Objets trouvés: comment une robe de mariée a été oubliée dans le train

Une robe de mariée perdue, des appels téléphoniques nerveux et un marié désespéré: cette histoire se lit comme une brochure de voyage du kiosque à journaux. À la différence près qu’elle s’est réellement produite il y a dix ans.

Début d’une galerie photos

Andreas Lavicka et Jenya Lavicka se sont mariés le 9 juillet 2011 sur les îles de Brissago, près d’Ascona. Jenya Lavicka a voyagé en train de Bâle à Ascona une semaine déjà avant le mariage. Tout semblait bien réglé. Sa sœur, sa belle-sœur ainsi que ses parents, qui ont fait le voyage depuis l’Ukraine, étaient de la fête. Une seule chose manquait: la robe de mariée. «J’ai dû l’oublier dans le train!», se rendit compte Jenya. Elle s’empressa alors de retourner à la gare de Locarno. Mais le train était déjà parti. Le personnel du guichet CFF de Locarno fit tout ce qui était en son pouvoir pour retrouver la robe au plus vite. Elle resta pourtant introuvable. La robe avait disparu et le rêve d’un mariage parfait risquait de partir en fumée.

Comment peut-on oublier sa robe avant son propre mariage?

Un seul mot d’ordre les jours suivants: ne pas perdre espoir. Jenya a appelé le Service des objets trouvés CFF tous les jours: «Mon appel était toujours un petit événement pour le personnel. Mes interlocuteurs ont tous ri et m’ont demandé comment on pouvait perdre sa robe de mariée.»

«Mon appel était toujours un petit événement pour le personnel. Mes interlocuteurs ont tous ri et m’ont demandé comment on pouvait perdre sa robe de mariée.»
Jenya Lavicka

Comme la robe restait toujours introuvable après plusieurs jours, Jenya a décidé de se rendre en Italie et de se faire tailler une seconde robe de mariée. Juste après l’avoir récupérée, son téléphone a sonné. Le vêtement avait été retrouvé. «Quoi?!», se sont dit Jenya et Andreas. Un employé de l'hôtel a transporté la robe de Locarno au port d’Ascona, où elle est arrivée à temps pour le mariage par bateau avec les invités.

Tout est bien qui finit bien?

Jenya s’est donc retrouvée avec non pas une, mais deux robes de mariée. Aujourd’hui, l’heureuse mariée ne croit plus que la perte temporaire de la robe était une coïncidence: «Nous avons des jumelles de huit ans. Si elles devaient se marier un jour, j’ai maintenant une robe pour chacune d’elles.» Espérons juste que l’histoire ne se répète pas.

Vous avez envie de découvrir le Tessin?

Les îles de Brissago sont une destination très prisée des jeunes et des moins jeunes. Les environs valent également la peine d’être vus. Locarno brille par sa culture et vous pouvez faire dans les alentours de magnifiques randonnées, déguster des glaces ou vous amuser au Lido.

Îles de Brissago