Un jour sur le Rigi pour profiter du panorama

À l’occasion du 20e anniversaire de RailAway, notre rédactrice Ursula décide d’explorer le Rigi et de profiter non seulement de la vue splendide, mais aussi d’une petite visite dans les coulisses des Rigi Bahnen.

Début d’une galerie photos

La visite aux Rigi Bahnen commence par un tour du dépôt que nous fait découvrir Klaus Hess, menuisier de son état. Il y a six ans, lorsqu’il a vu que l’on recherchait un «menuisier et mécanicien», Klaus Hess a su qu’il avait trouvé l’emploi de ses rêves. Menuisier diplômé, il a suivi une formation de six mois pour devenir mécanicien et combine aujourd’hui sa profession d’origine avec son métier de cœur.

Klaus me fait découvrir son royaume. Seul menuisier au dépôt de Vitznau, il restaure de vieilles voitures en bois. C’est avec enthousiasme qu’il évoque son travail au dépôt et son quotidien en tant qu’employé des chemins de fer. Son attitude chaleureuse et enjouée est contagieuse.


RailAway a 20 ans – 20 offres anniversaire à prix réduit 

Pour le 20e anniversaire de RailAway CFF, profitez des réductions sur une sélection de 20 offres anniversaire. Jusqu’au 30 novembre 2020, vous bénéficiez d’une réduction de 30% sur la carte journalière (adulte, plein tarif). De plus, le restaurant Bahnhöfli de la gare Rigi Staffel vous propose deux croûtes au fromage au prix d’une.
Réservez sur cff.ch/rigi.

Vous trouverez toutes les offres anniversaire actuelles sur cff.ch/20ans.

Au dépôt des Rigi Bahnen, les trains sont entretenus et remis en état. J’en apprends davantage sur la crémaillère du premier chemin de fer de montagne d’Europe inauguré en 1871. À l’époque, les rails avaient été posés à la main. Aujourd’hui encore, ils sont toujours enlevés manuellement et minutieusement réparés à la main avant d’être remis sur les rails. Le train à vapeur d’antan est toujours utilisé lors de manifestations spéciales. Chaque montée requiert 450 kilogrammes de charbon et 2000 litres d’eau.

Les chemins de fer modernes ne transportent pas uniquement des personnes sur le Rigi. La montagne étant interdite aux voitures, les denrées alimentaires et autres bien destinés aux restaurants, hôtels et riverains sont acheminés quotidiennement par le rail. Les déchets sont également transportés tous les jours dans la vallée au prix d’un travail considérable!

Je pourrais écouter Klaus pendant des heures, mais Selina et Jessica des Rigi Bahnen viennent me chercher pour faire un voyage en cabine de conduite vers Rigi Kulm.

En cabine de conduite vers Rigi Kulm

Dans la cabine de conduite, Julian Salt, en formation pour devenir mécanicien, nous salue. Avant le départ, il m’explique à quoi servent les boutons et comment fonctionne le frein à air. Le travail de mécanicien requiert une grande concentration. J’arrête donc de poser des questions lorsque le train se met en marche et je profite de la vue, durant les 30 minutes que dure le trajet dans la cabine de conduite.

Arrivée au Rigi Kulm, je marche avec Selina et Jessica jusqu’à l’antenne, point culminant de la montagne. La vue est à couper le souffle: d’un côté, elle s’étend au-delà du lac des Quatre-cantons et du lac de Zoug jusqu’à Zurich, laissant voir la chaîne du Jura. De l’autre, elle offre une vue imprenable jusqu’aux Alpes bernoises!

Pourquoi dit-on que le Rigi est la reine des montagnes? Jessica me raconte que dès 1479, on qualifiait le Rigi de «Regina Montium», c’est-à-dire reine des montagnes. La reine Victoria d’Angleterre s’y serait rendue en 1868. Cette montagne a donc véritablement quelque chose de royal.

Un paradis sur terre pour les personnes et les animaux

La montagne sert d’habitat à un grand nombre d’animaux sauvages. Selina m’informe qu’outre les renards, lièvres, blaireaux et chamois, les montagnes abritent également des cerfs et chevreuils. Les chemins de randonnée, bien aménagés, proposent des abris couverts, les gruebis, et des chaises longues. Le chemin longe également la fromagerie d’alpage Chäserenholz, où le fromager Franz-Toni Kennel fabrique plus de 13 sortes de fromage différentes. 

Après un arrêt au Restaurant Bahnhöfli, nous poursuivons notre descente. Pour finir, Jessica et Selina me montrent leur endroit préféré, le «Känzeli». Nous profitons un instant du panorama avant de nous mettre en route pour la station. Nous y retrouvons par hasard Julian, qui nous redescend à bord du chemin de fer à crémaillère. Dans le train, je rencontre d’autres collaborateurs des Rigi Bahnen. L’ambiance est très décontractée et l’on rit beaucoup. L’atmosphère de travail semble parfaite sur cette montagne.

Ma journée sur le Rigi touche à sa fin. Je prends congé des collaborateurs chaleureux des Rigi Bahnen avant d’embarquer sur mon bateau en direction de Lucerne, sur un fond de coucher de soleil. Cette journée a été absolument oRIGInale!


Ursula Kuster

Avec Ursula Kuster sur le Rigi

Ursi s’occupe de la communication dans le domaine des manifestations. Elle écrit entre autres sur des événements et offres touristiques et préfère les transports publics pour se rendre à ses activités de loisirs. Durant son temps libre, elle aime beaucoup être dans la nature. L’hiver au ski et l’été en randonnée.