Pénurie d’énergie: informations actuelles pour les médias

Cet article comporte des informations actuelles ayant trait à la pénurie d’énergie et à ses effets pour les CFF. Destiné aux médias, il sera mis à jour en cas d’évolution de la situation.

Temps de lecture: 5 minutes

Vous trouverez des informations plus détaillées dans le dossier de press sur la situation énergétique.

Les CFF ont-ils déjà pris des décisions sur les économies d’énergie?

Actuellement, les CFF produisent moins d’énergie en raison de la sécheresse et du faible niveau des lacs de retenue. Afin de garantir au mieux la production de leur propre courant même en cas de pénurie et ainsi maintenir l’offre ferroviaire, les CFF ont décidé de garder leurs lacs de retenue à un niveau aussi élevé que possible. Les CFF doivent également s’approvisionner en énergie de remplacement sur le marché, où les prix sont en forte hausse. Cette situation a déjà eu des répercussions négatives sur le résultat de l’unité Infrastructure Énergie au premier semestre et affectera également le résultat annuel 2022.

Parallèlement, les CFF ont pris des mesures pour économiser du gaz et de l’électricité: ils réduiront de 15% leur consommation de gaz en baissant le chauffage de leurs bâtiments et en privilégiant le mazout au gaz pour leurs installations, même si le bilan carbone pourra s’en trouver temporairement alourdi. Par ailleurs, l’éclairage et le chauffage des bureaux ont été baissés et l’eau chaude a été coupée. Les CFF renoncent aussi à l’éclairage de leurs façades et de leurs enseignes. Ils demandent à leurs collaborateurs et collaboratrices d’économiser de l’énergie autant que possible.

Depuis combien de temps les CFF planchent-ils sur risques de pénurie d’énergie?

Dès la publication en 2020 des conclusions de l’analyse nationale des risques, les CFF ont pris la décision, conjointement avec l’Union des transports publics (UTP), d’approfondir la question des effets d’une pénurie d’électricité pour déterminer les mesures nécessaires. Depuis le début de l’année 2021, un échange systématique et direct a lieu avec les institutions et offices compétents. En décembre 2021, le comité de l’UTP a demandé la définition d’un standard minimal pour les baisses de consommation imposées à l’ensemble de la branche des transports publics en cas de pénurie d’électricité.

Comment les CFF se préparent-ils à faire face à une pénurie d’énergie?

Un groupe de travail composé de représentantes et représentants de tous les domaines des CFF se consacre pleinement à cette thématique. Il confie des missions à l’organisation et assure la coordination avec la Confédération en jouant un rôle d’interface.

Les risques liés à une pénurie d’électricité et de gaz sont étudiés de manière approfondie et systématique dans le cadre d’un échange direct avec les institutions et offices fédéraux compétents. Les CFF sont accompagnés dans cette démarche par l’UTP. À l’heure actuelle, la branche (UTP) et l’Office fédéral des transports travaillent conjointement à l’élaboration de concepts appropriés et à la vérification de leur viabilité. L’objectif consiste à introduire des mesures concrètes de préparation en accord avec les autorités compétentes et la branche.

Quelles pourraient être les effets d’une pénurie d’électricité pour la clientèle des CFF?

Pour rester performants, les transports publics dépendent d’une alimentation électrique sûre et fiable. Une pénurie d’électricité aurait des conséquences sur l’exploitation d’un système caractérisé par sa forte technicité. La circulation des trains CFF requiert en effet deux types de courant: du courant de traction pour l’alimentation de la ligne de contact (à 16,7 Hz) et du courant domestique pour la technique ferroviaire (à 50 Hz). En raison de la haute efficacité énergétique de l’entreprise, le potentiel d’économie est faible. Si d’autres mesures d’économie d’énergie devaient être prises, la clientèle serait directement touchée. En cas de limitation du courant imposée par la Confédération, l’offre ferroviaire devrait être fortement réduite, alors qu’une coupure de réseau touchant les CFF entraînerait une interruption de l’exploitation ferroviaire.

Les CFF sont-ils gestionnaires de système?

Oui. Face au risque de pénurie d’énergie, l’Office fédéral des transports a désigné les CFF et CarPostal comme gestionnaires de système du secteur des transports publics: les CFF pour le rail et CarPostal pour les transports publics routiers. Les CFF et CarPostal doivent annoncer les mesures d’économie d’énergie élaborées au sein de la branche et s’assurer qu’une éventuelle situation exceptionnelle sera gérée de manière coordonnée à l’échelle de la branche.

La température dans les trains sera-t-elle abaissée cet hiver?

Les CFF examinent actuellement les possibilités techniques de mise en œuvre de la proposition de la branche de réduire la température dans les trains.

Stratégie énergétique des CFF

Le chemin de fer est considéré comme un des moyens de transport les plus durables et efficaces sur le plan énergétique. Le thème de l’efficacité énergétique joue un rôle primordial dans la stratégie énergétique des CFF. Depuis dix ans, les CFF encouragent systématiquement l’amélioration de l’efficacité énergétique et ont obtenu des résultats concrets. À l’automne dernier, ils se sont engagés publiquement dans le cadre de l’initiative «Exemplarité Énergie et Climat» à poursuivre leurs efforts d’amélioration en matière d’efficacité énergétique et à promouvoir le recours aux énergies renouvelables.

En 2010, les CFF ont mis en place un vaste programme d’économie d’énergie reposant sur de nombreuses mesures. Fin 2021, l’économie globale réalisée atteignait 500 GWh/an, soit l’équivalent de la consommation d’électricité de près de 120 000 foyers.

D’ici à 2030, 350 GWh supplémentaires seront économisés chaque année, soit une économie totale de 850 GWh par rapport à 2010. Cela correspond environ à 30% de la consommation énergétique globale des CFF ou à la consommation annuelle en électricité de 200 000 foyers. Pour atteindre les objectifs ambitieux qu’ils se sont fixés, les CFF mettent en œuvre des mesures d’économie d’énergie dans de nombreux domaines tels que l’acquisition de rames automotrices efficaces sur le plan énergétique, le passage d’ici à 2030 aux énergies renouvelables pour le chauffage des bâtiments ou encore une production ferroviaire énergétiquement efficace.

Voir également le site Internet Énergie durable | CFF