Les plaisirs de l’hiver suisse pour les non-skieurs

Brouillard en bas, soleil en haut: cela ne vaut pas uniquement pour les skieurs. Les montagnes ont beaucoup à offrir, y compris aux personnes ne pratiquant pas le ski. Nous vous révélons où les réfractaires au ski trouvent leur bonheur et font des économies grâce aux offres combinées RailAway.

Les plaisirs de l’hiver suisse pour les non-skieurs
Les plaisirs de l’hiver suisse pour les non-skieurs

1. Le ski de fond: sur des traces conviviales

La poudreuse, la tranquillité, des paysages à perte de vue... votre cœur bat au rythme de la nature, vos pensées s’alignent sur votre respiration. La Suisse dispose de plus de 5000 kilomètres de pistes de ski de fond, qui traversent des paysages enneigés préservés, le long de forêts et de villages paisibles. Loin du tumulte des pistes de descente et des cafés chalets, sur leurs lattes étroites, les skieurs de fond évoluent dans un univers à part.

Vallée de Conches: le paradis du ski de fond

La vallée de Conches, avec ses hameaux paisibles et ses maisons de bois brunis par un soleil ardent, est un véritable paradis pour les fondeurs. Cette vallée valaisanne est célèbre pour son réseau de presque 100 kilomètres de pistes de fond, qui réserve de nombreuses surprises à ses visiteurs: piste du soleil, piste nocturne, piste accessible aux chiens, pistes le long du Rhône ou de falaises. 

Conseil pratique: la piste «Gommer Loipe» passe par une douzaine de villages, dont chacun bénéficie d’un accès direct à la piste et d’un arrêt sur la ligne du Matterhorn-Gotthard Bahn.

2. La luge: à vos marques, prêts, lugez!

Le cœur bat à tout rompre, l’enfant qui sommeille en nous resurgit immédiatement. La magie est intacte: à l’arrivée des premières neiges, la moindre pente se métamorphose en piste de luge. À chacun son véhicule, tous dévalent joyeusement la pente les cheveux en bataille et les cils gelés, mais le sourire aux lèvres. Le plaisir ne s’arrête pas là: la Suisse est aussi le paradis des lugeurs, avec ses 150 pistes officielles qui raviront les assoiffés d’adrénaline, petits et grands. Nous vous en proposons une sélection.

Fideriser Heuberge © Spot Magazine, Carina Scheuringer
Melchsee-Frutt © Spot Magazine, Carina Scheuringer
Schlittelpiste Brunni
Gornergrat © Pascal Gertschen
Leysin © José Crespo

Fideriser Heuberge © Spot Magazine, Carina Scheuringer

Melchsee-Frutt © Spot Magazine, Carina Scheuringer

Schlittelpiste Brunni

Gornergrat © Pascal Gertschen

Leysin © José Crespo

Melchsee-Frutt: une piste chargée d’histoire

Melchsee-Frutt compte la plus longue piste de luge de Suisse centrale. Les premiers touristes s’y promenaient autrefois sur des chaises à porteurs. Ils venaient soigner les maux les plus divers en avalant du petit-lait et en respirant l’air frais des montagnes. Ces anciens sentiers de transport sont aujourd’hui de fulgurantes pistes de luge. Celle par exemple du Stöckalp fait huit kilomètres de long. L’itinéraire, qui débute à plus de 1000 mètres d’altitude, passe à côté du Haupt, un sommet culminant à 2313 mètres. Tandis que certains tronçons délicats exigent la plus grande concentration, d’autres se prêtent à la contemplation des vues grandioses sur les paysages en contrebas.

Conseil pratique: la station supérieure propose désormais un parcours d’apprentissage pour s’exercer avant de se lancer. Un film d’animation explique comment utiliser correctement sa luge. 

 

Bergün-Filisur: multipliez les plaisirs

Dans la région touristique grisonne de Bergün-Filisur, l’aventure commence dès l’arrivée. Le trajet en train de quinze minutes de Bergün à Preda offre autant de virages que de vues splendides. Depuis 2018, le tronçon ferroviaire centenaire Albula/Bernina du chemin de fer rhétique est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est une pièce maîtresse de l’époque des pionniers du rail et un véritable tour de force en matière de techniques de construction et de tracé. On arrive presque trop vite à Preda, où commence la piste de luge. L’itinéraire suit la route du col fermée à la circulation pour retourner jusqu’à Bergün. Cette piste de luge de six kilomètres de long est la première piste éclairée de Suisse et la plus longue de son genre en Europe. Elle passe directement sous le viaduc.

Conseil pratique: Bergün est également la dernière étape de la piste de luge de Darlux, parfois appelée le «Lauberhorn des pistes de luge». La piste est particulièrement raide, avec un dénivelé de quelque 576 mètres sur quatre kilomètres de distance.

