La Confédération participe au financement du Gateway Basel Nord

La Confédération a confirmé aujourd’hui sa participation financière pour la réalisation du terminal de conteneurs envisagé et fait connaître sa décision dans un communiqué de presse.

Gateway Basel Nord
Gateway Basel Nord

Fin novembre 2015, la Gateway Basel Nord AG, une société de planification regroupant Contargo SA, CFF Cargo SA et Hupac SA déposait auprès de l’Office fédéral des transports (OFT) une demande d’aide au financement pour le projet du nouveau terminal de Bâle nord. La Confédération a confirmé aujourd’hui sa participation financière pour la réalisation du terminal de conteneurs envisagé et fait connaître sa décision dans un communiqué de presse. Une étape importante a ainsi été franchie en vue de la construction d’un centre de transbordement national.

Suivant l’ordonnance sur le transport de marchandises, l’Office fédéral des transports participe à hauteur d’environ 83 millions de francs suisses aux coûts d’investissement de ce terminal, construit dans un premier temps pour des transbordements bimodaux rail-route. Les 47 millions restants seront à la charge de la société Gateway Basel Nord AG (GBN). Par sa participation financière, la Confédération souligne l’importance de ce projet pour la Suisse et pour la politique des transports. Elle fixe également des exigences concrètes, notamment l’accès non discriminatoire pour tous les concurrents et le transfert progressif vers le rail des transports de conteneurs pour la distribution en détail sur le territoire suisse (part du rail/répartition modale initiale de 45%, passant à 50% dans un deuxième temps).

Pour CFF Cargo, la réalisation du nouveau terminal de Bâle nord est synonyme de nouvelles perspectives de développement des transports internationaux. Les synergies qui se créeront devraient en effet lui permettre d’atteindre une croissance positive de son produit Swiss Split, une solution de trafic combiné pour la distribution en détail par le rail en Suisse.

Augmentation des capacités et de l’efficacité

Pour répondre à la demande croissante du marché, la Confédération se positionne clairement en faveur d’une augmentation des capacités de transbordement intensifiant la productivité de toutes les chaînes de transport sur le site de Bâle nord. Cette position s’explique, pour une grande part, par la volonté de gérer efficacement le trafic combiné en Suisse, destiné à croître selon la Confédération, et de contribuer à transférer une partie du trafic vers le rail. Le transfert modal deviendra une réalité grâce à un terminal efficace, qui bénéficiera d’un haut degré d’automatisation et qui disposera de trois grues à portique pour des trains pouvant mesurer jusqu’à 750 m de long. Grâce à sa conception, le terminal améliorera l’efficacité, réduira les temps de passage et conduira donc à des économies et à une baisse des coûts des envois import/export.

Aménagement progressif en deux étapes en fonction de la demande

La mise en service du terminal bimodal de Bâle nord se profile pour fin 2020. Une route reliera directement le Gateway Basel Nord à l’autoroute A2 et un raccordement ferroviaire permettra d’accueillir des trains en provenance du nord et du sud. Ce terminal disposera donc également d’un accès direct à l’un des corridors de fret ferroviaire les plus importants d’Europe: le corridor Rhin-Alpes qui, grâce à sa pièce maîtresse, le tunnel de base du Saint-Gothard, constitue une liaison attrayante entre les ports maritimes de Rotterdam et de Gênes.

Dans une phase ultérieure, vraisemblablement en 2023, les Ports rhénans suisses prévoient de relier le terminal à un nouveau bassin portuaire, le bassin 3, ouvrant alors la voie à un transbordement trimodal direct route-rail-eau, qui augmentera encore l’efficacité du terminal. La Confédération a déjà approuvé en septembre dernier sa participation financière à la construction de ce nouveau bassin. La décision du Grand Conseil du canton de Bâle-Ville est attendue pour l’automne 2018.

Premier coup de pioche pour le terminal bimodal début 2019

La procédure de contrôle des fusions par la Commission de la concurrence devrait s’achever au cours du deuxième semestre 2018. La Gateway Basel Nord AG pourra alors abandonner le statut de société de planification pour accéder à celui de société exploitante. L’OFT prévoit une remise du permis de construire début 2019. La Gateway Basel Nord AG pourra ensuite donner le premier coup de pioche dès que les procédures de contrôle des fusions et d’approbation des plans seront terminées.