6 conseils pour bien préparer son entretien d’embauche

Il est essentiel de bien préparer un entretien d’embauche. Ce travail de préparation peut même influencer la décision du recruteur. Concrètement, qu’est-ce que cela signifie? Oliver Perren est responsable du recrutement aux CFF et sait parfaitement sur quels critères importants un employeur se base.

Début d’une galerie photos

Une fois la candidature écrite envoyée, l’entretien personnel constitue une nouvelle étape à franchir avant de décrocher un emploi. Mais les candidats ne doivent surtout pas se reposer sur leurs lauriers. «Les candidats devraient consacrer au moins une à deux heures à la préparation de l’entretien. Nous voulons savoir s’ils se sont vraiment intéressés aux CFF», explique Oliver Perren, responsable du recrutement aux CFF. L’expert nous dévoile six conseils précieux pour réussir un entretien:

1. Rechercher les informations les plus importantes sur l’entreprise

Aujourd’hui, il suffit d’aller sur Internet pour trouver toutes les informations nécessaires sur l’entreprise. Visiter le site Internet d’une entreprise, ça paye toujours. Le site des CFF propose par exemple une manne d’informations utiles sur l’employeur. Il est important que les candidats puissent s’identifier à l’entreprise. Le «feu sacré» est l’un des maîtres-mots des cheminots.

2. Bien préparer sa présentation

Tout comme le candidat, le recruteur aussi se prépare à l’entretien. Lorsque le candidat est invité à se présenter au début de l’entretien d’embauche, il ne doit donc pas se contenter de reprendre les informations qui figurent dans son CV par ordre chronologique. «En tant que recruteur, j’ai déjà pris connaissance de ces renseignements lorsque j’ai reçu la candidature.» Il faut au contraire mettre en avant des éléments intéressants, c’est-à-dire des étapes, des expériences et des exemples qui peuvent se révéler déterminants pour la nouvelle fonction.

Début d’une galerie photos

3. Réfléchir sur les compétences acquises et les défis relevés dans les postes précédemment occupés

Les cadres et les recruteurs attendent des candidats qu’ils leur expliquent ce qui les motive dans ce poste. Et c’est peut-être l’un des points les plus importants. Ils doivent également être capables de mettre en évidence les compétences qu’ils ont acquises dans des emplois précédents en s’appuyant sur des exemples parlants. Les candidats ne doivent pas non plus hésiter à mentionner des défis auxquels on peut s’attendre. «Aux CFF, nous ne sommes pas à la recherche de candidats parfaits. Nous accordons bien plus d’importance à l’autoréflexion objective», ajoute Oliver Perren.

4. Apporter ses propres questions

En tant qu’employeur potentiel, les CFF doivent également répondre à des questions au cours de l’entretien. Une personne qui s’intéresse à une entreprise se pose nécessairement des questions sur l’employeur et les tâches à accomplir. «Chaque candidat dispose d’environ 15 minutes pour poser ses questions aux CFF. Les candidats doivent utiliser ce temps pour poser les questions qu’ils ont notées au préalable.» Il n’est pas interdit de poser des questions spontanées si l’entretien se déroule bien. Symboliquement, cela montre aussi que le candidat s’est bien préparé et qu’il affiche un réel intérêt. Alors ne pas oublier d’apporter un bloc-notes ou une tablette avec soi.

Début d’une galerie photos

5. Porter des vêtements adaptés au poste convoité

Il est indispensable d’avoir une apparence soignée pour se présenter à un entretien d’embauche. Bien sûr, le choix des vêtements dépend aussi du profil métier en question. Mais pour passer un entretien aux CFF, la cravate n’est pas de rigueur – ni pour les cadres, ni pour les collaborateurs.

6. Prévoir d’arriver en avance

La dernière étape avant l’entretien proprement dit est peut-être la plus décisive: bien prévoir son trajet. «Il est totalement exclu d’arriver en retard. Il vaut donc mieux anticiper son trajet pour savoir comment se rendre sur les lieux et arriver quelques minutes en avance. Cela laisse également le temps de relire ses notes.» Aux CFF, tous les bureaux sont d’ailleurs facilement accessibles en transports publics.

Début d’une galerie photos

Déterminer les attentes de chacun

Pour Oliver Perren, il est important que les candidats ne se cachent pas derrière un masque: «Nous remarquons bien vite si quelqu’un a réellement pris le temps de réfléchir avant de postuler ou non. Le candidat doit être humain, capable de mener une autoréflexion et de porter un regard critique sur lui-même.» Après tout, l’entretien consiste à déterminer les attentes de chacun et de mettre des mots dessus. «Nous voulons savoir si le candidat a vraiment envie d’accomplir de grandes choses et ce qu’il souhaite faire bouger à nos côtés.» Pour Oliver, un entretien est parfait lorsqu’il peut se dire en sortant de la pièce: «Qu’il occupe cette fonction ou une autre, ce candidat doit absolument intégrer les CFF!»

Le conseil de l’expert: «Les personnes intéressées peuvent se rendre sur le site d’offres d’emploi des CFF afin d’obtenir des informations utiles pour se préparer au mieux à l’entretien d’embauche. Pour trouver d’autres informations pertinentes, il est possible de visiter des blogs, de consulter des articles spécialisés ou encore de se rendre sur d’autres plates-formes. Pour accéder à ce type de contenus, la meilleure solution consiste à se mettre en contact avec des personnes qui travaillent au sein de l’entreprise (p. ex. via LinkedIn ou Xing).»

En suivant ces six conseils, tu as toutes les cartes en main pour réussir ton prochain entretien d’embauche. Pourquoi ne pas tenter ta chance chez nous? Les CFF offrent des opportunités de carrière variées avec plus de 150 professions. Renseigne-toi dès aujourd’hui sur les postes vacants: www.cff.ch/jobs.