 

La région des Mythen: la luge pour les contemplatifs

La région des Mythen, ce sont des paysages préalpins idylliques, de superbes vues sur le massif des Mythen, le fond de la vallée de Schwytz, des lacs et les Alpes de la Muoatatal. Autant de trésors que l’on pourra découvrir sans avoir à mettre péniblement un pied devant l’autre, car les pistes de luge sont accessibles facilement avec les remontées mécaniques ou en car postal. En Suisse centrale, on en trouve à Rotenflue ob Schwyz, à Illgau (entrée de la Muotatal), dans l’Alpthal et, les soirs de week-end, au téléski Handgruobi ob Schwyz. Sans oublier deux courtes pistes qui longent les téléskis Holzegg West sur le Holzegg et Alpstubli sur l’Ibergeregg. Celles-ci se destinent particulièrement aux enfants en bas âge.

Conseil pratique: sur la piste descendant depuis Sankt Karl à Illgau, testez les skibocks conçus par le menuisier de la région. Vous pouvez les louer à la station inférieure du téléphérique.

 

Fideriser Heuberge: la plus longue piste de luge de Suisse

Il vaut vraiment la peine de s’arrêter dans la vallée du Prättigau, qui mène aux célèbres stations de ski grisonnes. À l’ombre des hauts sommets suisses, ce plateau pittoresque et sympathique perché à 2000 mètres d’altitude est bien loin de l’agitation du tourisme de masse. La région des Fideriser Heuberge  est petite, mais elle vaut le détour. La voie d’accès, où les autobus sont les seuls véhicules autorisés, est également la plus longue piste de luge de Suisse. Avec ses 13 contours, la piste de 12 kilomètres de long emmène les lugeurs de l’auberge Arflina à Fideris, à l’entrée du plateau. Luge de nuit (avec fondue en option) dès six personnes (les personnes ne doivent pas forcément appartenir au même groupe).

Conseil pratique: entre 14h30 et 16h00, aucun autobus n’a le droit de monter. Pendant cette période, les lugeurs peuvent donc dévaler la piste sans se heurter au trafic venant dans l’autre sens. Les descentes sous la pleine lune sont particulièrement recommandées.

 

Brunni Engelberg: la luge pour les amateurs d’aventure

Oyez oyez les fans de vitesse! Les pentes ensoleillées de Brunni ob Engelberg proposent deux pistes à forte déclivité: la «Rinderbüehl» et la «Ziegenboden» (2,5 kilomètres de long chacune). Elles partent de la cabane de Brunni pour descendre sur Ristis et sont accessibles en télésiège. Toutes deux raviront les lugeurs les plus audacieux par des tronçons raides et des virages serrés. Sachez que plus exigeante, la «Ziegenboden», n’est cependant pas adaptée aux enfants en bas âge, qui profiteront plutôt du Yeti Park à la station supérieure de Ristis.

Conseil pratique: le Yeti Park propose des luges neuves, des luges de type paret et des airboards en location.

 

Gornergrat: la plus haute piste de luge de Suisse

La piste de luge reliant Rotenboden (2815 mètres) à Riffelberg (2582 mètres) au Gornergrat est la plus haute de Suisse, et ce n’est pas son seul atout. C’est aussi l’une des plus belles, avec de superbes vues sur pas moins de 29 sommets dépassant les 4000 mètres, dont le Cervin. Les lugeurs dévaleront quelque 234 mètres de dénivelé sur une piste sportive de 1,6 kilomètre. Quiconque aime la vitesse plus que la vue repartira de plus belle pour une nouvelle descente: les trains montent en effet toutes les dix minutes. Un événement pour toute la famille!

Conseil pratique: les amateurs de sensations carving peuvent louer une luge Ghosky à la station supérieure Rotenboden. Ces luges sont plus rapides, mais plus difficiles à manier.

 

Le Tobogganing Park de Leysin: grands frissons sur chambres à air!

Silvio Giobellina, médaillé olympique et champion du monde de bobsleigh, est à l’origine de ce snowpark exceptionnel dans les Alpes vaudoises. Chaque hiver, lui et son équipe façonnent à Leysin de nouveaux couloirs extraordinaires. Ici, ce n’est pas la luge qui est à l’honneur: on dévale les toboggans sur des «snowtubes», des chambres à air géantes, en s’élançant depuis une tour de cinq mètres de haut. Après ce départ riche en émotions, la pente s’accentue, les virages se resserrent (jusqu’à 360°), et voilà que les lugeurs s’envolent pour un looping avant de retomber en douceur sur un «big air bag». 

Conseil pratique: l’igloo du village des neiges propose de délicieuses fondues pour reprendre des forces après les grands frissons.

 

Idée loisir RailAway: partir luger à la dernière minute 

Les lugeurs amateurs de vitesse trouveront au lac d’Oeschinen, près de Kandersteg, l’une des pistes de luge les plus rapides de Suisse. Les contemplatifs se feront également plaisir. L’aventure s’amorce tout en douceur. Les lugeurs montent en télécabine huit places jusqu’à la station supérieure Bergstübli, puis suivent un chemin plat pour arriver à la première piste de luge vers l’hôtel Oeschinensee. Dans cette région classée au patrimoine mondial de l’Unesco, après une petite randonnée sur le lac éponyme, glacé à cette saison, c’est l’embarras du choix: descente tranquille ou fulgurante? On peut se décider à la dernière minute et louer une légendaire luge de type «Flizzer» à la station inférieure.

