SBB News

Coronavirus: les dernières informations (11.8.2020)

La pandémie de coronavirus bouleverse notre vie privée et notre vie professionnelle. La santé des collaborateurs CFF est notre priorité absolue. Vous trouverez toutes les informations importantes dans cet article, mis à jour régulièrement.

Start of an Imagegalery

Mise à jour 11.8.2020, 10.00 heures: les femmes enceintes sont bien protégées grâce au plan de protection des CFF

Depuis le 4 août, les femmes enceintes comptent parmi les personnes vulnérables, car elles courent un risque accru de contracter une forme sévère du COVID-19. Les dispositions ci-après s’appliquent aux CFF.

  • Les CFF ont élaboré un plan de protection pour leurs collaboratrices et collaborateurs. Il s’applique aussi aux personnes vulnérables.
  • Il existe aussi des réglementations spécifiques dans certaines catégories professionnelles pour garantir une protection particulière aux femmes enceintes. La protection de la maternité est régie par l’instruction K 163.1.
  • Toute femme enceinte ayant le sentiment de ne pas être suffisamment protégée doit contacter activement son/sa supérieur-e direct-e. Des solutions spécifiques peuvent être recherchées au cas par cas. Au besoin, il est possible de solliciter Health and Medical Service (tél. +41 58 900 76 96, du lundi au vendredi, de 8h00 à 17h00).
     

Informations complémentaires sur la protection de la maternité.

Mise à jour du 31.7.2020, 14h30: quarantaine après un retour de voyage: mise à jour régulière des pays et régions présentant un risque accru d’infection

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) tient une liste, constamment mise à jour, des pays et régions présentant un risque accru d'infection. Cette liste peut être consultée ici.

Les personnes qui se trouvaient dans un pays ou une zone à risque accru d’infection 14 jours avant d’entrer en Suisse sont soumises à une quarantaine obligatoire depuis le 6 juillet 2020. Les collaboratrices et collaborateurs qui reviennent d’un pays qui n’était pas déclaré comme zone à risque au moment du départ et qui a été déclaré comme tel par les autorités suisses pendant leur voyage doivent se présenter aux autorités et être mis en quarantaine pendant dix jours. Cela s’applique également s’ils ont été déclarés négatifs au coronavirus suite à test.

Les règles suivantes s’appliquent en ce qui concerne le maintien du salaire en cas de mise en quarantaine:

  • Les membres du personnel qui reviennent d’un pays qui n’était pas considéré comme une région à risque au moment du départ ont droit au maintien de leur salaire pendant les dix jours de quarantaine.

  • Si le télétravail est possible, celui-ci sera assuré pendant la quarantaine et la notation du temps aura lieu comme à l’accoutumée.

  • Si le télétravail n’est pas possible, il faut saisir l’absence avec le code «Quarantaine» (code SAP 0220). En pareil cas, l’ordre de quarantaine des autorités doit immédiatement être communiqué au supérieur hiérarchique.

  • Les collaboratrices/collaborateurs qui, en connaissance de cause, ont voyagé dans une zone à risque figurant dans la liste établie et doivent se mettre en quarantaine pendant dix jours à leur retour ne bénéficient pas du maintien du salaire. Si le télétravail n’est pas possible, les avoirs en temps existants doivent être réduits ou un congé non payé doit être demandé.

  • Si le télétravail est possible, celui-ci sera assuré pendant la quarantaine et la notation du temps aura lieu comme à l’accoutumée.

Mise à jour du 9 juillet 2020, 11h00: Encore plus d’économies! – Opposition contre le refus d’une réduction de l’horaire de travail – La Direction du groupe et les cadres supérieurs montrent l’exemple.

En raison de la crise liée au coronavirus, les CFF font face à de graves difficultés financières - comme déjà communiqué. Dans leurs secteurs autofinancés du trafic grandes lignes et de l’immobilier, les CFF sont tenus de couvrir eux-mêmes le manque à gagner. Fin avril, les CFF ont engagé leurs premières mesures de réduction des coûts, soit un gel des embauches dans l’ensemble des services administratifs et la renonciation aux augmentations de salaire en cours d’année. En abandonnant certains projets, investissements ou événements internes, les divisions et les unités participent à cet effort d’économie. La Direction du groupe invite les cadres à poursuivre dans cette voie de manière conséquente et affirmée.

Nouveautés concernant la question de la réduction de l’horaire de travail: les CFF ont sollicité une réduction de l’horaire de travail pour CFF Cargo ainsi que pour les secteurs opérationnels de Voyageurs et d’Infrastructure. La demande a été accordée pour CFF Cargo, mais rejetée pour les autres. Les CFF font donc opposition à ce refus. De leur point de vue, des précisions juridiques sont nécessaires pour déterminer si la demande se justifierait pour leurs secteurs autofinancés. En effet, les CFF et leur personnel ont cotisé près de 1 milliard de francs à l’assurance-chômage au cours des 20 dernières années.

Malgré les économies réalisées et l’aide de la Confédération (voir mise à jour dans cet article du 1er juillet 2020): les CFF s’attendent cette année à des pertes de plusieurs centaines de millions de francs. Il faut donc continuer à économiser, partout où cela est possible. Chacun peut contribuer à sa manière, en veillant à limiter les dépenses au strict nécessaire.

La Direction du groupe et les cadres supérieurs montrent l’exemple: la Direction du Groupe renonce de sa propre initiative à 10% de la prime liée aux résultats 2020 et les cadres supérieurs à 5%. En raison du coronavirus, le montant de cette prime sera forcément moindre, ce qui aura des répercussions négatives sur le salaire 2020 de la Direction du groupe et des cadres supérieurs. Par ce geste, la Direction du groupe et les cadres supérieurs soulignent avec force l’importance, pour les CFF, de réaliser des économies dans ce contexte financier difficile. Aucune diminution volontaire du salaire n’est prévue pour les autres collaboratrices et collaborateurs.

Mise à jour du 7.7.2020: enquête sur les expériences liées au Covid-19 

Ces derniers mois, la pandémie de COVID-19 a mis les CFF à rude épreuve et a largement sollicité leurs collaboratrices et collaborateurs. Les défis étaient multiples, tous étaient confrontés à des conditions-cadres en perpétuel bouleversement et chacun a vécu de nouvelles expériences. Et cette période sans précédent n’est pas terminée. 

Les CFF souhaitent en tirer des enseignements. À cette fin, il est primordial de connaître les impressions des collaboratrices et collaborateurs. Aussi les CFF vont-ils mener une enquête relative au COVID-19 du 9 juillet au 3 août 2020. Environ 5000 collaboratrices et collaborateurs issus de tous les secteurs d’activité et sélectionnés de manière aléatoire vont recevoir un courrier électronique contenant le lien vers l’enquête. Quelque 10 à 15 minutes suffisent pour remplir le questionnaire.  

En tant qu’entreprise externe et indépendante, Empiricon, partenaire de cette enquête, garantit une confidentialité absolue. Pour l’analyse des résultats, Empiricon garantit en outre que la réception des données par les CFF se fera sous forme résumée et par groupes d’au moins cinq personnes interrogées. Il ne sera pas possible d’établir de liens avec des personnes déterminées. Plus les participants seront nombreux, plus le résultat sera varié et fidèle à la réalité. Si tu es le destinataire d’un courrier électronique contenant le lien, merci de bien vouloir participer. 

Tu trouveras de plus amples informations dans l’intranet

Mise à jour du 7 juillet 2020, 8h00: mise en quarantaine après un voyage et utilisation des bureaux

À compter du 6 juillet 2020, la nouvelle ordonnance COVID-19 mesures dans le domaine du transport international de voyageurs, portant aussi sur l’obligation de quarantaine, entre en vigueur. Toute personne revenant d’une zone avec un risque élevé d’infection doit se mettre en quarantaine pendant dix jours. Les collaboratrices et collaborateurs concernés doivent par ailleurs communiquer leur entrée en Suisse aux autorités cantonales compétentes dans un délai de deux jours et suivre les instructions de ces dernières. Concernant la quarantaine, les règles ci-dessous s’appliquent.

  • Collaboratrices et collaborateurs ayant séjourné avant le 6 juillet 2020 dans une zone avec un risque élevé d’infection et devant se mettre en quarantaine pendant 10 jours à leur retour: dans ce cas, le salaire continue à être versé. L’absence doit être enregistrée avec le code «Quarantaine» (code SAP 0220).
  • Collaboratrices et collaborateurs voyageant après le 6 juillet 2020 dans une zone avec un risque élevé d’infection et devant se mettre en quarantaine pendant 10 jours à leur retour: si le télétravail n’est pas possible, les avoirs en temps existants doivent être réduits ou un congé non payé doit être demandé, avec pour conséquence une réduction de salaire. Le code «Quarantaine» (code SAP 0220) ne doit pas être utilisé dans ce cas.

Les collaboratrices et collaborateurs ne sont pas obligés d’informer leurs supérieurs de leurs voyages dans une zone avec un risque d’élevé d’infection. Une communication préalable permet toutefois de mieux organiser les éventuelles absences dues à la mise en quarantaine.

Utilisation des bureaux

Nous augmentons le taux d’occupation des bureaux dès le 13 juillet 2020. Chacune et chacun d’entre nous peut aider à la pérennisation de cet assouplissement. Il est impératif pour cela de respecter le plan de protection au bureau comportant les deux règles essentielles: distance minimale de 1,5 mètre et règles d’hygiène. Merci.

L’essentiel en bref:

  • Au maximum 50% du personnel de bureau peut quotidiennement travailler sur site. Les cadres et cadres supérieur-e-s sont responsable du respect de ce quota maximal.
  • Afin de contenir le risque de quarantaine, nous vous prions de rester dans vos zones de team.
  • Nettoyez votre poste de travail avant et après utilisation.
  • Si vous ne venez que pour assister à des réunions et que vous n’utilisez pas votre poste de travail, vous ne comptez pas dans les 50%.
  • Si vous participez à des réunions qui n’ont pas lieu dans le bâtiment de votre zone de team, veuillez retourner ensuite dans votre zone de team ou à votre poste de télétravail.
  • En tant qu’organisatrice ou organisateur de réunion, vous être responsable du respect d’une distanciation minimale de 1,5 mètre dans toutes les directions (de table à table ou d’épaule à épaule).
  • Les salles de réunion et les points concentration ne doivent pas être utilisés comme des postes de travail individuels: ils sont réservés aux réunions et aux calls.
  • Si vous passez à nouveau 50% de votre temps de travail ou davantage au bureau, vous devez rapporter les équipements informatiques mis à disposition.
  • Les check-lists, aide-mémoire, concepts de protection et autre informations actualisés se trouvent ici.

Utilisation des salles de réunions et des points concentration

Afin de respecter la distanciation de 1,5 mètre, le calcul ci-dessous peut être réalisé.

  • Si la salle est occupée mais que personne ne se déplace (réunion, séance avec disposition des chaises en orchestre), une surface minimale de 2,5 mètres carrés doit être disponible pour chaque collaboratrice et chaque collaborateur. Vous pouvez pour vous aider diviser par 1,5 le nombre de personnes le plus élevé indiqué dans le système de réservation et arrondir le résultat.
  • Si des personnes se déplacent dans la salle occupée (ateliers), il faut prévoir une surface minimale de 6,5 mètres carrés par collaboratrice et collaborateur. Vous pouvez ici diviser par 3 le nombre de personnes le plus élevé indiqué dans le système de réservation et arrondir le résultat.
  • L’utilisation de salles de réunion est actuellement soumise à certaines restrictions.
  • Cependant, les participants à une réunion peuvent s’asseoir dans la salle dépourvue de toute table, afin de respecter les distances prescrites.

Restitution des équipements informatiques mis à disposition

Les collaboratrices et collaborateurs passant plus 50% de leur temps de travail au bureau sont tenus de restituer les équipements de travail qui leur avaient été mis à disposition et de les réinstaller à leur emplacement initial. Certains équipements informatiques ne se trouvent plus dans votre zone de team? Il se peut qu’un membre de l’équipe ait emporté le matériel à la maison et qu’il lui soit possible de le retourner. Si vous ne trouvez pas de solution, veillez contacter back2office@sbb.ch. Aucun équipement de travail ne peut être commandé en remplacement.

De plus amples informations figurent dans l’intranet sous Back2Office.

Mise à jour du 3 juillet 2020, 12h00: Informations destinées aux collaboratrices et collaborateurs par rapport au port du masque obligatoire dans les transports publics à partir du lundi 6 juillet 2020

Applicable dès le lundi 6 juillet 2020 dans l’ensemble des transports publics, l’obligation du port du masque est également valable pour le personnel des entreprises de transport empruntant les transports publics.

Il incombe aux collaboratrices et collaborateurs de prévoir des masques pour le trajet jusqu’à leur lieu de travail. Les CFF ne fournissent aucun masque pour ces déplacements. Les collaboratrices et collaborateurs portant des masques pour des raisons liées à l’exploitation peuvent aussi les utiliser pour se rendre à leur travail.

Il incombe aux clientes et clients de respecter l’obligation du port du masque; ce n’est en aucun cas du ressort du personnel. Les collaboratrices et collaborateurs en contact avec la clientèle attirent l’attention des personnes qui ne portent pas de masque sur l’obligation en vigueur. Les CFF ne vendent aucun masque. Les collaboratrices et collaborateurs ne sont pas tenus de fournir des masques aux voyageurs.

Seuls les enfants de moins de douze ans et les personnes qui ne peuvent pas porter un masque pour des raisons médicales sont dispensés du port du masque.

Il est toujours autorisé de manger et de boire dans les transports publics et de retirer son masque à ce moment précis.

À l’extérieur des voitures, par exemple sur le quai et dans les passages souterrains, le port du masque reste simplement recommandé si la distance des 1,5 m ne peut pas être respectée.

Les CFF et les autres entreprises de transport vont diffuser des annonces dans les gares, les trains, les bus et les transports à câble ainsi que sur les canaux électroniques ou les écrans d’affichage afin de communiquer cette nouvelle mesure à la clientèle; le personnel des entreprises sera lui aussi informé. La branche des transports publics est convaincue que les voyageurs suivront cette recommandation, afin de se protéger eux-mêmes et de protéger les autres.

Port correct du masque d’hygiène – conditions à respecter

Remarque: cette instruction s’applique exclusivement aux masques d’hygiène. Les collaboratrices et collaborateurs qui portent des masques FFP2/FFP3 pour des raisons liées à l’exploitation consultent cette instruction à la page 2.

Tu trouveras des informations complémentaires sur le port du masque obligatoire dans le document de l’OFSP consacré aux questions et réponses.

Mise à jour du 1.7.2020, 19h00: Port du masque obligatoire dans les transports publics

Le Conseil fédéral a décidé aujourd’hui d’introduire le port du masque obligatoire dans les transports publics. Dès le 6 juillet 2020, tous les clients doivent porter un masque dans les trains, les bus, les trams, les bateaux et les remontées mécaniques. Il est de la responsabilité des clients de se munir d’un masque. Le plan de protection des transports publics va être coordonné avec les autorités et sera adapté.

