«Demander de l’aide est un signe de force»

Comment pouvons-nous faire du bien à notre mental? Les 12 étapes pour une meilleure santé psychique recèlent de nombreux conseils pour la vie quotidienne. Mirjam Wolf, responsable de projet Santé psychique aux CFF, explique comment nous pouvons améliorer notre bien-être de manière simple.

Qu’est-ce que ces 12 étapes m’apportent en tant que collaboratrice ou que collaborateur?

Ces 12 étapes sont conçues comme des possibilités d’agir au quotidien. Elles suggèrent ce que nous pouvons faire, en qualité de collaboratrices et de collaborateurs, pour prendre soin de notre santé psychique et la renforcer.

12 mesures pour améliorer sa santé psychique

Au travail, la pression s’accroît, il faut être performant. Ces 12 étapes sont-elles vraiment utiles dans ce contexte?

Il est vrai que les changements dans le monde du travail mettent de plus en plus notre santé psychique à rude épreuve. C’est pourquoi il est toujours plus important que nous soyons conscients de ce qui peut nous aider à préserver notre équilibre. Ces12 étapes sont une aide qui nous permet de nous soucier de façon préventive de notre santé psychique et d’en prendre soin.

Combien de ces 12 étapes dois-je réaliser pour que ça marche?

C’est différent pour chaque personne. Et cela dépend fortement de la situation personnelle de chacune et de chacun. Il est important que les mesures que je prends me fassent plaisir et qu’elles aient du sens pour moi. Elles ont alors un effet positif sur mon bien-être et m’aident à recharger mes batteries. Pour la plupart de ces étapes, par exemple se détendre ou rester en contact avec des amis, la régularité est décisive aussi.

Ces 12 étapes sont une aide pour prendre soin de son mental.

Mirjam Wolf, responsable de projet Santé psychique aux CFF

Ces 12 étapes remplacent-elles un soutien psychologique?

Non. Si les charges deviennent trop importantes, il est utile et important de solliciter une aide professionnelle. Il est important de ne pas attendre trop longtemps. Si des signes de surcharge psychique se font jour chez quelqu’un, il est judicieux de les aborder et d’agir, c’est-à-dire de rechercher un soutien. Ces 12 étapes constituent cependant un bon complément à l’assistance psychologique.

Ces étapes contiennent aussi des mesures simples, par exemple écrire une carte postale à un ami. Qu’est-ce que cela peut apporter à mon mental?

L’exemple de la carte postale est rattaché à l’étape consistant à rester en contact avec les amis et les collègues. Il est question ici d’entretenir ses relations. Dans la vie, le contexte social est un soutien essentiel. En des périodes de stress, cette ressource est souvent négligée. Or, c’est justement durant les périodes difficiles de la vie que l’environnement social est particulièrement important. C’est pourquoi il vaut la peine de l’entretenir régulièrement. L’exemple de la carte postale montre par ailleurs comment l’on peut exprimer de façon simple son attachement à une personne. Ces conseils doivent toujours être vus comme des idées à adapter à ses propres besoins.

Que puis-je faire si ces 12 étapes ne m’aident pas?

L’une des 12 étapes consiste à demander de l’aide. Reconnaître que l’on a besoin d’aide lorsque c’est le cas est un signe de force. La personne qui procède ainsi montre qu’elle a reconnu qu’elle est dans une situation difficile et qu’elle se sent responsable d’elle-même. Il existe différents services, au sein des CFF et à l’extérieur, qui peuvent vous aider.

Quelles sont les réactions des collaboratrices et collaborateurs jusqu’à présent?

Elles sont très positives. À titre d’exemple, je cite volontiers un collaborateur qui s’est exprimé dans l’intranet: «J’ai pu vérifier par moi-même que la propre acceptation de soi, un «égoïsme sain», de l’activité et un bon environnement social aident à tenir le coup pendant les périodes difficiles. Je peux attester de la véracité de nombre des éléments figurant dans les 12 mesures décrites. Je trouve ça très fort de la part d’un employeur de se montrer ouvert là-dessus.»

Est-ce que tu te sens atteint dans ta santé, dans ton bien-être, dans ta capacité à être performante ou performant? Tu ne sais plus quoi faire pour y remédier? Plusieurs personnes et services peuvent t’aider:

  • Guichet CFF «Consultation sociale/Santé psychique». Joignable au numéro de téléphone 051 220 37 34 ou à l’adresse électronique ags-fei@sbb.ch.

  • Environnement personnel (environnement privé, collègues, cadres).

  • Pro Mente Sana, La Main Tendue, ou ton médecin de famille.