateur d’eau thermale et en vaporiser régulièrement sur votre visage. Une version plus économique et écologique consiste à remplir d’eau froide un vaporisateur ordinaire pour plantes. 

  6. Vous connaissez les ventilateurs de poche. Quelques francs suffisent pour faire l’acquisition d’un modèle encore plus économique: l’éventail. Il prend peu de place et vous rappellera vos dernières vacances en Espagne. Olé!

  7. Détendez-vous. Plus vous pesterez contre la chaleur, plus vous transpirerez...