L’obligation de porter un masque vaut aussi pour le personnel des entreprises de transport, lorsqu’ils voyagent dans les transports publics. Il n’y a pas de changement par rapport aux tâches de base du personnel. C’est la règle suivante qui est valable: les collaboratrices et collaborateurs au contact de la clientèle rappellent aimablement les nouvelles règles aux clients qui ne porteraient pas de masque, comme c’est déjà le cas aujourd’hui lors de comportements inappropriés. En cas de besoin, les services de sécurité peuvent être appelés. Ce sont les polices cantonales, municipales ou communales qui peuvent distribuer des amendes.

Cette décision a été prise aujourd’hui par le Conseil fédéral. Il va maintenant élaborer le message correspondant et discuter des détails avec le CFF et Car postal, en tant que gestionnaire de système pour la branche, ainsi qu’avec l’OFT et l’OFSP.  Les règles les plus importantes de ce message seront ensuite brièvement résumées, et si nécessaire, complétées par des informations  spécifiques selon les professions.

Mise à jour du 1.7.2020, 16h30: Soutien de la Confédération et rigueur en présence d’une situation financière délicate.

Les CFF se trouvent dans une situation financière délicate, en raison de la crise liée au coronavirus. Comme toute entreprise de service public, les CFF ont maintenu leur offre de base pendant la période de confinement, et ce grâce à l’engagement sans faille des collaboratrices et collaborateurs CFF. Pendant ce temps, les recettes ont fortement diminué. Bien que le nombre de voyageurs augmente progressivement, personne n’est en mesure de dire quand la demande sera de nouveau équivalente à celle de 2019. La situation financière reste donc tendue.

À ce jour, le Conseil fédéral a pris des décisions concernant le soutien à apporter aux transports publics.

  • Il a notamment soumis au Parlement un message spécial pour la prise en charge des coûts non couverts dans les segments suivants: trafic régional voyageurs, trafic marchandises, infrastructure et trafic local.
  • Répondant à une demande des CFF, il a également relevé la ligne de crédit à court terme qui permet de faire face aux pénuries de liquidités. Grâce à cet ajustement, les CFF disposeront de liquidités suffisantes durant les prochains mois, en attendant l’entrée en vigueur des mesures de soutien, étant donné que le Parlement ne traitera pas le message spécial sur le soutien aux transports publics avant l’automne.

En revanche, dans les segments trafic grandes lignes et immobilier, les CFF doivent compenser le manque à gagner par leurs propres moyens. Par conséquent, ils ont pris diverses mesures de réduction des coûts dès fin avril 2020, notamment en imposant un gel des embauches dans le domaine administratif et en décidant de ne pas accorder d’augmentation de salaire en cours d’année.

En effet, les CFF se doivent d’adopter une politique de rigueur, en complément au soutien apporté par la Confédération. Chacun peut y contribuer à sa manière, en veillant à limiter les dépenses au strict nécessaire. Les montants des budgets alloués ne doivent pas nécessairement être entièrement affectés. Quoi qu’il en soit, la sécurité de nos voyageurs et la qualité de nos prestations restent nos préoccupations premières. La Direction du groupe CFF remercie sincèrement l’ensemble de son personnel pour son précieux travail.

Mise à jour du 25.6.2020, 13h00: mesures d’assouplissement, mais la prudence est de rigueur

Vendredi 19 juin 2020, le Conseil fédéral a mis fin à la situation extraordinaire et communiqué de nouvelles mesures d’assouplissement qui ont des répercussions sur les plans de protection des CFF et des transports publics. 

Distance de 2 m ramenée à 1,5 m 

Dès maintenant, les CFF appliquent également la règle de distanciation de 1,5 mètre au lieu des 2 mètres préconisés jusqu’à présent. Cette nouveauté nécessite d’apporter de nombreuses adaptations non seulement aux plans de protection, mais aussi aux mesures prises p. ex. pour les panneaux. Ne pouvant avoir lieu du jour au lendemain, la mise en œuvre sera réalisée par étapes. 

Afin de respecter les règles de distance dans les salles, le principe ci-après s’applique dès à présent. Pour une activité ne nécessitant pas de se déplacer (p. ex. réunions), il faut prévoir 2,5 m2 entre les personnes. Pour une activité nécessitant de se déplacer (p. ex. aménagement intérieur des bâtiments, ateliers), une distance de 6,5 m2 entre les personnes est requise. 

Assouplissement du télétravail et restitution de l’équipement de travail informatique 

Le Conseil fédéral a mis fin à la recommandation de télétravail. Toutefois, comme les règles de distance continuent de s’appliquer, les CFF ne peuvent pas permettre à tout le personnel l’accès aux bâtiments de bureaux. La prochaine étape concernant le retour au bureau est prévue le 13 juillet 2020. Des informations concrètes en la matière suivront en temps opportun. 

Toute personne qui passe à nouveau plus de 50% de son temps de travail au bureau doit retourner l’équipement emprunté et le réinstaller là où il se trouvait à l’origine. Informations complémentaires dans l’intranet.

Fin des mesures de protection spécifiques pour les personnes vulnérables 

La nouvelle ordonnance COVID-19 en vigueur depuis le 22 juin 2020 avait mis fin par ailleurs aux mesures de protection spécifiques pour les personnes vulnérables. Les cadres et les planificateurs des plans de roulement nécessitent également un certain temps d’adaptation. Aussi les CFF mettront-ils fin aux règles spécifiques pour les personnes vulnérables le 13 juillet 2020. Les collaboratrices et collaborateurs qui ne sont pas retournés travailler au bureau sont priés de contacter leur cadre dirigeant. 

Ces mesures d’assouplissement sont réalisables en raison du nombre actuellement bas de nouvelles infections. Toutefois, cela signifie aussi que les mesures de protection en vigueur doivent être strictement respectées – le principe STOP continue de s’appliquer. Comme le mode de contamination doit être vérifié pour chaque nouvelle infection, les médecins cantonaux peuvent ordonner une quarantaine – au pire pour des équipes entières et si les plans de protection ne sont pas respectés. Ceci présente de lourdes conséquences notamment pour les équipes qui ne peuvent pas travailler à leur domicile et pour l’exploitation des CFF. La semaine dernière, plusieurs membres du personnel ont dû de nouveau être mis en quarantaine car les plans de protection, entre autres, n’avaient pas été respectés. Être en quarantaine, ce n’est pas uniquement rester à son domicile. En pareil cas, chaque personne concernée doit observer toute une série de consignes et de restrictions. Nous te remercions vivement de contribuer au respect des plans de protection, de te protéger et de protéger l’ensemble de tes collègues. 

Mise à jour du 22.6.2020, 14h00: Nouvelle étape d'assouplissement

Le 19 juin 2020, le Conseil fédéral a décidé de franchir une nouvelle étape d’assouplissement. Certaines décisions concernent aussi les CFF en leur qualité d’entreprise. Les CFF vont vérifier la teneur de la nouvelle ordonnance, adapter leurs plans de protection si nécessaire et en informer sans délai leur personnel. D’ici là, les plans de protection actuels continuent de s’appliquer.

Mise à jour du 19.6.2020, 10h00: Utilisation de l’appli SwissCovid et compensation de temps durant la période de la crise sanitaire

Le processus politique relatif à l’appli SwissCovid est en cours. La question ayant déjà été posée, voici la position des CFF à ce sujet: Les collaboratrices et collaborateurs des CFF sont libres de l’installer. Si une collaboratrice ou un collaborateur reçoit une notification de l’application, il conviendra plus que jamais de respecter les règles d’hygiène et de conduite ainsi que les plans de protection des CFF. Tu trouveras des informations complémentaires dans le document questions et réponses.

Compensation de temps

Dans le cadre de la pandémie due au coronavirus, les CFF ont pris plusieurs mesures extraordinaires. Ils ont notamment réduit leur offre, fermé les chantiers non indispensables à l’exploitation et cessé de recourir aux personnes vulnérables. Dès que la situation extraordinaire sera levée, les CFF contrôleront les éventuels soldes négatifs et les compenseront. Cette compensation s’effectuera à la suite d’un contrôle des avoirs sur les comptes de temps. Les mesures seront mises en œuvre dans le courant du mois de juillet, après concertation avec les partenaires sociaux. Les cadres et les collaboratrices/collaborateurs n’auront aucune démarche à entreprendre quant à leurs soldes négatifs.

Mise à jour du 16 juin 2020, 9h30: Importance de la responsabilité individuelle dans les restaurants du personnel

Les restaurants du personnel sont un lieu où les collaborateurs, qui sont sinon généralement bien répartis dans les bâtiments, entrent en contact. La distance de deux mètres aux tables n’y est pas toujours respectée. Nous faisons donc appel à la responsabilité individuelle de tous les membres du personnel pour qu’ils respectent strictement les mesures suivantes:

  • Pour limiter les risques de contagion, il convient de manger si possible toujours avec les mêmes personnes. Cette disposition est parfois difficile à respecter, par exemple pour les pauses de midi du personnel travaillant par tours. Il est donc d’autant plus important que les autres mesures de protection soient respectées.
  • Dans les restaurants du personnel des grands immeubles de bureaux ou des ateliers, il faut éviter de mélanger les membres de différentes équipes. Assieds-toi à une table avec les collègues avec lesquels tu travailles (équipes de projet, de travail, de direction, etc.).
  • Quatre personnes par table au maximum. Les chaises ne doivent pas être déplacées.
  • Une distance de deux mètres doit être maintenue entre chaque groupe de quatre personnes. Dans certains restaurants du personnel, cette distance a été réduite via la mise en place de mesures de protection appropriées (p. ex. des cloisons).
  • Il est obligatoire de se laver ou de se désinfecter les mains avant d’entrer dans le restaurant.
  • Une distance de deux mètres doit être respectée dans tout le restaurant, en particulier dans la zone de service et aux caisses.
  • Les buffets en libre-service restent fermés pour des raisons d’hygiène, tout comme le libre-service des soupes, jus, épices, pain et couverts.
  • Veuillez effectuer les paiements sans espèces, avec le badge CFF.

En dehors du / Outre le restaurant du personnel, les membres du personnel peuvent, par exemple, manger dans les zones de pause ou temporairement au poste de travail du bureau. La distance de deux mètres peut et doit y être maintenue.

Le respect du plan de protection a fait l’objet de contrôles par les autorités dans plusieurs restaurants du personnel. En cas d’infraction, le gérant des restaurants du personnel est responsable et, dans le pire des cas, peut perdre sa patente. Par conséquent, il est important que tous les clients respectent les règles. Merci d’avance.

Tu trouveras de plus amples informations dans l’intranet, sous «Restaurants du personnel».

Mise à jour du 12 juin 2020, 13h00: décisions des autorités cantonales de l’emploi concernant la demande d’indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail

En raison de la situation extraordinaire, les CFF et CFF Cargo ont déposé en avril une demande auprès des autorités cantonales de l’emploi compétentes pour certaines unités de l’exploitation rattachées aux divisions Voyageurs et Infrastructure, ainsi que pour certains secteurs de CFF Cargo. Les décisions prises sont les suivantes:

  • Pour les CFF, les autorités compétentes ont rejeté la demande. Cela signifie que les CFF ne peuvent pas bénéficier d’une indemnité en cas de réduction de l’horaire de travail. Les CFF examinent à présent la suite de la procédure.
  • Pour CFF Cargo ainsi que pour d’autres entreprises de transport ferroviaire, l’autorité cantonale a accepté la demande d’indemnité.
  • Les décisions rendues n’ont aucune conséquence pour l’ensemble des collaborateurs, qui continuent à percevoir l’intégralité de leur salaire.

Mise à jour du 2 juin 2020, 13h30: préparation du retour au bureau à compter du 8 juin

La prochaine étape du retour à la normale approche à grands pas. À compter du 8 juin, 25% du personnel de bureau regagnera son poste de travail au sein de l’entreprise. Les préparatifs requis sont en cours. Les mesures prises sont conformes au plan de protection au bureau qui s’appuie sur les recommandations de l’OFSP.

  • Certains postes de travail sont condamnés afin de respecter la distance d'un mètre et demi.
  • Diverses affiches rappelant les bons gestes sont apposées sur les murs, des points d’hygiène sont mis en place et les interventions de nettoyage sont plus fréquentes.
  • Certaines salles de réunion et salles de discussion sont exclusivement réservées aux tâches opérationnelles (p. ex. au recrutement), d’autres peuvent uniquement être utilisées dans certaines conditions afin de respecter les règles de distanciation (en général 50% des capacités, respect de la signalisation).

Ton cadre dirigeant est responsable de l’organisation de ton équipe sur place et garantit la présence de 25% des effectifs chaque jour à compter du 8 juin; un système de rotation doit être mis en place pour permettre à tout le monde de revenir travailler sur place.

Prends le temps de lire la liste de contrôle du personnel de bureau afin de bien préparer ton retour au bureau. À titre complémentaire, n’hésite pas à passer en revue les questions et réponses. Tu y trouveras des informations utiles. Si tu ne trouves pas de réponse à ta question, adresse-toi à ton cadre dirigeant ou contacte HR-SSC par téléphone au numéro +41 51 220 20 20 ou par e-mail à l’adresse hr.ssc@sbb.ch.

Restitution des outils informatiques

Un grand nombre de collaboratrices et collaborateurs ont emprunté des équipements de travail informatiques des bâtiments administratifs. Toute personne qui passe à nouveau plus de 50% de son temps de travail au bureau doit retourner l’équipement emprunté et le réinstaller là où il se trouvait à l’origine.

Remarques importantes:

  • Si une autorisation d’utilisation temporaire a été complétée, la restitution du matériel informatique doit être saisie dans l’ICT Service Portal. Voir la brève instruction à ce sujet.
  • Si aucune autorisation n’a été remplie lors du démantèlement, il faut le faire a posteriori. Sinon, le matériel doit être retourné immédiatement.
  • Si l’équipement de la homebase de ton team n’est pas complet, il incombe aux collaboratrices et collaborateurs de rechercher si quelqu’un a emprunté le matériel et peut le restituer. Si aucune solution n’est trouvée, merci d’envoyer un e-mail à back2office@sbb.ch. Aucun équipement de travail ne peut être commandé en remplacement.

Pour plus de détails, merci de consulter la page intranet «Back2Office».

Mise à jour du 29 mai 2020, 11h00: Un grand merci. 

La situation qui prévaut actuellement en Suisse et aux CFF est sans précédent. Depuis le début de la pandémie du coronavirus, tous les employés ont été soumis à une forte pression: un grand merci pour leur énorme engagement malgré les circonstances difficiles. 

 

La langue des sous-titres peut être modifiée via le bouton CC de la vidéo.

Mise à jour du 28.5.2020, 14.00 Uhr: À partir du 8 juin, nous rétablirons la quasi-totalité de notre offre

Le plan de protection restera en place jusqu’à nouvel ordre. Si la distance des deux mètres ne peut pas être respectée, les CFF recommandent vivement le port d’un masque d’hygiène. C'est ce que souligne également la nouvelle campagne des CFF : «Repartons ensemble».

À quelques exceptions près, les CFF proposeront de nouveau l’intégralité de leur offre.

