Les CFF testent des solutions alternatives au glyphosate

Les CFF sont conscients de leur responsabilité environnementale. C’est pourquoi ils ont lancé en 2018 déjà un programme d’élaboration d’alternatives écologiques au glyphosate, jouant ainsi un rôle pionnier en Europe. Les CFF entendent renoncer à l’utilisation du glyphosate d’ici à 2025.

Afin d’assurer la sécurité de l’exploitation ferroviaire, les CFF doivent constamment contrôler et réguler la végétation aux abords de plus de 7600 kilomètres de voies. Pour ce faire, le glyphosate est utilisé comme herbicide. Jusqu’à présent, ce produit est le seul autorisé en Suisse pour lutter contre la végétation dans le contexte ferroviaire.  

Des solutions novatrices à l’essai 

De nouvelles solutions de contrôle de la végétation sont à l’essai depuis 2018, en collaboration avec des spécialistes externes. Une chose est sûre à présent déjà: compte tenu de la diversité des contraintes naturelles et d’aménagement, il ne sera pas possible de se contenter d’une seule solution.  

L’utilisation d’un train de projection d’eau chaude représente une solution alternative possible pour lutter contre les mauvaises herbes aux abords des voies. Ces derniers mois, les CFF ont développé eux-mêmes un véhicule d’essai doté d’une fonction de reconnaissance des plantes, utilisé pour l’élimination de la végétation indésirable.  

Les CFF vont établir le bilan écologique des différentes méthodes de contrôle de la végétation actuellement à l’essai. Cela permettra d’assurer que les nouvvelles méthodes seront plus respectueuses de l’environnement que celles utilisées jusqu’à présent.