SBB News

Monsieur «Trains de supporters», c’est lui

Cela fait 40 ans que Toni Lüscher est aux CFF. Il y a exercé cinq professions. Son parcours prouve qu’apprendre pendant toute sa vie permet toujours d’ouvrir de nouvelles perspectives.

Start of an Imagegalery

«J’ai un vrai cœur de cheminot.» Toni Lüscher se tient à son bureau surélevé au quatrième étage du bâtiment, à proximité immédiate de la ramification du faisceau de voies de Zurich. C’est là que se trouve la gestion de l’offre du trafic voyageurs. Lorsque Toni Lüscher observe l’enchevêtrement de voies depuis la fenêtre, c’est comme s’il regardait un miroir qui lui renvoie l’image de sa carrière aux CFF.

En près de 40 années de service, il a changé de profession quatre fois, suivi trois formations et plus du double de perfectionnements. Apprendre tout au long de sa vie, une idée porteuse à notre époque où le changement est permanent, est devenu depuis longtemps une habitude pour Toni Lüscher. C’est une habitude qui lui a ouvert de nombreuses perspectives.

De garde-barrière à chef de train

Après l’école, Toni Lüscher voulait faire un apprentissage de contrôleur. Mais ses connaissances en français étaient alors insuffisantes. Les CFF l’ont quand même engagé. Il a accompli une formation d’employé d’exploitation à Aarau. Le jeune homme a travaillé à la manœuvre, à la manutention de marchandises et au service des gares; il a été garde-barrière et a appris à conduire un tracteur sur rails. Malgré la diversité de ses tâches, Toni Lüscher avait envie de bouger.

Après avoir amélioré ses connaissances en français, il a enfin pu devenir contrôleur. Pendant dix ans, il a conseillé la clientèle et assuré le contrôle des titres de transport en trafics régional et grandes lignes. Puis il a pris la responsabilité de la circulation en qualité de chef de train, et contribué à la formation du personnel des trains comme instructeur.

Au guichet, avant de repartir

Après quinze ans sur les rails, Toni Lüscher a eu envie de connaître un autre aspect des voyageurs en train. Il a effectué une formation commerciale pour devenir secrétaire d’exploitation en gare d’Aarau. Cela l’a amené à conseiller les clients au guichet. Il a aussi été responsable du change et des transferts d’argent par Western Union. À nouveau, il a exercé une activité variée et responsabilisante. Mais il est rapidement devenu clair pour lui qu’il ne voulait pas prendre sa retraite comme vendeur.

Trois ans plus tard, une opportunité de changement s’est présentée. Pour mieux répondre aux voyageurs en gare en cas de situation extraordinaire ou de perturbations de l’exploitation, Toni Lüscher a effectué un stage au Management des événements. Ce stage s’étendait sur six mois; mais cela lui a tellement plu qu’il n’est plus jamais revenu au guichet.

Clients principaux: Young Boys et FC Bâle

La décision prise par la direction de l’unité de réintroduire le travail en équipe au Management des événements a poussé Toni Lüscher à penser à un prochain changement, survenu trois ans plus tard. Celui-ci s’est présenté à la Gestion de l’offre Voyageurs à Zurich. Depuis huit ans, la planification et l’organisation de voyages charter, de manifestations spéciales, de baptêmes de locomotives et de trains et de courses en matériel roulant historique – bref, tout ce qui n’est pas dans l’horaire – fait partie de son métier.

Les trains spéciaux de supporters de football sont le domaine d’activité spécifique de Toni Lüscher. À chaque championnat, il organise les voyages aller et retour de trois à cinq matchs de la Super League de football. Ses meilleurs clients sont les groupes de supporters de Young Boys, du FC Bâle, du FC Saint-Gall, du FC Lucerne et du FC Zurich. Cela peut paraître routinier, mais Toni Lüscher considère que ce travail est plus varié que pratiquement toutes ses fonctions passées. La coordination avec les commanditaires, la mise en réseau de la production, de l’exploitation ferroviaire et du personnel exigent de bonnes qualités de négociation, de créativité et d’improvisation. Toni Lüscher s'acquitte de cette tâche en collaboration avec le service des «trains de supporters».

Toni Lüscher se considère comme une personne qui aime le changement et le développement. N’a-t-il donc pas envie d’aborder encore un champ d’activité des CFF? «Il me reste certes environ dix ans d’activité professionnelle. Mais mon travail me plaît tellement que rien d’autre ne me tente pour le moment», explique le Monsieur Trains de supporters, actif à la production. Puis il regarde à nouveau le champ de manœuvre, brillant sous le soleil.

Plus de 150 métiers sont représentés aux CFF. Tu as investi dans ton avenir. Viens accomplir de grandes choses. Et fais bouger la Suisse avec nous: www.cff.ch/jobs.