Les émissions de CO2 du duplex TGL ne sont pas trop élevées

Le journal Blick dit avoir mesuré des émissions de CO2 trop élevées sur le duplex TGL. Les mesures réalisées par les CFF suite à ces allégations n’ont pas confirmé cette information. Les CFF poursuivent leurs investigations et procèdent de nouveau à des mesures exactes.

Début d’une galerie photos

Le journal Blick a réalisé des mesures sur la qualité de l’air dans plusieurs gares et trains. Dans les voitures de certains duplex TGL, des concentrations trop élevées en dioxyde de carbone (CO2), à savoir supérieures à 2000 ppm voire 3000 ppm (particules par million), auraient été enregistrées. Comme l’écrit le journal Blick, les scientifiques considèrent une concentration de CO2 supérieure à 1200 ppm comme «trop élevée».

Les installations de climatisation des duplex TGL mesurent en continu la concentration de CO2 de chaque voiture. Les relevés n’indiquent aucun chiffre trop élevé pour les trains duplex en question. Pour pouvoir comprendre les valeurs présentées par Blick, les CFF sont même allés jusqu’à réaliser des mesures supplémentaires avec un appareil certifié. Les valeurs obtenues se situaient entre 600 ppm et 1300 ppm. Pendant quelques minutes, un pic exceptionnel de 2000 ppm a été mesuré. Cependant, ces valeurs ne sont en aucun cas dangereuses pour la santé et n’ont rien à voir avec les aérosols.
Les CFF vont également les faire vérifier grâce à une procédure réalisée par l’organisme de contrôle indépendant des CFF (Service d’accréditation suisse SAS). Le groupe prendra des mesures complémentaires si nécessaire.

Climatisation dans le duplex TGL

Dans le duplex TGL, une climatisation est installée à chaque extrémité de voiture. Chaque climatisation comprenant deux capteurs de CO2, il y quatre capteurs par voiture. La climatisation mesure le CO2 de l’air extérieur et intérieur et ajoute automatiquement la quantité d’air frais nécessaire en fonction du résultat. L’apport d’air frais dans les compartiments de train varie en fonction de la température extérieure et de l’occupation du véhicule. Par conséquent, dans les compartiments de train, l’air est entièrement renouvelé par de l’air extérieur six à dix fois par heure en moyenne. Ainsi, les installations de climatisation veillent à une aération suffisante et à un renouvellement permanent de l’air.