La quatrième voie reliant Renens et Lausanne a été mise en service

Un week-end de travaux intensifs aura suffi pour effectuer le raccordement de la nouvelle quatrième voie aux voies existantes de la gare de Lausanne. Les travaux menés par Léman 2030 se poursuivent pour remplacer et rénover la totalité des autres voies sur ce tronçon.

Début d’une galerie photos

Les travaux du projet de quatrième voie ont débuté en 2015. Ils ont commencé dans la tranchée du Languedoc (entre Lausanne et Prilly-Malley), dans laquelle un gigantesque mur de soutènement a été construit pour permettre la pose de la nouvelle voie côté lac dans cet espace restreint, qui en contenait trois jusqu’alors. Ne manquait plus alors que le raccordement de cette voie à la tête ouest de la gare de Lausanne. Un week-end de travaux intensifs plus tard, le trafic ferroviaire peut emprunter ce nouveau tracé en toute sécurité.

Un tour de passe-passe en 53 heures chrono.
Après des mois de planification, une information clientèle pour annoncer les horaires modifiés et une information aux riverains directement impactés par les travaux, l’opération de raccordement de la quatrième voie au nœud ferroviaire de Lausanne peut enfin débuter. Pour réaliser un tel exercice en 53 heures d’interruption de l’exploitation, tout doit être réfléchi, calculé, planifié et coordonné minutieusement des mois à l’avance.

Le chef de projet, Michaël Maître, témoigne : « Une opération d’une telle envergure se planifie plus d’une année à l’avance. Avec la situation sanitaire actuelle, il a fallu être très réactif pour replanifier ces travaux minutés à très court terme et les réaliser tout en garantissant un même niveau de qualité des interventions et de sécurité des ouvriers impliqués. Quelques imprévus sont par ailleurs venus pimenter ce week-end à la base déjà très concentré. Le professionnalisme et la flexibilité de nos partenaires externes et internes ont été exemplaires et les situations stressantes ont été gérées dans le calme.»

Vendredi 23h45
Les ouvriers ont été briefés, les machines sont arrivées sur place, tout le monde est prêt et attend que le trafic ferroviaire soit modifié entre Lausanne et Renens, signal du début des travaux. Pour permettre les interventions durant ce week-end, les trains ont exceptionnellement circulé sur une seule voie (au lieu de deux) sur ce tronçon.

Samedi 00h45 – Début du week-end de travaux intensifs
Avant de pouvoir déposer une voie, il faut scier des tronçons de voies et les évacuer ou les stocker plus loin. Un aiguillage de 270 mètres a dû être retiré pour éviter que les trains ne puissent l’emprunter à partir du lundi.

Début d’une galerie photos

Au total 540 mètres de voie ont été retirés progressivement tout au long de la nuit.

Début d’une galerie photos

Samedi 08h00
Après une nuit de travail, une des voies centrales a pu être retirée, laissant le champ libre pour effectuer des travaux de plateforme génie civil. Ils préparent la mise en œuvre de futures voies au milieu de la tranchée étroite du Languedoc qui s’opérera dans une phase de projet ultérieure. A gauche, la « quatrième voie » (voir côté lac) toute neuve, prête à être raccordée.

Début d’une galerie photos

Samedi 10h00
Depuis le samedi matin, un autre atelier de travaux de génie civil a été mis en œuvre. Ces week-ends de travaux intensifs sont pensés dans la perspective des futures interventions dans ce secteur. C’est pourquoi, un collecteur d’eau a d’ores et déjà été posé sous la quatrième voie en vue des futurs travaux en gare de Lausanne.

Début d’une galerie photos

Samedi 21h00
L’infrastructure doit être corrigée pour s’adapter à la géométrie des rails et mettre au même niveau les deux tronçons devant être raccordés. C’est entre autres grâce au “Vanoliner que ce raccordement de 220 mètres a été réalisé. Cette machine engloutit le ballast et le sol de fondation pour le stocker dans des wagons à l’arrière, permettant ainsi de l’évacuer plus tard en s’enraillant sur la voie existante. Cette logistique d’évacuation par le rail évite donc de surcharger le réseau routier.