Que ce soit en trafic national grandes lignes ou en trafic régional, les clients pourront bénéficier de la quasi-totalité de l’offre de circulation ordinaire à compter du 8 juin. L’assouplissement des mesures ayant été prévu initialement pour le 8 juin, les CFF ne pourront pas élargir leur offre dès le 6 juin, en phase avec l’assouplissement des mesures annoncé par le Conseil fédéral.

Les trains de nuit et certaines relations aux heures de grande affluence ne seront probablement pas rétablies avant la fin de l’été. Les toutes dernières informations de voyages peuvent être consultées dans l’horaire en ligne. En plus de l’offre actuelle, les relations et trains ci-dessous seront de nouveau proposés à partir du 8 juin:

  • IC1 Genève-Aéroport–Berne–Zurich–St-Gall
    L’IC1 circulera de nouveau comme un Intercity direct sur l’axe est-ouest.
    Entre Zurich et St-Gall, trois trains circuleront par heure, dont un Intercity rapide.
  • IC2 Zurich–Lugano
    Reprise de la cadence semi-horaire à certaines heures.
  • IC3 Coire–Zurich–Bâle
    Rétablissement de la cadence semi-horaire continue de l’IC Zurich–Bâle et, à certaines heures, de la cadence semi-horaire sur la ligne Zurich–Coire.
  • IC4 Zurich–Schaffhouse (dès le 25 mai)
    Rétablissement de la cadence semi-horaire des trains IC4/RE Zurich–Schaffhouse.
  • IR16 Olten–Berne
    Rétablissement de la relation directe Berne–Aarau–Brugg AG–Baden toutes les heures.
  • IR36 Bâle–Zurich Aéroport
    Rétablissement de la relation directe Bâle–Zurich Aéroport et de l’IR Bâle–Brugg AG–Zurich en cadence semi-horaire.
  • IR37 Zurich–St-Gall
    Densification de l’offre Zurich–St-Gall
  • RE Olten–Lucerne
  • RE Olten–Wettingen
  • Plus de trains pendant les heures de grande affluence entre Berne et Zurich, ainsi que dans les régions de Bâle et de La Chaux-de-Fonds.
  • Le 8 juin, les trains EC de la ligne Zurich–Munich et les Bus IC entre Zurich et Munich seront remis en service. Les relations Railjet à destination de Vienne et la liaison EC à destination de Graz reprendront le 2 juin 2020.
  • L’offre de trains de nuit en coopération avec les ÖBB reste suspendue; la reprise de toutes les liaisons de nuit se fera progressivement à partir du 25 juin. La date de reprise des liaisons grandes lignes en trafic international entre la Suisse et l’Italie n’est pas encore connue.
  • Dernières informations sur les relations internationales: https://www.cff.ch/corona-international

Voitures-restaurants ouvertes aux passagers et billets dégriffés proposés à la vente

Grâce aux mesures d'assouplissement, les clients pourront, à compter du 8 juin, profiter de l’offre de restauration ferroviaire des CFF dans les voitures-restaurants. Afin de protéger du mieux possible le personnel et les passagers, les mesures du plan de protection adapté aux établissements de restauration des transports publics s’appliqueront aussi dans les voitures-restaurants.

Les titres de transport dégriffés (billets et cartes journalières), principalement utilisés en trafic de loisirs, avaient été temporairement suspendus compte tenu des restrictions de l’offre de transports publics en mars. Ils seront de nouveau proposés avec la reprise de l’offre de base et la hausse de la demande.

Afin de regagner la confiance de nos clients, des bénévoles étaient de service aujourd'hui et ont distribué des lingettes de désinfection dans des endroits choisis.

Start of an Imagegalery

Mise à jour du 27 mai 2020, 15h30: Google et Apple publient une interface pour smartphone pour l’application de traçage des contacts

De nombreux pays, dont la Suisse, travaillent au développement d’une application de traçage des contacts permettant d’avertir les personnes ayant potentiellement été exposées au virus. L’interface nécessaire pour pouvoir utiliser ultérieurement une telle appli sur son smartphone vient d’être officiellement mise à disposition par Google et Apple.

Cette interface a été installée sur tous les appareils Android (Google) et iOS (Apple) ces derniers jours à l’occasion d’une mise à jour, y compris sur les smartphones et tablettes des CFF (GSM-R et GSM-P). Cette mise à jour n’a pas été initiée par les CFF. L’interface est inactive et peut être activée ultérieurement au moyen de l’appli officielle SwissCovid. L’appli SwissCovid fait actuellement l’objet de tests en Suisse. De plus amples informations sur l’utilisation des téléphones portables professionnels des CFF suivront ici en temps utile.

Mise à jour du 26.5.2020, 15h00: plan de protection pour les restaurants du personnel des CFF et nouvelle action de distribution

Les mesures de protection et les règles applicables dans les restaurants du personnel ont provoqué de la confusion et une certaine incompréhension ces derniers jours. La question s’est posée de savoir si c’est le plan de protection pour l’hôtellerie-restauration ou le plan de protection pour les restaurants du personnel des CFF qui s’applique. Nous vous présentons nos excuses pour cette confusion.

Voici l’essentiel en bref:

  • Quatre personnes par table au maximum. Les personnes s’assoient en quinconce, pas de vis-à-vis direct.
  • Distance d’au moins deux mètres avec le groupe le plus proche, sauf si des panneaux en plexiglas sont installés.
  • La distance minimale obligatoire de deux mètres s’applique dans tout le restaurant.
  • Si le nombre maximum de personnes autorisé est atteint, l’entrée est bloquée.
  • L’offre et les horaires d’ouverture restent limités. Tu trouveras de plus amples informations dans l’intranet.
     

Ces mesures ont pour objectif de nous protéger et d’éviter des mises en quarantaine supplémentaires, tout en laissant suffisamment d’espace. Le plan de protection des restaurants du personnel des CFF a été convenu avec l’OFSP. Des mesures complémentaires sont envisagées en vue de l’augmentation du nombre de personnes qui reviendront au bureau dès le 8 juin.

Deuxième action de distribution: 28.5.2020

Après le succès de la première action de distribution à nos clients, nous répéterons la même action le 28 mai. Nous aimerions vous demander si vous souhaitez participer (à nouveau)?

Vous pouvez vous inscrire directement ici dans les formulaires.

Mise à jour du 19 mai 2020, 9h30: Les CFF renoncent aux loyers des commerces ou les réduisent pendant la période de confinement

Les CFF apportent un soutien important à leurs locataires commerciaux: les locataires touchés par les fermetures ordonnées par les autorités ne paient pas de loyer pendant la durée du confinement. Il s’agit principalement des magasins et restaurants dans les gares. Les commerces qui ont été autorisés à rester ouverts bénéficient de réductions de loyer, dont le montant dépend de la baisse du chiffre d’affaires. Les locataires de bureaux et de logements sont exclus des réductions de loyer.

Avec ces dispositions, les CFF veulent soutenir leurs locataires commerciaux, contribuer à leur faciliter la gestion de leurs liquidités et la planification de leurs activités, et montrer leur appréciation pour les relations d’affaires qu’ils entretiennent, parfois depuis de nombreuses années.

Les CFF ont pris des mesures immédiates pour venir en aide aux locataires commerciaux dès la mise en place du confinement. Par exemple, le délai de paiement des loyers a été prolongé de 60 jours à partir de mars 2020 et les heures d’ouverture minimales de tous les magasins ont été supprimées.

Depuis le 11 mai, et pendant toute la phase de reprise, les CFF aident leurs locataires commerciaux à respecter les règles d’hygiène (par exemple en concevant et en aménageant des zones d’attente devant les magasins) afin que les clients des transports publics puissent voyager en toute sécurité et confortablement dans les circonstances actuelles.

Mise à jour du 18 mai 2020 à 14h30: Voyages en train à l’Ascension et à la Pentecôte

Principale information concernant les déplacements vers le sud de la Suisse lors des prochains jours fériés: il n’y a pas de trains spéciaux à destination du Tessin et du Valais.

Les moyens de transport touristiques n’ont pas encore été remis en service. De nombreuses excursions journalières ne sont donc pas possibles du tout. Les clients ont été informés qu’il n’y a pas de trains supplémentaires en service lors de l’Ascension et de la Pentecôte. Les CFF attendent donc nettement moins de passagers que d’habitude pour ces jours fériés.

Aucune réservation de places ne peut être effectuée pendant la phase de transition dans laquelle nous sommes actuellement. Comme on le sait, les CFF sont en train de restaurer leur offre. Une nouvelle étape de cette remise en place de l’offre suivra le 8 juin 2020. Il est conseillé aux voyageurs qui veulent absolument faire une réservation d’opter pour des trains dans lesquels il est possible de réserver.

Le plan de protection communiqué, fondé sur la responsabilité personnelle et la solidarité de tous les voyageurs, s’applique à tous les déplacements en transports publics. En voici les grandes lignes: garder ses distances, porter un masque de protection si une distance de deux mètres ne peut être maintenue, éviter les heures de grande affluence (l’Ascension et de la Pentecôte étant également des périodes de forte affluence) et respecter les règles d’hygiène.

Mise à jour du 11 mai 2020, 13h30: Levée progressive du télétravail

Aujourd’hui, l’horaire des CFF a été rétabli en grande partie. Cette remise sur les rails a fortement sollicité l’exploitation.

Afin de regagner la confiance de nos clients, des bénévoles étaient de service aujourd'hui et ont distribué des lingettes de désinfection dans des endroits choisis.

Start of an Imagegalery

«Un cordial merci pour le grand engagement des collaboratrices et collaborateurs»
Markus Jordi, chef des ressources humaines

Le souhait d’un retour à la normale se fait ressentir même en télétravail. La Direction du groupe a donc décidé de mettre en œuvre une levée raisonnée et progressive du télétravail à partir du 11 mai 2020. À cet effet, nous faisons une distinction entre le personnel travaillant dans des bâtiments d’exploitation et les collaboratrices et collaborateurs employés dans des bâtiments de bureaux. Dans les deux cas, la levée du télétravail s’effectue toujours dans le strict respect des prescriptions de l’OFSP telles que les règles d’hygiène et de distance.

  • À compter d'aujourd'hui, 11 mai 2020, tout le personnel nécessaire à l’exploitation qui doit être sur place, y compris le personnel de bureau nécessaire, peut retourner dans les bâtiments de la société. Les supérieurs hiérarchiques définissent le personnel de bureau nécessaire pour chaque domaine et communiquent en conséquence. La levée du télétravail pour le reste du personnel de bureau dans les bâtiments d’exploitation aura lieu ultérieurement.
  • De manière générale, les collaboratrices et collaborateurs employés dans les bâtiments de bureaux poursuivent le télétravail. Nous ne voulons pas être les premiers à remplir les trains aux heures de grande affluence et ainsi peser sur la reprise de l’exploitation. Les activités et réunions inadaptées au télétravail peuvent toujours être organisées au bureau: p. ex. recrutement, contacts avec la clientèle, séances d’organes de direction. L’occupation des bâtiments de bureaux se maintiendra ainsi à env. 10%.

La prochaine étape est prévue le 8 juin 2020 avec une augmentation à 25%. Les bâtiments de bureaux seront préparés pour cette date selon les dispositions du plan de protection pour le personnel de bureau. L’étape suivante aura lieu mi-juillet 2020 et visera un taux maximum de 50%. Nous maintiendrons ce taux d’occupation probablement jusqu’à la fin de l’année. Avant chaque nouvelle étape, nous évaluerons si la situation permet effectivement une hausse du taux d’occupation et nous vous en informerons en conséquence.

Règles de conduite dans les bureaux

  • Respecte les recommandations de conduite et d’hygiène de l’OFSP en permanence.
  • Si tu présentes des symptômes, tu dois impérativement rester chez toi.
  • Les supérieur-e-s répartissent leurs équipes de manière à faire travailler, si possible, les mêmes personnes ensemble et veillent à ce que 10% maximum de l’équipe soient présents de manière simultanée dans les locaux, et ce jusqu’au 8 juin 2020.
  • Évite autant que possible de voyager aux heures de grande affluence et privilégie les liaisons à faible taux d’occupation. Le nombre de places de stationnement disponibles sur le lieu de travail reste inchangé.
  • Travaille dans ton bâtiment habituel et non dans d’autres bâtiments de bureaux des CFF.
  • Lave-toi les mains régulièrement, notamment à ton arrivée, avant et après les pauses.
  • Les restaurants du personnel sont accessibles sans restriction. Toutes les informations à ce sujet sont disponibles dans l’intranet sous Restauration du personnel.

Tu trouveras les réponses à de nombreuses questions dans le plan de protection pour le personnel de bureau et les questions et réponses. Diverses check-lists sont également disponibles pour les supérieur-e-s et les collaboratrices et collaborateurs.

Si tu souhaites profiter de conseils pour faire du retour à la «normale» une expérience positive, clique ici.

Mise à jour du 30 avril 2020, 13h30: Voici comment nous protéger dans les transports publics

Nous sommes en train de revenir à une exploitation normale: davantage de trains circulent depuis lundi, et notre offre sera notablement étendue à compter du 11 mai. Compte tenu de l’assouplissement des mesures prises par la Confédération, nous nous attendons à une augmentation de la fréquentation. Mais nous sommes encore très loin d’une situation normale: il est donc très important que vous continuiez à bien vous protéger.

Voici les règles les plus importantes:

Start of an Imagegalery

Gardez vos distances! Si ce n’est pas possible, l’organisation du travail et les processus seront adaptés et des moyens techniques seront mis en œuvre (p. ex. vitres en plexiglas). En cas d’impossibilité: portez des masques. Les assistantes et assistants clientèle peuvent en obtenir aux dépôts. Respectez les règles d’hygiène de l’OFSP – lavez-vous régulièrement les mains. 

Également bon à savoir: 

  • Les contrôles de titres de transport reprennent dans les trains grandes lignes le 11 mai. Le contrôle des SwissPass et billets se fait sans prise en main.  
  • Les vitres en plexiglas installées dans les Centres voyageurs restent en place. 
  • Des produits désinfectants sont à disposition dans les bâtiments de service. 
  • Les personnes qui le peuvent restent en télétravail. D’autres informations relatives au télétravail suivront.  
  • Si vous constatez des écarts, veuillez les corriger vous-mêmes et les annoncer via le canal d’annonce ESQ. Par ailleurs, des contrôles indépendants auront lieu.  

Vous trouverez des informations détaillées dans le plan de protection pour les transports publics, développé par les CFF et CarPostal sur mandat de la Confédération. Il contient aussi des règles de comportement pour nos clientes et clients.  

Mesures de protection spécifiques

Un certain nombre d’activités requiert des mesures de protection spécifiques. En complément, les CFF ont donc élaboré un plan de protection CFF et des mesures spécifiques aux professions exercées. Votre hiérarchie vous communiquera des informations à ce sujet dès la semaine prochaine. En cas de question, votre supérieure hiérarchique se tiendra alors à votre disposition.   

«Merci de votre engagement dans ces circonstances difficiles. Je me réjouis à l’avance du moment où nous n’aurons plus besoin de prendre des mesures de protection particulières. D’ici là, je vous prie de prendre ces règles au sérieux et de les appliquer consciencieusement.»
Vincent Ducrot, CEO des CFF

Mise à jour du 29 avril 2020, 15h00: la situation financière exige des mesures de réduction des coûts.

