Un dernier tour et les VU I partiront à la retraite!

Elles transporteront encore des clientes et clients de Bâle à Zurich, aux heures de pointe, début avril 2021. Puis ce sera, très probablement, la fin des voitures de type unifié I (VU I) après environ 60 ans de bons et loyaux services.

Début d’une galerie photos

Tables de compartiment extensibles, banquettes rembourrées en 2e classe, parois de séparation vitrées entre les compartiments fumeurs et non-fumeurs, fauteuils réglables en 1re classe et un compartiment très spacieux: voilà quelques-unes des caractéristiques de la voiture unifiée de type I (plus connue sous son abréviation VU I dans le jargon ferroviaire) qui fut le fleuron de la flotte des CFF pendants trente ans. Ces voitures peintes en vert foncé, couleur typique des CFF à l’époque, ont été introduites en trafic régional et grandes lignes selon la devise: le même confort pour tous, sur de courts ou longs trajets.

«L’arrêt de la dernière VU I marque la fin d’un grand pan de l’histoire du chemin de fer suisse.»
René Zehnder, gestionnaire de la flotte VU I/II

Les quelques dernières compositions encore en circulation seront définitivement remplacées par du matériel roulant plus moderne et équipé de la climatisation.

Début d’une galerie photos

D’une cellule de prison mobile en voiture-salon pour réception officielle

Les VU I ont été inventées dans le cadre d’un concours d’idées entre des fabricants suisses de matériel roulant. Elles ont ensuite été construites entre 1956 et 1967 par un consortium composé de la Schweizerische Industrie Gesellschaft SIG (société industrielle suisse) de Neuhausen et la Schweizerische Wagons- und Aufzügefabrik AG (société suisse de matériel roulant et d’ascenseurs) basée à Schlieren. Au total, 1208 voitures ont été construites, dont 1028 pour la 2e classe. À l’époque, la VU I était révolutionnaire par bien des aspects: la montée se faisait au niveau des bogies et non plus au centre de la rame. Les toilettes étaient situées aux extrémités des voitures. La VU I présentait aussi des avancées du point de vue du matériel et de la technique: ainsi, les soufflets d’intercirculation d’origine ont été petit à petit remplacés par des bourrelets d’intercirculation en caoutchouc et les ampoules par des tubes fluorescents. Hormis les voitures, les CFF ont également acquis de nombreuses VU I pour être utilisées comme voiture de commande, voiture-restaurant, fourgon à bagages et wagon-poste. Les fourgons à bagages étaient équipés d’une cellule de prison, utilisée pour le transport de détenus jusqu’au début des années 2000. Une VU I fut aussi aménagée en voiture-salon pour les visites officielles et les cérémonies politiques.

L’introduction de la VU III a réduit le rayon d’utilisation de la VU I (et VU II) pour la première fois au milieu des années 1970. Plus de 600 voitures (VU I et VU II) ont été adaptées pour le trafic régional au milieu des années 1980 et circulaient dans des compositions tractées par la voiture automotrice de commande du nouveau train navette (désormais appelé Domino). La VU I a été peu à peu supplantée par les voitures unifiées IV (VU IV) à partir, puis par les trains rapides, pour finalement être définitivement mise à l’arrêt en 2006. Ces dernières années, les VU I ont été utilisées aux heures de grande affluence en trafic régional ainsi qu’en tant que trains dispo lors de suppression ou de retard d’autres trains.

L’héritage des VU I

La VU I effectuera son dernier trajet le 1er avril 2021 (ce n’est pas un poisson d’avril). Une composition sera conservée jusqu’à fin juin comme «réserve ultime». Trois voitures de commande continueront d’être utilisées par CFF Infrastructure comme trains de mesure. Les deux voitures VU I comportant les cellules de prison (également appelées «jail train») seront également préservées. Plusieurs voitures ont rejoint la collection de CFF Historic, d’autres la Fondation BLS ou des associations privées. À cet effet, chaque caisse de voiture est assainie comme il se doit, dans le respect des normes environnementales et de sécurité. Stefan Andermatt, directeur de CFF Historic, ajoute: «grâce à CFF Historic, les VU I ne disparaîtront pas complètement. Il sera possible de revivre ce grand chapitre de l’histoire du chemin de fer suisse lors de nos voyages découvertes et charter.» Toutes les autres voitures seront envoyées à la casse.

Finir avec un brin de nostalgie

Pour cet article, les collaboratrices et collaborateurs CFF ont été invité-e-s à partager leurs images de la VU I. Nous avons reçu un très grand nombre de contributions, créant des souvenirs inoubliables. En voici quelques-uns.

Début d’une galerie photos