Double voie pour une cadence semi-horaire Bienne–Delémont–Bâle

Les CFF veulent aménager à deux voies le tronçon entre Grellingen et Duggingen de 2023 à 2025 afin de permettre aux trains grandes lignes de circuler selon une cadence semi-horaire sur la ligne Bienne–Delémont–Bâle. Le dossier de projet est mis à l’enquête publique depuis le 15 novembre 2021.

À l’occasion d’une conférence de presse qui s’est tenue aujourd’hui même à Grellingen, Andreas Jäger, chef de projet général CFF, et Caroline Beyer, gestionnaire de programme BS/BL/SO aux CFF, ont présenté le projet ainsi que l’avancement des autres mesures de réaménagement de l’offre dans la région. Daniel Schoop, planificateur des transports du canton de Bâle-Campagne, David Asséo, délégué aux transports du canton du Jura, et Alex Hein, maire de Grellingen, se sont brièvement exprimés sur la portée que revêt ce projet pour les cantons et les communes.

Mise à l’enquête publique du dossier de projet jusqu’au 14 décembre 2021

Dans le cadre de la procédure d’autorisation de construire en cours, le projet de double voie entre Grellingen et Duggingen est mis à l’enquête publique du 15 novembre au 14 décembre à Zwingen, Grellingen et Duggingen. Le calendrier, qui prévoit le début des travaux au printemps 2023 et la mise en service fin 2025, dépend toutefois des oppositions et recours susceptibles d’être formés dans le cadre de la procédure d’autorisation. Du fait de l’exiguïté de la zone concernée, le doublement de la voie ne se fera pas sans des travaux de nuit et des adaptations majeures de l’horaire. En plus de la suppression des trains la nuit et le week-end, une interdiction totale du trafic ferroviaire d’environ cinq mois est prévue entre Laufon et Aesch à partir de la fin avril 2025. Il va sans dire qu’un service de remplacement sera mis en place durant cette période.

Une enveloppe de 133 millions de francs pour la cadence semi-horaire en trafic grandes lignes

La double voie Grellingen–Duggingen fait partie intégrante de l’étape d’aménagement 2035 prévue par la Confédération. Celle-ci endosse donc à la fois le rôle de mandant et de bailleur de fonds pour ce projet d’un montant de 133 millions de francs. Les cantons de Bâle-Campagne, de Bâle-Ville, du Jura et de Soleure ont plaidé en faveur d’une mise en œuvre rapide du projet auprès de la Confédération et financé la planification et l’étude de projet. Dans le Laufonnais, les conditions nécessaires à la cadence semi-horaire en trafic grandes lignes sur la ligne Bienne–Delémont–Bâle, y compris la prolongation d’un train sur deux en direction de Lausanne/Genève, seront ainsi réunies bien avant 2035. L'objectif est d'introduire la cadence semi-horaire avec le changement d'horaire à la fin de 2025.

Le projet en bref

Début d’une galerie photos

Le projet de double voie entre Grellingen et Duggingen crée, dans le Laufonnais, un tronçon à deux voies d’une longueur totale de quatre kilomètres sur lequel les trains peuvent se croiser. L’aménagement de la double voie sur un terrain aussi exigu et peu praticable requiert des mesures de grande envergure. Le tracé actuel doit en particulier être élargi vers la Birse et sécurisé pour aménager la deuxième voie. Les CFF prévoient notamment d’ériger pas moins de neuf murs de soutènement, dont certains mesureront plus de 200 mètres de long. Qui plus est, la voie existante doit en grande partie être démolie et réaménagée à un nouvel emplacement.

Début d’une galerie photos

Adaptation des passages à niveau à Grellingen

Début d’une galerie photos

Dans le sillage de l’aménagement de la double voie, les CFF doivent aussi adapter les passages à niveau à Grellingen. Le passage à niveau «Nunningerstrasse» sera renouvelé et le passage à niveau «Bahnhofstrasse» déplacé d’environ 40 mètres en direction de la gare. Le passage à niveau «Bahnweg» situé à proximité peut, en revanche, être supprimé puisque le parcours du «Bahnweg» sera prolongé du côté de la Birse jusqu’au site Ziegler Papier. À l’avenir, les piétons n’auront donc plus à emprunter la route cantonale sans trottoir pour rallier le «Bahnweg» depuis Grellingen. En raison de l’élargissement du tracé, la route cantonale doit en outre être déplacée contre la paroi rocheuse au niveau du passage à niveau «Bahnhofstrasse». Dans cette perspective, les CFF déblaieront environ 10 500 mètres cubes de roche et sécuriseront la paroi par clouage de la roche et pose d’un filet de protection.

Aménagement de l’arrêt de Duggingen

Début d’une galerie photos

Un quai extérieur supplémentaire sera aménagé au niveau de l’arrêt de Duggingen. Il sera accessible via un nouveau passage inférieur adapté aux personnes à mobilité réduite, qui reliera également le quartier au «Bahnweg». L’actuel passage inférieur de Gillmatten étant étroit, il a été décidé, en concertation avec la commune, de le convertir en canal d’évacuation de crue pour le Tugbach.

Densification du trafic ferroviaire dans le Laufonnais d’ici à 2035

D’ici à 2035, le Laufonnais accueillera davantage de trains grandes lignes et de RER, et se verra doté d’une liaison directe jusqu’à l’EuroAirport et d’un arrêt supplémentaire. Tel est l’objectif de l’étape d’aménagement 2035 prévu par la Confédération. Le Parlement a adopté cette série d’offres en juin 2019. Les CFF planifient le projet d’aménagement correspondant sur mandat de la Confédération et assureront sa mise en œuvre avec des fonds fédéraux.

L’aménagement de la double voie Grellingen-Duggingen constitue la principale condition à l’instauration de la cadence semi-horaire en trafic grandes lignes sur la ligne Bienne–Delémont–Bâle. Une voie de rebroussement à Aesch est par ailleurs nécessaire pour permettre aux RER de circuler sur la ligne Aesch–Bâle selon une cadence au quart d’heure. Cette offre doit être mise en service en 2035 au plus tard. Les trains RER devront pouvoir desservir le nouvel arrêt Dornach-Apfelsee au plus tard en 2030, de manière à permettre l’accès au pôle de développement «Widen/Birsmatte». Avec la mise en service de la liaison ferroviaire desservant l’EuroAirport en 2030, il est également prévu de faire circuler des RER toutes les demi-heures entre Laufon et l’aéroport. SNCF Réseau dirige les travaux d’aménagement de ladite liaison ferroviaire.

La mise en œuvre des offres mentionnées nécessite des projets d’aménagement supplémentaires à d’autres endroits. La densification de la cadence en trafic grandes lignes et RER suppose, par exemple, la mise en œuvre de la série de mesures d’amélioration de l’offre de Bâle CFF et l’aménagement de la passerelle provisoire. Cette série de mesures, qui fait partie intégrante de l’étape d’aménagement 2025, est actuellement mise à l’enquête publique à Bâle. Les différents projets étant complémentaires, le développement de l’offre ne saurait se faire sans qu’ils soient tous réalisés.

Informations complémentaires: Office fédéral des transports Étape d’aménagement 2035