En raison de la pandémie de coronavirus, les CFF se trouvent dans une situation financière difficile: en effet, les dépenses sont restées les mêmes, tandis que les recettes ont fortement diminué. En collaboration avec la Confédération, nous cherchons des solutions permettant d’apporter un soutien financier aux secteurs des transports publics donnant droit à des indemnités compensatoires. Dans le contexte actuel, l’objectif est de protéger les CFF et de minimiser les dommages. Dans le même temps, il est important de limiter les dépenses au strict nécessaire pour l’année en cours.

Voici les principales mesures applicables à toutes les unités avec effet immédiat:

  • Gel des embauches pour toutes les unités du domaine administratif (coûts indirects ETP). Les exceptions sont définies par la direction des divisions. Le personnel opérationnel n’est pas concerné par cette mesure.
  • Pas d’augmentation de salaire ni de récompense en cours d’année; les mesures salariales habituelles du mois de mai sont mises en œuvre.
  • Les manifestations internes sont réduites au strict minimum et les formations externes sont reportées dans la mesure du possible. Les manifestations qui doivent tout de même avoir lieu se dérouleront dans les locaux des CFF.
  • Les avoirs en temps (par exemple solde de temps mobile, congés de l’année précédente) doivent être réduits et les congés de l’année en cours doivent être utilisés.
  • La participation à des forums et séminaires doit être limitée au strict nécessaire.
  • Les mandats confiés à l’externe vont être réexaminés.

En outre, chacune des divisions et unités va devoir examiner si elle peut réaliser d’autres économies. Il peut s’agir par exemple d’abandonner certains projets ou investissements ou de les reporter. Des informations spécifiques à chaque division et unité suivront dans les prochains jours.

La Direction du groupe invite chacune et chacun à fournir sa contribution aux mesures d’économies au niveau de son unité et à limiter les dépenses au strict nécessaire. Merci d’avance.

Mise à jour du 27 avril 2020, 16h30: nos clients nous soutiennent

Malgré les difficultés rencontrées par nos clients, ceux-ci nous manifestent leur sympathie par le biais d’une carte postale de soutien envoyée au personnel CFF de Délémont.

Mise à jour du 21 avril 2020, 17h00 : Rétablissement progressif de l’offre de transports publics en Suisse 

Suite à l’assouplissement prévu des mesures de lutte contre la propagation du coronavirus annoncé par le Conseil fédéral, l’offre en transports publics sera substantiellement étendue à compter du 11 mai 2020. Les CFF et les entreprises de transport procéderont par étapes à partir du 27 avril 2020. En leur qualité de gestionnaires de système, les CFF et CarPostal développeront d’ici là un concept de protection pour le personnel et les voyageurs. La protection de la santé du personnel et des voyageurs reste absolument prioritaire.  

Ce changement d’horaire représentera lui aussi un effort spécifique complexe à court terme. Les CFF ne pourront le mener à bien qu’avec le soutien de toutes les parties prenantes. 

En plus de l’offre actuelle, les trains suivants circuleront à nouveau à partir du lundi 27 avril: 

  • IC1 Zürich HB–Genève-Aéroport : remise en service de la liaison entre Fribourg et Genève-Aéroport 
  • IR70 Luzern–Zürich HB : rétablissement de la cadence semi-horaire entre Zürich HB et Luzern 
  • IR75 Zürich HB–Weinfelden–Konstanz : rétablissement de l’offre entre Zürich HB et Kreuzlingen
  • IR17 Zürich HB–Olten–Bern : rétablissement de la cadence semi-horaire entre Olten et Berne via Burgdorf/ligne de base 
  • ZVV S19 Dietikon–Effretikon–Dietikon : renforcement de l’offre 
  • Annemasse–Genève–Lausanne–Vevey/St-Maurice : cadence semi-horaire entre Genève et Vevey/St-Maurice

Certaines entreprises de transport régionales reviendront à l’horaire régulier dès le 27 avril. Dans toute la mesure du possible, les entreprises continueront de proposer des chaînes de voyage de bout en bout. Il faut toutefois compter avec des perturbations et des ruptures de correspondances. L’horaire en ligne indique les informations de voyage actuelles.  

Les recommandations de renonciation aux voyages non nécessaires, de distanciation sociale et d’hygiène de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) restent valables et importantes – en particulier le fait de renoncer aux voyages touristiques et de loisirs et de continuer à travailler à domicile. 

Mise à jour du 20 avril 2020, 19h00 – Assouplissement des mesures relatives au coronavirus: informations importantes à l’intention du personnel

Le Conseil fédéral a communiqué le 16 avril que les activités sociales et économiques en Suisse doivent revenir progressivement à la normale. En la matière, le rôle des transports publics est important. Nous vous informons des aspects les plus importants qui vous concernent en votre qualité de membre du personnel.

Précision relative aux personnes particulièrement vulnérables

Le Conseil fédéral a précisé quelles sont les personnes particulièrement vulnérables. Une partie des collaboratrices et collaborateurs considérés auparavant comme vulnérables ne le sont plus selon la nouvelle définition (annexe 6 de l’ordonnance). La protection de l’ensemble du personnel reste absolument prioritaire pour les CFF.

Toutefois, nous avons également besoin des membres du personnel considérés jusqu’à présent comme particulièrement vulnérables que nous avons renvoyés à la maison et qui devront reprendre leur travail au fil de la restauration de notre offre. Nous sommes conscients que cela suscite de l’inquiétude et génère de nombreuses interrogations. Seuls seront donc priés de reprendre leur travail les membres du personnel des unités absolument indispensables au rétablissement de l’horaire régulier. Avec notre service médical, nous prendrons des mesures de sécurité spécifiques afin de respecter les directives de l’OFSP. Les collaboratrices et collaborateurs concernés en seront directement informés. Nous vous remercions de votre compréhension et de votre collaboration.

Nous remercions également les collaboratrices et collaborateurs particulièrement vulnérables qui ont repris leur travail de leur propre gré, ce qui est possible dans le cas où les mesures de protection sont respectées.

Télétravail

Le Conseil fédéral recommande de poursuivre le télétravail tant que les règles de distanciation sociale s’appliqueront. En conséquence, toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs qui peuvent exécuter leur travail à distance continuent de travailler à domicile au moins jusqu’au 11 mai 2020. Les exceptions ne sont admises que dans des cas dûment motivés et convenus avec la hiérarchie, par exemple lorsque le travail à domicile n’est pas possible pour des raisons de garde d’enfants. Un concept est en cours d’élaboration pour permettre le retour progressif du personnel au bureau après cette date.

Prise en charge des enfants

Les écoles obligatoires restent fermées jusqu’au 11 mai 2020, ce qui représente un grand défi pour les parents exerçant une profession. Veuillez-vous efforcer de travailler autant que possible en télétravail et continuez de profiter des offres de prise en charge des écoles, crèches et institutions publiques. Pour les CFF, il est clair que dans de telles conditions, votre concentration n’est pas la même en télétravail. Si aucune solution de garde n’est possible, les parents sont priés de continuer d’assurer la garde de leurs enfants et leur salaire leur sera versé. Pour les collaboratrices et collaborateurs ayant des enfants de 12 ans et moins, les CFF peuvent demander des indemnités journalières à la caisse de compensation, avec effet rétroactif à compter du 19 mars 2020. Vos supérieurs hiérarchiques vous informeront à ce sujet ces prochains jours.

Masques de protection

Actuellement, l’OFSP ne recommande pas aux collaboratrices et collaborateurs de porter un masque pour se protéger. Exceptions :

  • Activités nécessitant le port du masque pour d’autres raisons liées à l’exploitation (p. ex. meulage, remplacement de filtres industriels).

  • Activités pour lesquelles deux personnes travaillent à moins de 1.5 mètre de distance, durant plus de 15 minutes au total ET pour lesquelles la mise en œuvre de solutions techniques (p. ex. vitres de plexiglas) ou organisationnelles (p. ex. travail en décalé) n’est ni possible ni judicieuse.

La question des masques de protection est en discussion en vue du concept de protection que les CFF et CarPostal, gestionnaires du système, sont en train d’élaborer pour le personnel et la clientèle. La pratique actuelle est susceptible de faire l’objet d’adaptations.

Vous trouverez d’autres informations sur l’utilisation des masques dans « Downloads », dans le document « Recommandations pour la gestion des masques ».

Gants jetables

Mis à part pour les activités pour lesquelles l’utilisation de gants jetables était déjà requise pour des raisons d’exploitation avant la crise du coronavirus (p. ex. travaux avec des produits de nettoyage/acides), de tels gants ne sont indiqués que dans les situations suivantes : en cas de contact fréquent des mains avec des objets et surfaces susceptibles d’être fortement contaminés (p. ex. mouchoirs dans les poubelles) et/ou avec des personnes présentant des symptômes.

Aux CFF, cela concerne actuellement surtout certains travaux de nettoyage et les situations d’intervention de la police des transports. Le lavage régulier et approfondi des mains continue d’offrir la meilleure protection.

«La restauration progressive de l’offre représente une première étape vers le retour à la normale, pour nous, les membres du personnel des transports publics, mais aussi pour toute la Suisse. Les règles d’hygiène de l’OFSP doivent impérativement être respectées. Nous les appliquons et attendons de chacune et chacun d’entre vous de s’y tenir et de prendre ses responsabilités. »
Markus Jordi, Responsable Ressources Humaines

N’hésitez pas à contacter RH (051 220 20 20) pour toute question.

Mise à jour du 16 avril 2020, 16h45: Assouplissement des mesures visant à lutter contre le coronavirus – augmenter l’offre tout en préservant la santé de chacun

Le Conseil fédéral a communiqué aujourd’hui un train de mesures visant à garantir le retour progressif à la normale des activités sociales et économiques en Suisse. Cela aura également des conséquences sur l’offre actuellement réduite dans les transports publics et le trafic ferroviaire. Il est important que les prestations et les capacités des transports publics couvrent les besoins de mobilité des particuliers et des entreprises.  

Au cours de ces prochaines semaines, nous allons donc réactiver progressivement l’offre du rail, jusqu’au rétablissement complet de l’horaire initialement prévu pour 2020. Concrètement, nous allons procéder à des augmentations ponctuelles le 27 avril. D’autres mesures plus étendues suivront le 11 mai. 

Nous préparons le retour à une exploitation normale depuis le tout premier jour de l’horaire de transition. Il s’agit d’une planification très complexe, mais nous sommes prêts. Les concepts détaillés nécessaires à l’augmentation progressive de l’offre sont en cours d’élaboration. À cet effet, les CFF et CarPostal, en leur qualité de gestionnaires de système, respectivement pour le rail et pour la route, travaillent en étroite coordination avec l’Office fédéral des transports (OFT). Nous procéderons au redémarrage prévu dans le plus strict respect des prescriptions de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). 

Le nombre de trains en circulation ne va donc pas tarder à augmenter. Ce faisant, votre santé et votre sécurité, chères collaboratrices et chers collaborateurs, ainsi que celles de nos clientes et clients, restent notre priorité. Ce n’est pas une tâche facile dans les transports publics. C’est pourquoi, sur mandat de la Confédération, les CFF et CarPostal travaillent actuellement sur un concept de protection. Par ailleurs, nous vous informerons en temps voulu des mesures de protection définies. 

«Pour finir, nous tenons à vous adresser nos sincères remerciements: que ce soit à bord des trains, dans les gares, dans les centres d’exploitation, dans les ateliers de maintenance, dans le domaine du fret ferroviaire, sur les chantiers, sur l’ensemble des sites ou à domicile, vous continuez à travailler avec enthousiasme durant cette période difficile et rendez ainsi possible le retour à une exploitation normale. À toutes et tous, un grand merci! »
Vincent Ducrot et Markus Jordi

Mise à jour du 9 avril 2020, 11h00: prolongation de la situation extraordinaire – pas de modification de l’horaire CFF.

Hier, le Conseil fédéral a décidé de prolonger d’une semaine les mesures de lutte contre la pandémie, c’est-à-dire jusqu’au 26 avril. La réduction du trafic ferroviaire, en raison de la situation extraordinaire qui prévaut actuellement en Suisse, était de toute façon prévue jusqu'à cette date. L’horaire de transition continuera donc de s’appliquer sans changement.

Le Conseil fédéral élabore actuellement un concept d’assouplissement échelonné des mesures à partir du 26 avril. Parallèlement, les CFF et CarPostal se préparent, en tant que gestionnaires des transports publics sur rail et route, à augmenter progressivement l'offre en temps voulu, avec le concours des entreprises de transport suisses et en étroite coordination avec la Confédération. Un plan concret sera mis sur pied une fois que le Conseil fédéral aura pris des décisions concernant cet assouplissement.

Mise à jour du 8.4.2020, 16h00: Redémarrage des travaux sur les chantiers.

En raison de la pandémie de coronavirus, les CFF ont concentré leurs ressources d’entretien sur la levée des dérangements ainsi que sur les travaux déterminants pour la sécurité et l’exploitation. Tous les chantiers d’aménagement et de renouvellement de l’infrastructure ferroviaire ont été suspendus. Ils devraient redémarrer progressivement après Pâques. Tu trouveras d’autres informations à ce sujet ici.

Mise à jour du 8.4.2020, 10h15: Dédommagement pour les titulaires d’un abonnement mensuel ou annuel.

Les entreprises suisses de transports publics ainsi que l’organisation Alliance SwissPass ont trouvé une solution uniforme pour tous les clientes et clients de Suisse qui ne peuvent pas utiliser leur abonnement comme à l’accoutumée, en raison de la situation actuelle dans le secteur des transports publics. Ces mesures représentent un coût avoisinant les CHF 100 millions. Pour en savoir plus, découvrez notre «Éclairage» avec Toni Häne.

Mise à jour du 3.4.2020, 15h00: question du port d’un masque par le personnel

Actuellement, l’OFSP ne recommande pas aux collaboratrices et collaborateurs de porter un masque pour se protéger. Exceptions:

  • Activités nécessitant le port du masque pour d’autres raisons liées à l’exploitation (p. ex. meulage, remplacement de filtres industriels).

  • Activités ne permettant pas aux personnes d’être éloignées au minimum de 1.5 m l’une de l’autre, d’une durée supérieure à 15 minutes et ne pouvant pas être résolues judicieusement par des moyens techniques (p. ex. pose d’une vitre en plexiglas) ou des mesures organisationnelles (p. ex. travail décalé dans le temps).

Vous trouverez de plus amples informations sur l'utilisation des masques sous la rubrique Téléchargements dans le document « Recommandations pour la manipulation des masques ». Pierre-Albert Voumard, Chief Medical Officer (CMO) par intérim répond à vos questions sur le matériel de protection et le comportement dans Éclairage

Interdiction de jeter les flacons de désinfectant
Ces dernières semaines, quelques collaboratrices et collaborateurs travaillant par exemple au guichet, dans l’exploitation ou l’entretien, ont reçu un flacon de désinfectant personnel, voire une bouteille de gel hydroalcoolique d’un litre au maximum. Il est important de conserver ces flacons, car il est possible de les re-remplir dès qu’ils sont vides. En cas de questions pour remplir votre flacon, vous pouvez vous adresser à votre supérieur-e hiérarchique.

