Travaux en Suisse romande en 2024 : limiter les désagréments pour la clientèle

Cette année encore, d’importants chantiers d’entretien et de développement seront menés en Suisse romande. La majorité d’entre eux n’auront aucun impact sur le trafic. Néanmoins une vingtaine d’opérations nécessiteront des mesures particulières. Les CFF adaptent les horaires ou mettent en place des transports de substitution pour assurer la chaîne de transport à la clientèle.

Temps de lecture: 4 minutes

Chaque année, quelque 6000 interventions pour travaux sont effectuées sur le réseau romand des CFF, auxquelles il faut ajouter 200 chantiers de développement en phase de réalisation. Simultanément, les CFF font circuler en Suisse romande quelque 2500 trains par jour. Développer le réseau ferroviaire le plus densément utilisé au monde, l’entretenir et l’agrandir afin de transporter la clientèle d'aujourd'hui et de demain en toute sécurité : tel est le défi quotidien des CFF et de leurs 34'000 collaboratrices et collaborateurs.

Lors de la planification des chantiers d’entretien et de développement sur une ligne, les CFF cherchent la solution la moins impactante pour la clientèle. Dans certains cas, il est préférable de planifier des interruptions totales durant un week-end plutôt que d’effectuer des travaux sur de plus longues durées, uniquement de nuit et avec le risque, en cas d’imprévu, de ne pas pouvoir assurer la mise en circulation des premiers trains du matin. Dans la planification des travaux, une pesée d’intérêts est effectuée entre les besoins du chantier et les impacts sur la circulation des trains. Dans tous les cas, ce sont les mesures présentant le moins d’inconvénients pour la clientèle qui priment.

En 2024, en Suisse romande, une vingtaine de chantiers nécessiteront la mise en place de mesures particulières pour la clientèle. Selon la durée et la nature des travaux, trois types de solutions sont mises en place lors de gros chantiers. En voici quelques exemples :

  • La mise en place de bus de substitution sur le tronçon interrompu, comme ce sera par exemple le cas les week-ends du 9 au 12 et du 23 au 26 février 2024 à Saxon, du 27 au 29 avril à Vufflens-la-Ville ou encore les nuits en semaine du 11 février au 16 juin entre Genève et Coppet : les trains sont supprimés et remplacés par des bus.
  • La mise en place d‘un horaire travaux pour une certaine durée, comme c’est le cas sur la ligne Genève − La Plaine depuis le 10 décembre 2023 et jusqu’au 14 décembre 2024, ou encore entre Denges et Renens dès le mois de juin 2024 : l’horaire des trains est adapté afin d’effectuer les travaux.
  • La mise en place de déviations de certains trafics, comme ce sera le cas du 16 au 19 mars 2024 lors d’une interruption du trafic entre Lausanne et Vevey : le trafic régional sera remplacé par des bus, mais le trafic grandes lignes sera dévié par Puidoux.

La liste complète des travaux, avec un focus particulier sur le premier semestre 2024, avec des répercussions sur l’offre voyageurs en Suisse romande ainsi qu’une carte sont disponibles ci-contre.

Conscientes de l’impact sur les habitudes de voyages que ces perturbations engendrent pour les clientes et les clients, les équipes CFF planifient les meilleures alternatives de trajet possibles et déploient une information de qualité aux voyageuses et voyageurs. Les CFF sont conscients que les travaux entraînent des inconvénients pour la clientèle et s'excusent pour les désagréments occasionnés.

Dans tous les cas, les détails des adaptations d’horaire nécessaires seront annoncés en temps opportun. Les CFF invitent leurs clientes et clients à consulter l’horaire en ligne avant chacun de leur voyage. Pour certains chantiers de longue durée, un horaire adapté est d’ores et déjà consultable sur l’app Mobile CFF ou sur www.cff.ch. 

Entretien du réseau romand

Les CFF exploitent un réseau ferroviaire d’une longueur de 3'265 kilomètres. Plus de 11'000 trains y circulent chaque jour, ce qui en fait le réseau ferroviaire le plus densément utilisé au monde. En 2024, environ 20’000 chantiers d’entretien sont réalisés par les CFF afin d’assurer la fiabilité et la sécurité du trafic ferroviaire. Plus de 6000 interventions pour travaux d’entretien sont réalisés en Suisse romande, soit environ 30% du volume des interventions sur le réseau CFF national.

Il faudra par exemple, dans les 10 prochaines années, remplacer 146 km de voies entre Genève, Lausanne et Berne sur un total de 320 km, ce qui représente près de 46%. Pour rappel, la Confédération, les cantons, les communes et les CFF investissent en Suisse romande environ 6 milliards de francs d'ici 2030 dans le renouvellement et l’extension des infrastructures.

Dans ce contexte, le nouvel horaire 2025 permettra la réalisation de chantiers plus nombreux tout en améliorant la ponctualité. Des adaptations ponctuelles ou saisonnières de l’horaire resteront cependant nécessaires en fonction de certaines phases de travaux.