Les serpents partent en villégiature

Certes, on associe davantage les serpents à l’Orient qu’au Lavaux. C’est pourtant un sujet d’actualité sur la splendide Riviera car le ballast, les rails et les traverses abritent de nombreux animaux qu’il convient de protéger pendant la durée des travaux cet été.

Les vipères partent en villégiature.
Les vipères partent en villégiature.

Le Lavaux est unique par ses paysages, mais pas seulement. Cette destination très prisée des touristes étrangers comme des Suisses fourmille aussi d’animaux. De nombreuses espèces animales protégées, comme la vipère aspic, peuplent ce site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. C’est dans les amoncellements de bois et de pierres, comme on en trouve surtout le long des lignes ferroviaires de la région, que ce serpent venimeux a élu domicile.

Ainsi, l’interruption totale du trafic entre Lausanne et Puidoux-Chexbres pendant sept semaines cet été, le temps de renouveler les voies, ne va pas seulement bouleverser les habitudes des pendulaires. Les vipères du Lavaux aussi vont devoir s’en accommoder et déménager pendant les travaux.

Le team « Engineering Environnement » Suisse romande des CFF s’est adjoint les services de Hintermann & Weber, études et conseils en environnement, pour élaborer un plan de mise à l’abri des serpents protégés visant à leur épargner le stress des travaux. Quelque 56 serpents ont été capturés le long des voies pour être conduits en un lieu sûr. Ils resteront dans un milieu adapté à leurs besoins jusqu’à ce qu’on puisse les relâcher dans leur habitat naturel, probablement en septembre.

pour que les serpents ne soient pas dérangés, leur lieu de villégiature est tenu secret.
elles figurent sur la liste rouge des espèces menacées: cette année, les vipères qui vivent le long des voies entre Lausanne et Puidoux-Chexbres prendront leurs quartiers d’été.

pour que les serpents ne soient pas dérangés, leur lieu de villégiature est tenu secret.

elles figurent sur la liste rouge des espèces menacées: cette année, les vipères qui vivent le long des voies entre Lausanne et Puidoux-Chexbres prendront leurs quartiers d’été.

Un chantier particulièrement sécurisé, pour les ouvriers aussi

Cette délicate attention envers les serpents répertoriés sur la liste rouge des espèces animales menacées de l’Union internationale pour la conservation de la nature ne protège pas que les reptiles. Pour les ouvriers de ce chantier d’été, le risque d’être mordu par une vipère délogée est bien moindre maintenant que les animaux ont été éloignés des voies.