Centre d’entretien de Bâle: de l’espace pour les trains internationaux

Le centre d’entretien de Wolf à Bâle se prépare à devenir le site central pour l’entretien des trains internationaux. Afin que ceux-ci disposent de suffisamment de place pour des travaux d’entretien réguliers, cette installation sera agrandie d’ici au changement d’horaire 2023/2024.

Davantage de rames automotrices longues, un horaire plus dense, une demande d’offre croissante: face à cette évolution, la maintenance doit tenir le rythme. Afin que les voyageuses et voyageurs puissent continuer à voyager avec les CFF de manière sûre, ponctuelle et confortable, le centre d’entretien de Bâle, situé sur le site de Wolf, sera agrandi d’ici fin 2023 pour accueillir les rames automotrices et articulées les plus longues du trafic voyageurs international (Giruno, Astoro). Deux voies de la halle seront prolongées sur 200 mètres et couvertes. Les CFF investissent environ 35 millions de francs dans ces travaux. La mise en service des nouvelles parties de la halle aura lieu au changement d’horaire 2023/2024. Le premier coup de pioche pour lancer les travaux de construction a été donné aujourd’hui en présence de Michel Berchtold, directeur Région CFF, ainsi que de Benno Jurt, responsable des transports publics du canton de Bâle-Ville.

30 emplois supplémentaires et des moyens d’exploitation modernes

Après l’aménagement des deux voies de la halle, six emplacements de stationnement de 200 mètres entièrement équipés seront disponibles. Les travaux d’entretien nécessaires sur les rames automotrices telles qu’Astoro ou Giruno pourront alors y être effectués avec des installations de la dernière génération: lignes de contact escamotables, installations de vidange des WC, installations de grues près de la voie de réparation et plates-formes pour travaux de toiture.

Le centre d’entretien de Bâle emploie quelque 150 spécialistes qui assurent l’entretien régulier de différentes flottes du trafic régional CFF, du trafic grandes lignes CFF et du trafic voyageurs international. Outre les rames Giruno, Astoro, Flirt et Domino, les voitures des flottes IC2000, VU IV, Eurocity ainsi que les locomotives Re460 en font aussi partie. Les effectifs ont été récemment renforcés avec plus de trente postes supplémentaires. Les spécialistes de Bâle travaillent dans les domaines du contrôle technique, de l’entretien, des réparations, de la révision modulaire et du nettoyage.

Début d’une galerie photos

4000 collaboratrices et collaborateurs dans la maintenance

L’entretien des trains du trafic voyageurs est un domaine d’activité central des CFF. Le trafic voyageurs entretient sa propre flotte et une partie de celles de CFF Infrastructure et de CFF Cargo dans vingt centres de maintenance au total. On distingue la maintenance au plus près de l’exploitation dans les centres d’entretien (passage des trains environ une fois par semaine pendant environ trois à six heures) et la maintenance hors exploitation/le gros entretien (révisions, réparations complètes, modernisations, séjour des trains/voitures de trois à soixante jours). Environ 4000 collaboratrices et collaborateurs CFF sont affectés à la maintenance.