Merci à tous nos collaboratrices et collaborateurs qui continuent à faire bouger la Suisse pendant cette période difficile.

Cette iframe contient des contenus de tiers qui pourraient ne pas être accessibles.

Danke. Merci. Grazie. 💪❤

Gepostet von SBB CFF FFS am Freitag, 3. April 2020

Mise à jour du 2.4.2020, 9h30: les CFF déposent une demande de réduction de l’horaire de travail pour certains secteurs spécifiques ; les collaboratrices et collaborateurs concernés continueront de percevoir l’intégralité de leur salaire.

Dans la situation exceptionnelle que connaît actuellement la Suisse, les transports publics contribuent dans une large mesure au bon fonctionnement de la vie sociale et économique. Toutefois, le coronavirus met à mal les CFF et certains secteurs enregistrent un réel effondrement de leur volume de travail. Cette évolution est visible dans les trains, la demande ayant chuté de 80% à 90% au cours de ces dernières semaines. CFF Immobilier pâtit fortement de la diminution du chiffre d’affaires des locataires de surfaces commerciales dans les gares. Il en va de même pour CFF Infrastructure et CFF Cargo qui doivent faire face à un recul de la production.

Eu égard à la situation exceptionnelle qui prévaut actuellement dans le pays, l’OFT a exhorté les CFF et CFF Cargo à déposer un préavis de réduction de l’horaire de travail pour les secteurs concernés. Dans cette demande, les CFF sollicitent dans un premier temps une réduction de l’horaire de travail pour les secteurs de CFF Voyageurs et CFF Infrastructure. Après contrôle, le Secrétariat d’État à l’économie (SECO) décidera si une indemnité peut être octroyée.

«Cette décision ne changera rien pour les collaboratrices et collaborateurs des CFF et de CFF Cargo concernés. Nous nous sommes en effet engagés auprès des partenaires sociaux à payer la différence par rapport à l’indemnité en cas de chômage partiel. Les salaires continueront donc d’être versés dans leur l’intégralité.»
Markus Jordi, Directeur CFF Human Resources

Les personnes touchées chez CFF Voyageurs et CFF Infrastructure seront directement informées.

Mise à jour du 31.3.2020, 8h30: rappel – une autorisation est nécessaire pour emporter du matériel informatique chez soi

L’état-major d’urgence IT rappelle à toutes les collaboratrices et à tous les collaborateurs les nouvelles règles en vigueur pour emporter du matériel informatique chez soi: en cas de besoin avéré, il est possible d’utiliser des écrans, docking stations, claviers et souris de façon provisoire pour le télétravail, avec l’autorisation du supérieur hiérarchique.

La procédure est la suivante.

  • Remplis une demande d’autorisation. Une fois ta demande validée par ton supérieur, tu pourras emporter chez toi le matériel dont tu as besoin.

  • Si tu as déjà emporté du matériel, tu dois faire une demande d’autorisation avec effet rétroactif.

  • N’emporte que des équipements de travail de ta propre Homebase. Cette règle s’applique en particulier au nouveau bâtiment GS2.

  • Tu trouveras par ailleurs ici 7 conseils pour le télétravail.

Mise à jour du 30.3.2020, 20h45: informations importantes concernant les frontaliers

Depuis hier, dimanche, les CFF ont suspendu le transport international de voyageurs en provenance et à destination de l’Italie jusqu’à nouvel ordre. Cette décision fait suite à une disposition des autorités italiennes selon laquelle toute personne qui franchit la frontière entre l’Italie et la Suisse doit se soumettre à un contrôle médical.

Les CFF recommandent aux collaboratrices et collaborateurs qui doivent franchir la frontière pour des raisons professionnelles de prendre la voiture. Si cela n’est pas possible, ils sont priés de prendre contact avec leur supérieur-e.

À la douane, les autorités italiennes contrôlent l’état de santé des personnes qui franchissent la frontière. Pour le moment, cette disposition ne concerne que la frontière entre la Lombardie et le Tessin. Sur l’axe nord-sud entre Brigue et Domodossola (Valais et Piémont), les trains du BLS circulent selon l’horaire, sans contrôle sanitaire.

Mise à jour du 29.3.2020, 18h00: interruption du transport international de voyageurs à destination et en provenance de l’Italie

Les CFF suspendent jusqu’à nouvel ordre le transport international de voyageurs à destination et en provenance de l’Italie suite à la directive des autorités italiennes. Il faut s’attendre à des suppressions de trains, à des ruptures de correspondances et à des retards sur les réseaux ferroviaires national et international. Les CFF clarifient actuellement les conséquences pour les collaboratrices et collaborateurs. De plus amples informations seront communiquées probablement lundi dans la matinée.

Mise à jour du 27.3.2020, 18h00: Informations concernant les personnes vulnérables

La semaine dernière, nous vous avons communiqué les dernières informations de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) du 20 mars 2020 concernant les personnes vulnérables. Les dispositions édictées restent valables, malgré les modifications apportées entre-temps par l’OFSP à l’ordonnance. Celle-ci prévoit que les personnes vulnérables continuent de travailler si les CFF assurent les mesures de protection requises. Jusqu’à nouvel avis, les CFF ne demanderont pas à ces personnes de revenir au travail: cela signifie que ces personnes continuent de rester chez elles et télétravaillent si possible. Toutes les questions et réponses à ce sujet se trouvent dans notre FAQ, avec la précision que les CFF renoncent à faire revenir ces personnes au travail.

Rappel:

  • Sont vulnérables les personnes âgées de plus de 65 ans et celles souffrant déjà d’une maladie telle que l’hypertension artérielle, le diabète, les maladies cardio-vasculaires, les maladies chroniques des voies respiratoires, le cancer ou une faiblesse immunitaire due à une maladie ou à une thérapie.

  • Souvent, on les confond avec les catégories professionnelles particulièrement exposées. Selon discussion avec l’OFSP, seuls les personnels de la vente desservie, de l’assistance clientèle et de la police des transports sont particulièrement exposés. Les mesures nécessaires ont été prises pour protéger ces catégories professionnelles (p. ex. plexiglas aux Centres voyageurs, renonciation au contrôle des billets). Cela permet aux membres de ces catégories professionnelles de continuer de travailler.

Les personnes vulnérables doivent, de leur propre chef, se manifester auprès de leur supérieur (déclaration volontaire). Les CFF ne sont pas autorisés à poser des questions sur l’état de santé de leurs collaboratrices et collaborateurs. Ils peuvent toutefois exiger une attestation médicale confirmant que la collaboratrice ou le collaborateur appartient à la catégorie des personnes vulnérables.

Vivre avec des personnes vulnérables

Les collaboratrices et collaborateurs vivant sous le même toit qu’une personne vulnérable doivent continuer de travailler. S’ils ne souhaitent plus travailler, ils sont priés d’en informer leur hiérarchie. Le cas échéant, ils peuvent faire usage de leurs vacances, de leurs avoirs en temps/temps mobile ou d’un congé non payé. Il n’existe cependant aucun droit à rester chez soi. Les personnes qui peuvent télétravailler sont priées de recourir à cette possibilité.

N’hésitez pas à contacter la hotline HR pour toute question d’ordre général, ou celle de Health and Medical Service pour vos questions d’ordre sanitaire.

  • Hotline HR: 051 220 20 20

  • Health & Medical Service: 058 900 76 55
    (uniquement pour les personnes vulnérables et présentant un risque accru d’infection)

 

 

Mise à jour du 26.3.2020, 15h30: Livraison hebdomadaire des équipements de protection individuelle et des produits de désinfection

Actuellement, le marché d’approvisionnement des équipements de protection est extrêmement tendu au niveau mondial, si bien que le processus de commande habituel des CFF via SAP, ne fonctionne plus. Nous adoptons donc, dès à présent, un autre processus de distribution. Concrètement, les stocks disponibles seront distribués de manière centralisée entre les unités, selon les urgences. La task force prévoit et priorise les besoins par division avant de répartir, en conséquence, les équipements de protection.

Un coordinateur a été prévu par division:

Les coordinateurs définissent les besoins tous les lundis avec les sites et déclenchent l’envoi des équipements. Sur certains sites, l’unité CFF Immobilier Facility Management gère l’approvisionnement des équipements de protection individuelle. Dans ce cas, les collaboratrices et collaborateurs doivent se renseigner sur place auprès des interlocuteurs.

La task force responsable des équipements de protection individuelle (produits de désinfection, masques, lunettes, gants et vêtements de protection) sait pertinemment combien le matériel de protection et de désinfection est important pour le personnel pendant cette crise – et notamment pour celles et ceux qui maintiennent quotidiennement l’exploitation opérationnelle afin de garantir le service de base en Suisse. Nous continuerons de déployer tous nos efforts pour garantir l’approvisionnement à court terme, du matériel de protection requis.

Mise à jour du 23.3.2020, 17h00: De bons débuts pour l’horaire allégé

En raison de la situation extraordinaire qui prévaut actuellement, la demande a connu un fort recul (jusqu’à 80%) dans les transports publics. Il faut s’attendre à une nouvelle réduction du nombre de voyageurs. Depuis jeudi dernier, les trains circulent donc selon un horaire de transition. Dès aujourd’hui, l’offre est réduite en trafic grandes lignes et en trafic régional transfrontalier. De nouveaux allègements en trafic grandes lignes interviendront jeudi ainsi que le 2 avril. L’horaire allégé est valable jusqu’au 26 avril 2020 au moins. À ce jour, le nouvel horaire fonctionne bien. Il implique cependant un effort considérable de la part d’innombrables collaboratrices et collaborateurs de toutes les divisions.

«Au nom de l’ensemble de l’état-major de crise CFF, je remercie l’ensemble des collaboratrices et collaborateurs pour leur remarquable engagement. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons faire face à cette situation particulièrement exigeante.»
Nicolas Germanier, responsable de l’état-major de crise

Affectation du personnel, délais de préavis, compensation des indemnités

La fermeture des chantiers, l’allègement de l’horaire et d’autres mesures débouchent sur de nombreux changements dans les plans de travail individuels, qu’il n’est plus possible de communiquer dans les délais de préavis habituels. Toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs qui travaillent à l’opérationnel sont priés de consulter les informations utiles et nécessaires au moyen de leurs outils électroniques.

Les modalités de traitement des absences liées à la situation peuvent être consultées ici.

Les membres du personnel qui ne peuvent pas travailler ou n’y sont pas autorisés, pour quelque raison que ce soit, continuent de toucher leur salaire et les indemnités liées aux tours selon la moyenne annuelle, les frais de restauration ne sont pas inclus; À noter qu’aucune indemnité n’est versée en cas d’absences pour maladie, accident, vacances, etc. Le paiement des indemnités peut être retardé et n’intervenir qu’avec le salaire du mois suivant.

Changer de mot de passe en télétravail

Il est désormais possible de changer son mot de passe en télétravail également. Veuillez le faire uniquement lorsque vous y serez invités par e-mail. Toutes les informations à ce sujet se trouvent ici: Changement de mot de passe des CFF dans le Homeoffice

Mise à jour du 21.3.2020, 17h : Précision – Répercussions des mesures renforcées dictées par le Conseil fédéral au niveau des CFF.

Le Conseil fédéral a interdit de manière générale tout rassemblement de plus de cinq personnes dans les espaces publics, et ce, sans prendre en compte qu’elles puissent ou non se tenir à plus de deux mètres les unes des autres. Cette réglementation s’applique également aux CFF.

La règle communiquée hier reste valable pour les locaux de travail. Si la règle des deux mètres de distance est respectée, plus de cinq personnes peuvent travailler à l’extérieur et dans les locaux tels que les halles, les espaces clients, les centres d’exploitation et les entrepôts. Il en va de même pour les salles de pause et les restaurants du personnel. Le travail ne pourra plus être assuré dans les zones où ces conditions ne peuvent pas être remplies.

Mise à jour du 20.3.2020, 21h00: le Conseil fédéral renforce ses mesures. Qu’est-ce que cela implique pour les CFF?

Le Conseil fédéral a annoncé aujourd’hui de nouvelles restrictions afin de protéger la population suisse contre le coronavirus. Ainsi, les rassemblements de plus de cinq personnes se tenant à moins de 2 m les unes des autres sont interdits. Cette mesure s’applique aussi aux CFF. Si les locaux sont suffisamment grands pour garantir le respect de la règle des 2 m, plus de cinq personnes peuvent se tenir dans un même espace de travail ainsi que dans les restaurants du personnel. Le travail ne pourra plus être assuré dans les zones où ces conditions ne peuvent pas être remplies. Les règles d’hygiène de l’OFSP doivent impérativement être respectées.

Les personnes vulnérables selon la définition de l’OFSP doivent désormais travailler à domicile (Homeoffice). Si cela n’est pas possible, elles seront dégagées de toute obligation professionnelle. Les règles relatives à la réduction des avoirs en temps et au droit au salaire restent les mêmes. Les détails sont précisés dans les «Questions et réponses» (à partir de la question n°49). La hotline du Health & Medical Service (HMS) étend ses horaires de service comme suit: de 8h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h00.La hotline est joignable au 058 900 76 55) et répond exclusivement aux questions de santé sur le coronavirus.

Mise à jour du 20.3.2020, 16h00: informations détaillées sur les chantiers de CFF Infrastructure.

Il a été décidé hier que CFF Infrastructure interrompra tous les chantiers non déterminants pour l’exploitation d’ici à ce soir. La division concentre toutes leurs ressources restantes en matière d’entretien et de construction sur la levée des dérangements et l’entretien nécessaire à l’exploitation. Les responsables de projets sont en train de revoir leurs projets et de procéder à leur interruption de manière ordonnée.

Tu trouveras d’autres informations à ce sujet ici.

Mise à jour du 19.3.2020, 20h00: Message du CEO, télétravail et restaurants du personnel

Message vidéo d'Andreas Meyer sur la situation actuelle

Télétravail: utilisation des outils de travail informatiques à domicile

La réglementation CFF stipule qu’en dehors de l’ordinateur portable CFF, aucun autre équipement de travail ICT n’est mis à disposition ni remboursé par les CFF (cf. K 132.1 «Télétravail – Work Smart»). En raison de la pandémie du coronavirus, cette règle a été modifiée de manière temporaire.

Comme en temps normal, utilise en premier lieu ton ordinateur portable CFF. En cas de besoin avéré, les équipements suivants mis à disposition habituellement dans les bureaux peuvent être utilisés de manière provisoire à domicile avec l’autorisation du supérieur hiérarchique:

  • Écran externe y c. station d’accueil, souris et clavier

  • Pour les collaborateurs appartenant à une catégorie professionnelle ayant des besoins spécifiques: deuxième écran externe

La procédure est la suivante.
Remplis une demande d’autorisation. Une fois ta demande validée par ton supérieur, tu pourras emporter chez toi le matériel dont tu as besoin.
Si tu as déjà emporté du matériel, tu dois faire une demande d’autorisation avec effet rétroactif.

Restaurants du personnel

Les restaurants du personnel des CFF restent ouverts, cependant l’offre et les heures d’ouverture sont réduites. Les horaires des repas principaux sont toujours assurés. Toutes les informations sur les horaires d’ouverture et l’offre de restauration se trouvent en haut de la page «Restaurants du personnel».

