Navigation

Les CFF veulent des tarifs stables, et si possible à la baisse

Un document interne de la branche des transports publics explique que les prix des AG devraient augmenter. Les prix et l’assortiment des billets sont actuellement analysés. Mais aucune décision n’a été prise. Les CFF souhaitent maintenir des prix stables, voire les baisser si possible.

Train CFF
Train CFF

Pour les CFF, il est primordial que les prix des transports publics restent stables. Là où c’est possible, ils devraient même baisser. Les CFF s’emploient depuis plusieurs années à cela et donneront également leur avis dans ce sens dans les discussions de la branche. Dans la mesure de leurs possibilités, les CFF ont déjà baissé les prix : l’offre en billets dégriffés a été fortement étendue. Les CFF utilisent leur marge de manœuvre afin de rendre les prix attractifs pour leur clientèle du trafic grandes lignes, avec des réductions allant jusqu’à 70 pour cent.

En 2018, les billets dégriffés ont permis des réductions de prix d’un montant de 80 millions de francs. Pour 2019, quelque 230 millions de francs sont prévus pour améliorer le rapport prix-prestation, dont plus de 100 millions de francs de billets dégriffés. Les CFF veulent réaliser des baisses de prix supplémentaires et investir dans le service et la qualité, afin d’augmenter l’attractivité et la compétitivité du chemin de fer dans la concurrence intermodale.

La branche des transports publics analyse actuellement l’assortiment des billets. Dans le document de travail qui a été rendu public, la branche des transports publics a décrit différentes alternatives pour rendre les transports publics plus simples, attractifs et aussi bon marché que possible pour les clients. Aucune décision n’a été prise à ce sujet.