3. Randonées hivernales: profiter des plus beaux panoramas

Le doux bruit des pas sur le manteau neigeux, l’air frais et froid, et un chemin qui n’est pas avare de perspectives: les randonneurs porteront leur regard au loin, pour admirer des sommets d’un blanc éclatant sur un fond de ciel bleu de fer. Il est encore tôt, le calme règne sur les chemins de randonnée hivernale, au-dessus de la mer de brouillard. Au beau milieu de ces paysages enneigés, les marcheurs trouveront la paix, loin du tumulte des pistes. En chemin, ils pourront choyer leurs papilles avec de délicieux mets.

Randonnée d'hiver
Randonnée d'hiver

Randonnée d'hiver

Randonnée d'hiver

Flumserberg: les joies de la randonnée

Découvrez le poteau rose! C’est la couleur du balisage en hiver. La station de Flumserberg abrite 26 kilomètres de chemin de randonnée hivernale. Les randonneurs marcheront dans de magnifiques paysages hivernaux, traverseront des forêts, longeront des crêts, et profiteront de la vue sur les chaînes des Churfisten et des Spitzmeilen, sur le Sarganserland et les Alpes liechtensteinoises. Pauses et plaisirs garantis en chemin grâce à d’authentiques auberges de montagne, des bancs pour se reposer, des terrasses ensoleillées et des chaises longues. Le billet de randonnée hivernale inclut l’utilisation de cinq remontées mécaniques, pour commencer ou terminer confortablement une randonnée en montagne.

Conseil pratique: le circuit entre le Tannenbodenalp et le Seebenalp offre une vue splendide sur cette station de ski très appréciée. Attention à bien vérifier les bulletins d’avalanche avant de partir.

 

Weissenstein: le bon plan sur le Plateau suisse

Les Zurichois ont l’Üetliberg, les Soleurois le Weissenstein. Dès les premières neiges, la vie dans cette station de la première chaîne du Jura, à 1280 mètres, prend une tout autre dimension. C’est ici que les Soleurois viennent échapper au brouillard persistant de la vallée de l’Aar et profiter des joies de l’hiver. En marchant une trentaine de minutes sur un circuit de randonnée facile de quatre kilomètres, les marcheurs rejoindront un haut plateau enneigé, où ils pourront se restaurer à l’auberge «Hinterweissenstein». Après avoir dégusté une part d’un succulent gâteau au chocolat, il faudra choisir: rebrousser chemin pour redescendre en télécabine ou entamer une course folle en luge jusqu’à la station inférieure d’Oberdorf.

Conseil pratique: testez la chasse au trésor d’hiver suivie d’une fondue au chocolat (jusqu’au 21 avril 2019).

4. Autres idées

Airboarding © Spot Magazine, Carina Scheuringer
Descente en baignoire Stoos © Spot Magazine, Carina Scheuringer
La sorcière de Belalp © Spot Magazine, Carina Scheuringer
LA sorcière de Belalp © Spot Magazine, Carina Scheuringer

Airboarding © Spot Magazine, Carina Scheuringer

Descente en baignoire Stoos © Spot Magazine, Carina Scheuringer

La sorcière de Belalp © Spot Magazine, Carina Scheuringer

LA sorcière de Belalp © Spot Magazine, Carina Scheuringer

Tête la première sur l'airboard

Les airboards sont des planches gonflables que le zougois Joe Steiner a inventées pour éviter de solliciter ses jambes après s’être déchiré les ligaments. L’idée a tout de suite fait des adeptes dans la station de Stoos, puis dans la station des Fideriser Heuberge, qui compte l’une des 30 pistes nationales aménagées spécifiquement pour ces planches. Celle-ci est aménagée à côté du téléski Gams et ouverte aux airboards les vendredis et samedis soir.

Sauna dans une télécabine

Dans les hauteurs du Pizol, on plane dans d’autres sphères. Ici, les télécabines ne sont pas que des moyens de transport, mais aussi de véritables bulles de bien-être. Les télécabines saunas racontent l’histoire de Heidi et Pierre, illustrent la faune locale et offrent à leurs hôtes de grands moments de détente.

Descente en baignoire

La célèbre descente en baignoire de la station de Stoos est née d’une mésaventure: une baignoire qui prend littéralement la fuite devant les yeux ébahis d’un installateur sanitaire. L’idée a germé dans son esprit alors qu’il pourchassait la baignoire qui se dérobait: pourquoi ne pas organiser des courses de descente en baignoire?

La sorcière de Belalp

Selon la légende, une sorcière aurait autrefois sévi dans la station de Belalp (commune de Naters), en envoyant des nuages noirs maléfiques sur l’alpage d’Inneres Aletschji. De nos jours, elle est à l’honneur tous les ans dans le cadre d’une fête populaire.