Mise à jour du 19.3.2020, 14h00: Coronavirus: Infrastructure CFF interrompent tous les chantiers non déterminants pour l’exploitation.

Les CFF accordent la priorité à la protection de leurs collaboratrices et collaborateurs, ainsi qu’à l’exploitation ferroviaire en vue d’assurer la desserte de base. CFF Infrastructure concentre donc ses ressources restantes en matière d’entretien et de construction sur la levée des dérangements et l’entretien nécessaire à l’exploitation. En conséquence, la plupart des autres chantiers seront interrompus de manière contrôlée et dans le souci de la sécurité d’ici au vendredi 20 mars 2020 au soir.

Des informations détaillées sur les chantiers concernés et sur la communication au personnel touché par cette mesure seront transmises dès que possible via la voie hiérarchique.

Mise à jour du 19.3.2020, 12h15: Conférence de presse fédérale sur les coronavirus le 19 mars 2020

Andreas Meyer participera aujourd'hui à la conférence de presse du gouvernement fédéral, que vous pourrez suivre en direct sur Youtube à partir de 14.

Mise à jour du 18.3.2020, 14h00: horaire de transition mis en œuvre en trois temps: offre de transports publics notablement réduite à partir de lundi, offre de base maintenue

Dans la situation extraordinaire qui prévaut actuellement, les CFF mettent tout en œuvre afin d’assurer une desserte de base en transports publics pour la société et l’économie. C’est pourquoi un horaire de transition s’appliquera dès demain. Il sera mis en œuvre en trois temps. Les changements les plus importants seront perceptibles à partir du lundi 23 mars. Des informations détaillées se trouvent ici.

En raison de la situation extraordinaire générée par le coronavirus, il faut s’attendre à une nouvelle réduction de la fréquentation des trains. De plus, les entreprises de transport commencent déjà à manquer de personnel. C’est pourquoi l’offre de transports publics sera réduite. Ces mesures sont nécessaires pour que les transports publics puissent fonctionner le plus longtemps possible avec une offre réduite.

Réduction de l’offre en trois temps

Les concepts d’offre de l’ensemble des trafics grandes lignes et régional ont été revus; jamais encore un changement d’horaire aussi conséquent n’a été effectué en si peu de temps. En raison de sa complexité et de l’urgence de sa préparation, la réduction de l’offre devra se faire en trois temps. Les premières et dernières liaisons du jour restent inchangées. L’horaire en ligne sera adapté en continu. Dans une phase de transition, l’horaire en ligne sera mis à jour chaque jour à 20h00 au plus tard pour le lendemain.

Autant que possible, les trains circulent dans leur longueur maximale

Les CFF partent du postulat que même avec une offre réduite, il y aura suffisamment de place à bord pour les clients. Dans toute la mesure du possible, les trains circulent dans leur longueur maximale. Nous garantissons ainsi que le principe de distance sociale est également appliqué à bord des transports publics.

Interruption temporaire de la vente des titres de transport dégriffés et des remboursements

Nous ne vendrons provisoirement plus de billets dégriffés ni de cartes journalières dégriffées à compter du jeudi 19 mars 2020. Cette suspension des ventes sera effective aussi longtemps que l’horaire réduit sera effectif.

Mise à jour du 17.3.2020, 17h00: Suivi quotidien de la situation sur les chantiers des CFF 

Après avoir pris connaissance des prescriptions de la Confédération, les CFF, en leur qualité de maître d’ouvrage, ont décidé de ne pas interrompre ou stopper les chantiers de CFF Infrastructure en cours. Le respect des prescriptions de l’Office fédéral de la santé publique est néanmoins garanti. Seul un manque de ressources (humaines ou matérielles) peut justifier l’interruption d’un chantier. Le cas échéant, les chantiers devant être interrompus (entièrement ou partiellement) devront être évacués, en veillant à préserver la sécurité de l’exploitation ferroviaire. Chaque jour, CFF Infrastructure évalue la situation pour les différents chantiers, conjointement avec l’état-major d’urgence Exploitation des CFF. Par ailleurs, un échange a lieu en continu avec les fournisseurs impliqués. Le personnel concerné sera tenu informé de toute évolution de la situation.
 
Formulaires à l’attention des collaboratrices et collaborateurs frontaliers

Les collaboratrices et collaborateurs frontaliers doivent avoir leur attestation de travail en permanence à portée de main. En effet, ils doivent être en mesure de la présenter en cas de contrôle à la frontière. Le formulaire «attestant de la réalisation de travaux pour le compte de CFF SA» est destiné aux collaboratrices et collaborateurs domiciliés et travaillant en Suisse, mais amenés de temps à autre à intervenir dans un pays frontalier pour des missions précises. Le document «Attestation de travail de CFF SA/CFF Cargo SA légitimant les franchissements de frontière» quant à lui s’adresse aux collaboratrices et collaborateurs qui vivent à l’étranger mais qui travaillent en Suisse.

Nouveaux horaires d’ouverture minimaux dans les commerces en gare et dans les autres immeubles des CFF

Les horaires d’ouverture contraignants pour l’ensemble des commerces de tous les immeubles des CFF (gares et autres bâtiments, p. ex. Südpark, Europaallee ou Genève Eaux-Vives) sont revus et assouplis. 

Veuillez vérifier les heures d'ouverture auprès des magasins respectifs.
Les commerces non indispensables aux achats de première nécessité resteront fermés.

Ces adaptations sont temporaires, s’appliquent immédiatement et jusqu’à nouvel ordre. Dès que les autorités compétentes émettront de nouvelles instructions, les présentes adaptations seront modifiées en conséquence.

Conseils et astuces pour les réunions en ligne

Étant donné qu’un grand nombre de collaborateurs font actuellement du télétravail, de nombreuses réunions auront lieu en ligne. Par conséquent, veuillez tenir compte de ce qui suit: 

  • utilisez Teams ou Skype pour les réunions internes au groupe (c’est-à-dire impliquant uniquement des collaboratrices et collaborateurs CFF); pour obtenir de plus amples informations à ce sujet, cliquez ici;

  • utilisez Skype pour communiquer avec des intervenants externes aux CFF; pour obtenir de plus amples informations à ce sujet, cliquez ici.

Complément d’information relatif au télétravail: cliquez ici. Si vous avez des questions concernant la planification et/ou le déroulement de réunions en ligne, n’hésitez pas à contacter ICT Service Desk.

Méfiez-vous de l’hameçonnage!

Les pirates informatiques exploitent chaque faille de façon surprenante. Certaines campagnes d’hameçonnage ont d’ores et déjà été lancées: elles consistent à identifier des mots de passe ou à installer des logiciels malveillants sur les appareils des utilisateurs. Pour parvenir à leurs fins, les pirates envoient des courriels qui semblent contenir des informations sur le coronavirus et visent à éveiller la curiosité de leurs destinataires. En conséquence: faites preuve de la plus grande vigilance si vous recevez un courriel suspect. En cas de doute, adressez-vous à spambox@sbb.ch ou informez ICT Service Desk du cas en question. La protection des infrastructures sensibles est l’un des objectifs poursuivis par les CFF.

Mise à jour du 16.3.2020: nouvelles mesures

Le nombre de cas de coronavirus augmente rapidement en Suisse. Le Conseil fédéral a décidé de nouvelles mesures et enjoint à nouveau la population de prendre ses responsabilités. Afin de limiter le nombre de contaminations et d’éviter la surcharge du système de santé, il est nécessaire d’agir ensemble.

Les mesures communiquées aujourd’hui par le Conseil fédéral visant à endiguer le coronavirus continuent à restreindre la vie sociale en Suisse. Ces deux dernières semaines, la demande en transports publics a déjà connu un fort recul, pouvant aller jusqu’à 50% en trafic national. Dans cette situation, nous entendons par ailleurs éviter la mise en place de règles cantonales isolées pour les transports publics et coordonner toutes les mesures comme il se doit. De plus, nous prévoyons que certains de nos collaboratrices et collaborateurs ne pourront pas venir au travail parce qu’ils présentent des symptômes ou qu’ils doivent garder leurs enfants, ce qui peut engendrer des problèmes de main-d’œuvre.

Par conséquent, nous avons pris les devants hier déjà, et commencé à préparer une réduction de notre offre. Celle-ci sera mise en oeuvre progressivement à partir du jeudi 19 mars 2020. Cette manière de procéder nous permet de réduire l’offre de manière organisée et anticipative tout en limitant autant que possible les répercussions sur les voyageurs et le personnel. Ces mesures ont pour objectif de vous protéger, en votre qualité de collaboratrices et de collaborateurs CFF. Les défis à relever sont considérables. C’est la première fois que l’horaire est adapté de manière si drastique et en un temps si limité. Nous nous efforçons de respecter les délais d’information pour les modifications de tours. Nous n’y parviendrons probablement pas toujours, et vous remercions de votre compréhension.

Limitation progressive de l’offre de transports publics suisse à partir de jeudi

Il est tout d’abord prévu d’adapter le trafic grandes lignes national et international, ensuite le trafic régional ferroviaire, puis le trafic régional sur route et le trafic local. La desserte de base est assurée, mais il faudra compter sur des suppressions de trains, des retards et des ruptures de correspondance. L’anticipation de cette décision permet aux exploitants de réduire l’offre de manière organisée tout en limitant autant que possible les répercussions sur les voyageurs et le personnel.

  • À compter de jeudi, les trains du trafic grandes lignes circuleront de façon générale toutes les heures plutôt que toutes les 30 minutes. Les week-ends, les relations en fin de soirée seront supprimées.

  • Les trains du trafic régional qui circulent d’habitude tous les quarts d’heure adopteront une cadence semi-horaire. Les trains qui circulent actuellement à une cadence semi-horaire circuleront selon une cadence horaire. Les premières et dernières relations de la journée seront maintenues pour permettre la relève des services du matin et du soir notamment pour le personnel de la santé ainsi que l’approvisionnement en denrées alimentaires.

  • L’offre de transports publics entre la Suisse et ses pays voisins sera fortement réduite. Les trains du trafic grandes lignes international auront leur terminus aux gares-frontières. Toutes les gares-frontières seront desservies par l’offre de base du trafic grandes lignes et du trafic régional. Les courses au départ des gares-frontières sur le réseau suisse seront également maintenues, pour autant qu’elles ne sont pas affectées par les adaptations de l’offre du trafic grandes lignes national.

  • Pour garantir l’approvisionnement depuis l’étranger et préserver la logistique au sein de la Suisse, le fret ferroviaire sera adapté en fonction des besoins. Autrement dit, des trains supplémentaires ou des convois avec renfort circuleront 24h/24 en raison de l’augmentation de la demande en biens de consommation de première nécessité. Des mesures ont été prises pour protéger le personnel affecté au transport de marchandises.

Comme vous le voyez, ce sont là d’importantes restrictions du trafic ferroviaire. Les conséquences pour les différents groupes professionnels seront connues ces prochains jours. Les collaboratrices et collaborateurs concernés en seront directement informés.

Ordre de travailler à domicile
Tous les membres du personnel qui peuvent effectuer leur travail à domicile sont tenus de le faire dès à présent. Les exceptions ne sont admises que dans des cas dûment motivés, par exemple lorsque le travail à domicile n’est pas possible pour des raisons de garde d’enfants. Pour vos entretiens, recourez aux moyens de communication électroniques (e-mail, Skype, Teams). Le télétravail ne libère personne de l’obligation d’assister aux réunions importantes et aux formations déterminantes pour l’exploitation.

Les règles de comportement de l’OFSP restent valables
Les règles de comportement de l’OFSP restent valables, entre autres: les personnes présentant des symptômes restent à domicile jusqu’à 24 heures après la fin des symptômes (auto-isolement). les personnes présentant des symptômes n’appellent le médecin que si leur état de santé le requiert (p. ex. difficultés respiratoires, groupes particulièrement vulnérables).

En complément à notre information du 13 mars 2020, nous rappelons que la nouvelle hotline Health & Medical Service (058 900 76 55) est réservée exclusivement aux personnes appartenant aux groupes vulnérables et présentant un risque d’infection accru (assistance clientèle, vente desservie, nettoyage des gares, police des transports). Elle n’est pas prévue pour des questions médicales d’ordre général ou des demandes sur la manière de procéder en présence de symptômes.

Prise en charge d’enfants et de proches
Dès aujourd’hui, toutes les écoles, tous les jardins d’enfants et un grand nombre de crèches sont fermés en Suisse. Nous sommes conscients que cela représente un grand défi pour des parents professionnellement actifs. Voici donc les règles que nous avons fixées:

  1. si les écoles, les communes ou d’autres institutions officielles proposent une offre de garde, il convient d’y recourir.

  2. s’il n’y a aucune prise en charge externe, utiliser en priorité les avoirs en temps.

  3. ensuite, réduire les soldes de vacances de l’année précédente.

  4. une fois ces soldes utilisés, les CFF poursuivent le versement du salaire pendant 20 jours; puis la situation devra faire l’objet d’une nouvelle évaluation.

Vacances planifiées
Les congés sabbatiques, primes de fidélité, congés Flexa et congés non payés déjà planifiés peuvent être reportés en accord avec la hiérarchie. Les vacances déjà planifiées doivent être utilisées. Les exceptions doivent être convenues avec la hiérarchie, en tenant compte de la situation actuelle de l’exploitation.

Jusqu’à présent, nous avons maîtrisé la situation concernant le coronavirus grâce au groupe Pandémie PLUS. Comme celle-ci continue de s’aggraver, nous avons décidé de transférer cette responsabilité à l’état-major de crise mercredi prochain. Nous nous préparons ainsi à une situation qui est appelée à durer et à rester difficile.

«Même si nous sommes actuellement éloignés les uns des autres, il est très important que nous nous serrions les coudes. C’est la seule manière de nous protéger et de protéger les autres. Merci à toutes et tous pour votre engagement!»
Andreas Meyer, CEO CFF

Informations pour les membres du personnel particulièrement exposés

Une réglementation souple a été définie pour les collaboratrices et collaborateurs particulièrement vulnérables et exposés à un risque d’infection accru, qui ne peuvent se voir confier aucune autre activité, ainsi que pour les membres du personnel qui ne peuvent plus intervenir (p. ex. relevé des fréquences): ces personnes continueront de toucher leur salaire et les indemnités liées aux tours selon la moyenne annuelle, sans restauration. Sur ordre, une partie du temps perdu peut être compensée par la réduction du solde actif de l’horaire mobile. D’autres possibilités de compensation (p. ex. obtention de vacances) doivent être convenues avec la hiérarchie.

Pour les collaboratrices et collaborateurs qui ne font pas partie des groupes particulièrement vulnérables et qui ne sont pas exposés à un risque accru d’infection, mais qui ne se sentent plus capables de continuer à exercer leurs fonctions, il est possible de convenir d’une autre activité (si une telle activité est envisageable), d’ordonner une réduction de leur solde actif de l’horaire mobile ou de convenir d’une réduction de leur solde de vacances.