Début d’une galerie photos

Dimanche 01h00
En parallèle, durant la nuit du samedi au dimanche, des travaux à l’enclenchement de Renens (cerveau du rail) et aux installations de sécurité sur site ont permis de réaliser la release nécessaire à la circulation sécurisée des trains sur leur nouvel itinéraire dès le lundi matin.

Dimanche 08h00
Début des premiers ballastages et bourrages du nouveau tronçon de raccordement.

Début d’une galerie photos

Dimanche 21h00
Les équipes de la ligne de contact sont intervenus afin d’assurer l’électrification de la nouvelle voie.

Lundi 04h46
La nouvelle voie côté lac est prête à être exploitée, le premier train peut y circuler. Ce ne sont pas moins de 200 personnes qui ont travaillé durant ce week-end. Au terme de celui-ci, la vitesse du trafic est limitée à 50 km/h sur ce nouveau tronçon.

La vie ferroviaire reprend son cours normal avant le week-end suivant de travaux qui mettra la nouvelle voie dans son état définitif et permettra d’y circuler à vitesse de ligne.

Début d’une galerie photos

Au total, la quatrième voie s’étend sur environ 4km entre Lausanne et Renens. Elle permet désormais au trafic de passer sur la voie sud entre Lausanne et Renens et ainsi de découvrir l’autre côté du saut-de-mouton (viaduc ferroviaire) en construction à Renens.

Début d’une galerie photos

Zone de travaux à risques.
Le trafic ferroviaire circule depuis le 17 août sur les voies nord et sud – rendant la suite des opérations davantage exposées aux dangers ferroviaires (travaux en îlot entre deux voies en service) et principalement réalisables de nuit pour garantir la sécurité des ouvriers dans cette tranchée dans laquelle un train passe toutes les 2 à 3 minutes.

« Les riverains ont été informés des nuisances à venir lors d’un café de chantier organisé avant le début de ces opérations. Nous avons conscience que nos travaux les impacteront directement et faisons notre maximum pour limiter les nuisances. Je reste à leur écoute via l’adresse leman2030@cff.ch qu’ils connaissent déjà bien.», explique Michaël Maître

Le week-end des 22 et 23 août en bref
Ce week-end de travaux consistait à mettre ce nouveau tronçon dans son état définitif pour permettre aux trains de circuler à vitesse de ligne. Il n’était effectivement pas possible de concentrer l’ensemble des travaux sur un seul et même week-end. Il était encore nécessaire de remettre à neuf une partie des éléments de voies. Cela a été rendu possible grâce à des machines de chantier d’envergure, de type Puscal.

Le Puscal est une énorme machine très puissante qui permet d’ôter temporairement un panneau de voie avant d’assainir la plateforme (creuse et substitution avec de la grave et du ballast), de la compacter et de reposer le panneau sur sa nouvelle infrastructure.

Début d’une galerie photos

Des travaux de soudage et de meulage ont également été effectués. Finalement, une bourreuse de grande capacité a effectué un troisième bourrage sur toute la longueur de la nouvelle voie entre Lausanne et Renens.

Les travaux du projet de la 4e voie se poursuivent et sont en cours de replanification de fond suite aux arrêts temporaires qui ont été nécessaires ce printemps pour permettre la mise sur pied de mesures sanitaires suite à la pandémie Covid-19.

Le projet de laquatrième voie s’inscrit dans le programme Léman 2030.
Cette réalisation permettra à terme d’augmenter la capacité sur la ligne Lausanne-Genève et de doubler la cadence du RER Vaud Cully-Cossonay. Le projet de 4e voie est connexe avec les projets de construction du saut-de-mouton entre Prilly-Malley et Renens, avec les travaux d’élargissement du passage inférieur du Léman à Renens (terminés en 2019), ainsi qu’avec les travaux des gares de Renens et de Lausanne.