Contact en cas de questions

  • Pour toute question médicale sur l’aptitude et la capacité à travailler, veuillez contacter Health & Medical Service au 058 900 76 96
  • En cas de questions d’ordre général (temps de travail, saisie des cas de maladie, etc.), merci de contacter le +41 51 220 20 20.
  • Pour toute autre question relative à ce sujet, veuillez vous adresser à l’unité Gestion des urgences et des crises CFF: notfall-krisenmanagement@sbb.ch.

Mise à jour du 15.3.2020, 11h00: Restrictions dans les transports publics entre la Suisse et l’Allemagne

Les trains des lignes Francfort – Bâle – Milan et Munich – Lindau – Zurich (ou Bâle) sont supprimés. Pour la ligne Stuttgart – Singen (Htw) – Schaffhouse – Zurich, les trains ne circulent pas entre Stuttgart et Schaffhouse.

Mise à jour du 14.3.2020, 8h00: restrictions dans les transports publics entre la Suisse et l’Autriche

Les Chemins de fer autrichiens (ÖBB) ont suspendu le trafic entre l’Autriche et la Suisse conformément aux instructions des autorités autrichiennes. Tous les trains transfrontaliers sont supprimés.

Mise à jour du 14.3.2020, 16h00: instructions de l’Office fédéral de la santé publique

Selon les instructions de l’Office fédéral de la santé publique, les transports publics doivent être maintenus en cas d’épidémie ou de pandémie. En effet, des restrictions de l’offre en transports publics pourraient avoir de graves conséquences pour de nombreux aspects de la vie quotidienne et de l’économie. Il est donc très important que l’offre de base en transports publics soit maintenue.

Nous mettons en œuvre les mesures de protection suivantes:

  • L’accompagnement des trains grandes lignes continue d’être assuré. Le contrôle des titres de transports est fortement réduit avec effet immédiat. L’obligation de posséder un titre de transport reste valable.

  • En trafic régional, les contrôles sporadiques sont supprimés jusqu’à nouvel avis. L’obligation de posséder un titre de transport reste là aussi valable.

  • Le relevé des fréquentations en trafics régional et grandes lignes est suspendu.

  • Nous renoncerons totalement aux services de restauration à bord des trains à partir de samedi 14 mars 2020 (voitures-restaurants, service à la place).

  • En cas de faible affluence, il sera possible de fermer certains centres voyageurs et points de vente, ou d’adapter leurs horaires. L’information sera donnée directement sur les sites concernés.

Les catégories professionnelles concernées seront informées aujourd’hui par un autre biais des règles de comportement à adopter et des mesures de protection spécifiques à prendre.

Personnes à risque et catégories professionnelles exposées.
Les membres du personnel considérés comme particulièrement à risque par l’OFSP et exposés à un risque d’infection accru à leur poste de travail prennent contact sans délai avec leur hiérarchie afin d’envisager le cas échéant d’exercer une autre activité ou de s’abstenir de toute activité. Le personnel de la vente desservie, de la police des transports, du nettoyage des gares et de l’assistance clientèle est concerné. Par personnes à risque on entend les personnes de plus de 65 ans, les personnes atteintes d’hypertension artérielle, de diabète, de maladies cardiovasculaires, de maladies et thérapies qui affaiblissent le système immunitaire et de cancer.

En cas de doute, les collaboratrices et collaborateurs issus de ces catégories professionnelles peuvent s’adresser à la hotline exclusivement mise en place pour les CFF (058 900 76 55). La hotline de Health and Medical Service pour les CFF sera desservie, dès 14 mars 2020 de 13h00 à 17h00 et du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00 et de 13h00 à 17h00 à partir du 16 mars 2020. Elle est réservée aux questions médicales.  

Pour toutes les questions concernant le personnel, les collaboratrices et collaborateurs peuvent appeler le 051 220 20 20; pour les questions d’ordre général, ils sont invités à écrire à l’adresse notfall-krisenmanagement@sbb.ch.  

Les collaboratrices et collaborateurs présentant des symptômes aigus d’une infection des voies respiratoires (fièvre et toux):

  • restent à domicile jusqu’à 24h après la fin des symptômes (auto-isolement)

  • n’appellent un médecin que si leur état de santé le nécessite: risque accru de complications (personnes particulièrement vulnérables), dyspnée ou aggravation des symptômes respiratoires.

  • remettent un certificat médical à partir du sixième jour de maladie seulement.

Leurs contacts proches (vivant sous le même toit, voisins de bureau) sont informés d’être attentifs à leur état de santé, afin de s’auto-isoler dès qu’ils ont des symptômes. Si vous présentez des sympômes, veuillez également vous auto-isoler. En cas de maladie, le versement du salaire est effectué conformément à la CCT.

Une réglementation souple a été définie pour les collaboratrices et collaborateurs particulièrement vulnérables et exposés à un risque d’infection accru, qui ne peuvent se voir confier aucune autre activité: ils continuent de percevoir leur salaire et les allocations en fonction des tours (selon moyenne annuelle), hors restauration. Il est possible d’imposer le recours aux avoirs en temps pour compenser partiellement le temps manquant. D’autres possibilités de compensation (p. ex. obtention de vacances) doivent être convenues avec le collaborateur.

Il est possible de convenir d’une autre activité, si c’est faisable, ou d’ordonner une réduction des avoirs de temps, ou de convenir d’une réduction du solde de vacances avec les collaboratrices et collaborateurs qui ne font pas partie des groupes professionnels particulièrement à risque et ne sont pas exposés à un risque accru d’infection mais ne se sentent plus en mesure d’exercer leur fonction. Les CFF échangent constamment avec les partenaires sociaux.

Restauration du personnel
Le nombre de places dans les restaurants du personnel sera nettement réduit à compter de lundi prochain. Les chaises doivent rester à l’endroit défini par le service de restauration. La liste d’ordre de passage est disponible dans les downloads. Tous les buffets en libre-service sont fermés. De plus amples informations sont disponibles dans les downloads. 

Rappel:

  • Exploitez au maximum les possibilités du télétravail. Indiquez dans le calendrier où vous vous trouvez et définissez en équipe les formes de collaboration. Attention: le télétravail ne constitue en aucun cas une dispense automatique de participation aux formations et autres manifestations.

  • Utilisez les moyens de communication électroniques à disposition (e-mail, Skype, Teams).

  • Le savon et le désinfectant mis à disposition dans les différents bâtiments doivent rester aux endroits prévus. S’ils venaient à être déplacés ou emportés, le réapprovisionnement des contenants concernés ne pourrait plus être assuré.

  • Pour les frontaliers travaillant aux CFF: veuillez avoir constamment sur vous votre attestation de travail et votre carte d’identité.

«Nous savons pertinemment que nous traversons tous une situation extrêmement difficile et pleine d’incertitudes. Nous faisons de notre mieux pour vous tenir informés le plus rapidement possible et pour mettre à votre disposition les équipements nécessaires. Dorénavant, nous devons absolument nous entraider dès que possible. Nous vous adressons nos plus sincères remerciements pour l’engagement dont vous continuez à faire preuve»
Andreas Meyer, CEO CFF

Mise à jour du 12.3.2020, 20h00: réponse aux 3 questions les plus fréquemment posées sur le coronavirus

Le coronavirus, qui préoccupe grandement les uns et les autres, fait couler beaucoup d’encre. J’en veux pour preuve les commentaires déposés pour cet article. Le document «Questions et réponses (Q&A)» est mis à jour en permanence et complété des nouvelles questions posées – cela vaut la peine d’y jeter un coup d’œil de temps en temps. Daniel Schlup, responsable de l’unité Gestion des urgences et des crises CFF et du groupe Pandémie Plus, répond aux 3 questions les plus fréquemment posées.

«Pourquoi les trains des CFF circulent-ils toujours à destination de l’Italie?»
Daniel Schlup: même pendant une épidémie ou une pandémie, les transports publics doivent maintenir un service minimal. Ils ont un rôle important à jouer pour que les personnes puissent se déplacer, que ce soit pour s’approvisionner ou pour accéder à des soins médicaux. Si les autorités, suisses ou autres, prononcent des restrictions, nous les suivrons bien évidemment. Les premières restrictions relatives au trafic ferroviaire à destination de l’Italie ont déjà été communiquées hier. Vous trouverez ici des informations complémentaires.

«Quand vais-je recevoir le produit désinfectant?»
Daniel Schlup: nous travaillons sans relâche à la distribution de produits désinfectants. D’ici au 16 mars 2020, l’ensemble du personnel devrait avoir reçu les lingettes désinfectantes. Les collaboratrices et collaborateurs ayant des contacts avec la clientèle ont la priorité absolue. Ils vont également recevoir des flacons de gel hydroalcoolique, qui seront expédiés à partir de la semaine prochaine. Dans un troisième temps, des sprays désinfectants seront distribués aux assistants clientèle, aux agents de la police des transports, et au personnel des locomotives. Bien entendu, je veillerai à ce que la distribution de moyens de protection s’effectue aussi vite que possible malgré les difficultés de livraison actuelles.

«Depuis plusieurs jours, il n’y a notamment plus de savon, plus de serviettes en papier et plus de produit désinfectant dans les des bâtiments, installations ou dépôts des CFF. Quand ce problème va-t-il être réglé?»
Daniel Schlup: nous sommes au fait du problème et travaillons avec l’entreprise de nettoyage pour que le niveau de qualité convenu soit respecté. Nous lui avons redonné clairement l’instruction de vérifier, dans tous les toilettes, la disponibilité de serviettes en papier, de distributeurs de savon et de papier toilette, et de compléter immédiatement si nécessaire. Compte tenu de la diversité de notre entreprise, il n’est pas facile de satisfaire immédiatement tout un chacun. Je prends très au sérieux les exigences opérationnelles, administratives, et celles de la surface, et j’essaie de satisfaire au mieux les souhaits légitimes relatifs aux moyens de protection.

Mise à jour du 11.3.2020, 13.00 Uhr: Restrictions portant sur les transports publics entre la Suisse et l’Italie

Les restrictions draconiennes imposées en Italie, et en particulier dans les régions du nord du pays (Lombardie, Émilie-Romagne et Vénétie) ont également débouché sur des restrictions portant sur les transports publics entre la Suisse et l’Italie. Dès aujourd’hui, les trains directs reliant la Suisse à Venise s’arrêtent à Milan. D’autres ajustements seront mis en place à partir de jeudi.

  • Sur l’axe du Saint-Gothard, cette réduction concerne trois des neuf paires de trains EC Zurich dp 7h10, 11h10 et 15h10 et Milan dp 11h10, 15h10 et 19h10, qui ne circuleront plus qu’entre Chiasso et Zurich.

  • Sur l’axe du Simplon, sont concernés deux des sept paires de trains (Genève dp 5h39, Bâle CFF dp 12h28 et Milan dp 7h20 et 17h20), qui ne circuleront plus qu’entre Genève ou Bâle et Brigue.

Ces mesures sont valables avec effet immédiat et jusqu’au dimanche 5 avril 2020 inclus.

Mise à jour du 9.3.2020, 19 heures: Marche à suivre en présence de personnes présentant des symptômes et de cas avérés

Le 9 mars, l’Office fédéral de la santé publique a modifié ses instructions relatives à la marche à suivre en présence de cas d’infections. Voici l’instruction sous une forme raccourcie:

  • Les personnes présentant des symptômes aigus d’une infection des voies respiratoires (fièvre et toux):

    • restent à domicile jusqu’à 24h après la fin des symptômes (auto-isolement)

    • n’appellent un médecin que si leur état de santé le nécessite:

      • risque accru de complications (personnes particulièrement vulnérables)

      • difficultés respiratoires

      • symptômes respiratoires qui s'aggrav

    • informent la hiérarchie et/ou la répartition du personnel

    • remettent un certificat médical à partir du sixième jour de maladie seulement

      Leurs contacts proches (vivant sous le même toit, relations intimes) sont informés d’être attentifs à leur état de santé, afin de s’auto-isoler dès qu’ils ont des symptômes.

      Prendre contact avec un service médical pour toute autre question en cas d’infection ou en présence de facteurs de risques selon l’OFSP.

  • L’état-major d’urgence P a décidé la semaine dernière d’installer des glaces en plexiglas dans les centres voyageurs afin de protéger le personnel. Les premiers centres voyageurs seront équipés au cours des prochaines semaines. Leur mise en place interviendra en priorité au Tessin, en Valais et en Suisse romande. Ensuite, ce seront les centres voyageurs les plus fréquentés qui seront équipés. Il est prévu que ces glaces en plexiglas resteront utilisées jusqu’à nouvel avis. Les mesures d’hygiène générales doivent être impérativement respectées.

  • Les entreprises de transports de la Communauté de transport zurichoise (ZFF) prennent des mesures de protection pour leur personnel des bus et des trams. En ce qui concerne le trafic ferroviaire, les CFF ont déjà émis des recommandations et pris des mesures de protection du personnel et informé leurs collaboratrices et collaborateurs. Ils surveillent la situation de près et prendront d’autres mesures si nécessaire.

  • Le groupe Pandémie PLUS travaille d’arrache-pied à la distribution de produits désinfectants. Depuis la semaine dernière, nous confions chaque jour 5000 à 6000 envois de lingettes désinfectantes à La Poste pour envoi. Le personnel en contact direct avec la clientèle est prioritaire. Il est prévu que d’ici à la mi-mars, toutes les collaboratrices et tous les collaborateurs seront en possession de 6 lingettes désinfectantes. De plus, le personnel de terrain (y c. filiales) reçoit des flacons de produit désinfectant via CompanyMail. Les assistants clientèle, les membres de la Police CFF et le personnel des locomotives reçoivent encore des sprays désinfectants, qui leur seront livrés à domicile. Le groupe Pandémie PLUS travaille aussi intensivement à la mise en place de bouteilles de désinfectant pour les mains dans les bâtiments. L’acquisition et la livraison de ces grandes quantités de produits prend un certain temps, et le groupe Pandémie PLUS remercie chacune et chacun de sa compréhension. Note importante: le désinfectant pour les mains n’est utile que lorsqu’il n’est pas possible de se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon.

Mise à jour du 6.3.2020, 18h00: Les CFF suivent les mesures de la Confédération

  • Le Conseil fédéral a émis aujourd’hui des recommandations concernant l’utilisation des transports publics. Ces recommandations prévoient entre autres que les membres du personnel soient encouragés, dans la mesure du possible, à éviter les transports publics aux heures de pointe. Les CFF suivent ces recommandations et conseillent leurs clientes et clients dans la planification de leurs voyages. L’appli Mobile CFF fournit des prévisions d’occupation des trains pour chaque liaison; l’horaire en ligne offre même des prévisions par voiture. L’horaire et l’obligation de transporter demeurent valables. Les collaboratrices et collaborateurs en contact avec la clientèle reçoivent des informations complémentaires spécifiques à leur activité, via les canaux d’information habituels. 

  • Le personnel CFF recourt fortement aux possibilités de réunions virtuelles et de télétravail. Merci. Important: les supérieurs hiérarchiques doivent rester disponibles pour leurs collaboratrices et collaborateurs. Le groupe Pandémie PLUS prie tous les instructeurs professionnels de penser à leurs apprenties et apprentis et de les intégrer à leurs instructions de travail. 

  • Seuls les collaboratrices et collaborateurs des CFF reçoivent les informations envoyées par e-mail. Veuillez donc informer vous-mêmes vos collègues externes, le personnel en formation et les stagiaires. 

  • Veuillez impérativement laisser le matériel de protection (en particulier les produits désinfectants et les distributeurs de savon) aux endroits prévus et desservis. C’est la seule manière de garantir qu’ils feront l’objet de recharges régulières et qu’ils resteront à la disposition de toutes et de tous. 

  • En raison de la situation actuelle, le système de santé est très fortement sollicité. Afin de le décharger, les CFF ne demanderont un certificat médical qu’après le sixième jour de maladie, comme recommandé par l’OFSP. 

Une tuile concernant le coronavirus a été mise en place sur le portail des collaborateurs. Toutes les informations utiles au sujet du coronavirus y sont regroupées.

L’utilisateur peut définir lui-même l’ordre de ces tuiles.

Mise à jour du 5.3.2020, 18h00: La Confédération recommande de garder ses distances

  • L’Office fédéral de la santé publique a complété ses recommandations en matière d’hygiène et de protection contre le nouveau coronavirus. À celles-ci est venue s’ajouter hier la recommandation de garder une certaine distance avec les autres gens, par exemple lorsque l’on se trouve dans une file d’attente. Ce «Social Distancing» est spécialement important pour la protection des personnes âgées, particulièrement vulnérables. Dès que la Confédération aura défini des mesures concrètes concernant les transports publics, les CFF les mettront en œuvre.

  • Le groupe Pandémie PLUS demande de ne pas procéder à d’importants achats liés à la planification prévisionnelle, p. ex. d’ordinateurs portables pour le télétravail.

Mise à jour du 4.3.2020, 18h00: Se laver soigneusement les mains 

Dernières informations du groupe Pandémie PLUS: 

  • Les lingettes désinfectantes seront envoyées à partir du 5 mars 2020 (environ 5000 pièces par jour).  

  • Ces jours-ci, se laver soigneusement les mains constitue la mesure de protection la plus importante. Vers la vidéo de l’OFSP: https://youtu.be/FRi2FTEuY9g 

  • Annoncé hier, le cas de contamination d’un collaborateur CFF est amplement commenté. Le médecin cantonal a informé le collaborateur concerné et les personnes qui ont été en contact avec lui au sujet des mesures à prendre. Ni la division, ni le groupe professionnel des collaboratrices et collaborateurs malades ne seront communiqués dans CFF News. La divulgation d’une telle information est interdite pour des raisons de protection de la personnalité.

Mise à jour du 3.3.2020, 19h00: le groupe Pandémie PLUS en discussion avec la Direction du groupe

Le coronavirus préoccupe fortement les CFF. Cette semaine, il a été confirmé pour la première fois qu’un membre du personnel CFF est contaminé. Le médecin cantonal compétent est en train de déterminer les mesures à prendre. Le collaborateur se porte bien, compte tenu des circonstances. La Direction du groupe lui souhaite un prompt rétablissement.

Dans de la situation actuelle et en réaction à une déstabilisation palpable du personnel, le groupe Pandémie PLUS a été convié à la dernière séance de la Direction du groupe afin de faire le point de la situation. À cette occasion, Daniel Schlup, responsable de l’unité Gestion des urgences et des crises CFF et du groupe Pandémie PLUS, a communiqué dans son rapport les mesures de protection prévues et a présenté la planification prévisionnelle des activités en cas d’aggravation de la situation. Florian Bantle, Chief Medical Officer aux CFF, a informé les participants des effets connus du virus à l’heure actuelle. Il a rappelé que la majeure partie des personnes infectées se rétablissent bien, sans traitement particulier. Le risque de complications est plus élevé chez les personnes âgées et celles souffrant de maladies préexistantes graves.

Discussion avec la Direction du groupe

La Direction du groupe a ensuite évoqué la situation actuelle et les mesures prises avec le groupe Pandémie PLUS. Elle est unanime: il est essentiel d’être prudents et bien préparés, d’élaborer des scénarios d’exploitation et surtout de garder son calme. Les CFF s’en tiennent aux directives de l’OFSP, qu’elles appliquent avec bon sens. Une chose est importante: les réunions et les voyages de service ne dovient avoir lieu que s’ils sont nécessaires ou obligatoires. D’une façon générale, il doit toujours être possible de participer aux séances par voie numérique. Il est par ailleurs recommandé d’emprunter les trains faiblement fréquentés. La situation actuelle doit à présent être exploitée pour concrétiser la stratégie de «mobile working». Lors de manifestations CFF internes et externes réunissant moins de 1000 participants (p. ex. manifestations destinées aux riverains lors de chantiers), il convient de respecter les directives des autorités cantonales.

Comportement face à des symptômes

Le groupe Pandémie PLUS rappelle à nouveau le comportement à adopter en cas de symptômes: l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande, en cas de symptôme grippal, d’informer d’abord le supérieur ou la supérieure hiérarchique, puis d’appeler le médecin traitant et de rester à la maison. Tous les cas de maladie sont traités conformément aux directives de l’OFSP. Si une personne est malade et qu’un laboratoire confirme qu’elle est infectée, il incombe au médecin cantonal compétent de décider des mesures à prendre.

En cas d’incertitude, veuillez vous adresser à votre supérieur hiérarchique ou au groupe Pandémie PLUS: notfall-krisenmanagement@sbb.ch

Mise à jour du 28.2.2020, 18h00: recommandations du groupe Pandémie PLUS

Le coronavirus préoccupe la Suisse. Les autorités ont désormais pris des mesures de protection de grande envergure. La Confédération a décidé d’interdire tous les événements majeurs réunissant plus de 1000 personnes. Sur la base de la situation actuelle et des recommandations de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), le groupe Pandémie PLUS a élaboré des mesures visant à protéger le personnel des CFF et à prévenir la propagation du virus. 

Mesures actuelles

  • Les CFF soutiennent la campagne «no hands» et recommandent de ne plus se serrer la main. 

  • Indépendamment du coronavirus, les CFF encouragent le télétravail. Au vu de la situation actuelle, nous vous recommandons d’opter pour cette forme de travail, en faisant preuve de bon sens. Quiconque présente des symptômes grippaux doit rester à la maison. Veuillez donc toujours emmener votre ordinateur portable, votre chargeur et vos écouteurs à la maison. 

  • Vérifiez si les réunions doivent absolument avoir lieu en un seul emplacement. Les moyens technologiques modernes nous permettent de tenir de grandes réunions par Skype ou Teams et d’éviter les déplacements pendant les heures de grande affluence. Veuillez également vérifier le lieu de la manifestation. 

  • Veuillez vérifier les prescriptions de voyage de l’OFSP pour vos voyages d’affaires et de loisirs et annuler vos réunions à l’étranger, dans la mesure du possible. La page Internet contient des informations de l’OFSP, mises à jour régulièrement. 

  • Dans un souci de protection de notre personnel, il n’est désormais plus possible de réserver des visites dans le cadre des Expériences CFF

  • La grande conférence des cadres du jeudi 5 mars 2020, qui devait se tenir à Messe Basel et accueillir près de 1600 participants, a été annulée. La conférence aura lieu via Stream. D’autres informations suivront. 

  • Les CFF doivent désinfecter les trains circulant quotidiennement en Italie, conformément à la demande du ministère de la santé italien. 

Un grand nombre de collaboratrices et collaborateurs CFF ne peuvent pas opter pour le télétravail. Il est d’autant plus important qu’ils respectent les mesures d’hygiène générales recommandées par l’OFSP. L’OFSP a lancé aujourd’hui une campagne d’information «Voici comment nous protéger».

Au début de la semaine, nous avons annoncé que tous les membres du personnel allaient disposer de produit désinfectant. Nous avions prévu des petites bouteilles; malheureusement, le fournisseur n’a pas pu livrer la quantité voulue. Nous avons pu entre-temps commander des lingettes désinfectantes qui seront envoyées par courrier postal au domicile des collaboratrices et collaborateurs la semaine prochaine. De plus, des produits de nettoyage pour claviers, souris, etc. sont à disposition dans les bâtiments des CFF. 

Il faut continuer à observer de près l’évolution de l’épidémie et ses éventuelles conséquences, comme le fait actuellement le groupe Pandémie PLUS avec beaucoup de minutie. Il est également important que chacun garde son calme, car nous sommes tous concernés.

Mise à jour du 27.2.2020, 17h00: que faire en cas de symptômes?

Afin de protéger le personnel actif dans les installations d’exploitation sensibles des CFF, le groupe Pandémie PLUS a décidé que dès à présent et jusqu’à nouvel avis, aucun visiteur externe ne sera admis dans les quatre centres d’exploitation et à la gestion du réseau CFF. Cette restriction s’adresse aux groupes externes et aux personnes qui ne viennent pas visiter ces installations d’exploitation dans le cadre professionnel. Le personnel des prestataires externes (p. ex. entretien technique) n’est pas touché par cette interdiction.

Le groupe Pandémie PLUS rappelle à nouveau le comportement à adopter en cas de symptômes: l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande, en cas de symptôme grippal, d’informer d’abord le supérieur ou la supérieure hiérarchique, puis d’appeler le médecin traitant et de rester à la maison. Tous les cas de maladie sont traités conformément aux directives de l’OFSP. Si une personne est malade et qu’un laboratoire confirme qu’elle est infectée, il incombe au médecin cantonal compétent de décider des mesures à prendre. .

Mise à jour du 26.2.2020, 21h00 

Au cours de la journée, il a été signalé que trois employés des CFF des ateliers de Bellinzone présentaient des symptômes de grippe. Ils sont actuellement sous surveillance médicale, il n'est pour le moment pas clair s'ils seront soumis à des tests de dépistage du Coronavirus. Une évaluation de la situation du groupe Pandémie PLUS sera effectuée demain et une décision sera prise sur d’éventuelles mesures supplémentaires à prendre.  

» Mise à jour du 28.2.2020, 12h30: Les cas suspects à Bellinzona n'ont pas été confirmés.

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) recommande aux personnes présentant des symptômes grippaux de contacter d'abord leur médecin traitant par téléphone et de rester à la maison. Selon les experts de l'OFSP, il n'est pas nécessaire actuellement de porter des masques de protection. Les mesures d'hygiène normales sont suffisantes. Toutefois, si vous souhaitez porter un masque de protection, veuillez en discuter directement avec votre supérieur.  

Mise à jour du 26.2.2020: remise de désinfectant à tous les collaborateurs.

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a confirmé le premier cas de coronavirus en Suisse le 25 février 2020 au soir. La personne atteinte est originaire du Tessin et a été infectée en Italie. Pour les autorités sanitaires suisses, rien ne change dans l’évaluation actuelle des risques malgré le premier cas de coronavirus. Les mesures d’hygiène générales sont toujours essentielles. Sur la base des nouvelles données, le groupe central Pandemic PLUS a décidé que tous les collaborateurs des CFF devaient être équipés de désinfectant. Les flacons seront envoyés directement à leur domicile dans les plus brefs délais. Les bâtiments des CFF seront également équipés de distributeurs de désinfectant. Concernant le trafic international des marchandises transfrontalier avec l’Italie, des désinfectants seront mis à la disposition des mécaniciens pour leur permettre de désinfecter leur cabine. Les CFF soutiennent ainsi les mesures d’hygiène générales. Ils sont par ailleurs en contact avec les autorités italiennes. 

Le groupe central a en outre établi qu’il n’appartenait pas aux employés des transports publics de détecter d’éventuels cas de maladie. Les symptômes ne sont pas clairement reconnaissables même pour les experts, ce que les CFF ont fait savoir à l’OFSP. Contrairement à la procédure habituelle, les collaborateurs ne doivent plus prendre le SwissPass dans les mains lors des contrôles, ce jusqu’à nouvel ordre. Les voyageurs doivent sortir le SwissPass de l’étui ou du portefeuille. En cas de soupçon d’abus, le SwissPass peut toujours être pris en main. Les assistantes et assistants clientèle sont informés de cette adaptation temporaire.  

Mandat du groupe central Pandémie PLUS

Mandaté par la Direction du groupe, le groupe central suit de très près l’évolution de la situation actuelle et représente les CFF auprès des autorités. Il informe les collaboratrices et collaborateurs à tous les niveaux et transmet les mesures nécessaires. Le cas échéant, il peut alerter la cellule de crise des CFF.

État du 25.2.2020

Le sujet préoccupe les CFF au plus haut point. En tant qu’entreprise de chemin de fer, nous sommes en contact avec un très grand nombre de voyageurs. Cette situation concerne actuellement avant tout nos collaboratrices et collaborateurs au Tessin et celles et ceux à bord des trains internationaux en provenance d’Italie.

La santé de nos collaboratrices et collaborateurs est notre première priorité. C’est pourquoi nous avons commencé à nous préparer dès décembre 2019 à faire face à une éventuelle aggravation de la situation et à prendre des mesures en conséquence. Nous avons créé le groupe Pandémie PLUS dirigé par Daniel Schlup, responsable de l’unité Gestion des urgences et des crises CFF, qui, en collaboration avec les représentants de toutes les divisions, a mis au point un plan pandémie du coronavirus tout en suivant l’évolution de la situation de très près.

Les CFF se préparent au mieux de leurs possibilités

Le plan pandémie sera mis en œuvre dès que l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) évaluera la situation en tant que telle. Celui-ci prévoit de distribuer au personnel du matériel de protection et des produits désinfectants. En outre, plusieurs scénarios ont été envisagés portant aussi bien sur l’exploitation ferroviaire que sur d’éventuelles mesures à prendre pour palier les nombreuses absences pour des raisons maladie.

Mais nous n’en sommes heureusement pas encore là. L’OFSP juge la situation sérieuse mais souligne que la Suisse est bien préparée. Nous sommes en contact avec l’Office fédéral pour ce qui est de la détection d’éventuels cas d’infection.

Recommandations actuelles

Jusqu’à présent, aucun cas de coronavirus n’a été confirmé en Suisse. C’est pourquoi nous nous en tenons aux recommandations de l’Office fédéral de la santé publique.

  • L’OFSP recommande de prendre des mesures d’hygiène générales, comme dans le cas d’une grippe saisonnière: se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou avec un désinfectant pour les mains; tousser et éternuer dans un mouchoir en papier ou, à défaut, dans le creux du coude; jeter immédiatement le mouchoir en papier et se laver les mains. En l’état actuel des connaissances, le coronavirus se transmet par contact direct (p. ex. toux, éternuements, etc.) avec une personne infectée.

  • L’OFSP entend rappeler ces règles de base dans les régions frontalières et les aéroports grâce au lancement d’une campagne d’informations dans les prochains jours.

  • Selon les informations fournies par les autorités suisses, il n’est pour l’heure pas prévu de suspendre le trafic ferroviaire aux frontières, comme il en a été provisoirement décidé pour le trafic entre l’Autriche et l’Italie.

  • En cas de voyage à l’étranger, nous conseillons vivement de suivre les recommandations pour les voyageurs de l’Office fédéral de la santé publique.

Informations en continu

Daniel Schlup et son équipe continuent de suivre la situation de près. Ils restent également en contact étroit avec l’OFSP et d’autres autorités. En cas de questions, les supérieurs directs sont à disposition, ainsi que les contacts ci-dessous.

Start of an Imagegalery