Navigation

Pas de compromis concernant la qualité et la sécurité des duplex TGL

L’émission Rundschau de la SRF en date du 15 mai 2019 a pointé de supposés défauts sur les nouveaux trains duplex TGL. Marcel Zumsteg, responsable du projet, déclare que les CFF n’accepteront que des trains qui répondent aux standards élevés des CFF en matière de qualité et de sécurité.

Ein FV-Dosto in der Landschaft
Ein FV-Dosto in der Landschaft

L’émission Rundschau de la SRF a montré des photos de défauts constatés dans les nouveaux trains duplex pour le trafic grandes lignes. L’entreprise Bombardier néglige-t-elle la production?  

Nous connaissons parfaitement ces photos. Dans le cadre du processus régulier de production et de contrôle qualité de la part du fabricant, de telles prises de vues sont courantes et servent à des fins de documentation. Cela paraît paradoxal, mais ces photos prouvent précisément que Bombardier exécute les contrôles de qualité exigés. Il n’empêche que nous attendons de cette entreprise qu’elle mette tout en œuvre pour améliorer la qualité des véhicules.  

Alors tout va bien?  

La production de nouveaux trains est exigeante. Il est donc vrai que des défauts de production peuvent se faire jour en cours de fabrication. Si nous entendons dire que tout ne fonctionne pas bien du côté de la production, naturellement, nous prendrons ces avis très au sérieux. Nous attendons de l’entreprise Bombardier qu’elle exécute ses travaux de production de manière extrêmement soignée, conformément aux critères de qualité définis.  

Comment vous en assurez-vous?  

Dans le cadre du projet, et également lors des rencontres entre CEO, la qualité est un thème central depuis des années. En automne 2018, par exemple, nous avons abordé ce sujet avec Bombardier lors d’une rencontre au sommet. Leurs experts de qualité sont ensuite venus en Suisse. Des mesures ont été prises, et les trains en cours de livraison sont de bien meilleure qualité. De plus, nous souhaitons que Bombardier mandate une analyse indépendante pour attester que les éventuelles faiblesses ont bien été éliminées.  

À quelles conditions les CFF mettent-ils ces trains en service?  

Pour l’obtention de l’homologation par l’OFT, le véhicule doit avoir passé avec succès plusieurs tests de sécurité; des observateurs externes indépendants sont également impliqués. Avant que les trains ne soient mis en service, les CFF leur font subir des tests complets. Nous nous assurons ainsi que chaque train répond à nos standards élevés de sécurité et de qualité. Si des écarts, voire des défauts compromettant la sécurité, sont constatés, le train ne sera mis en service commercial qu’après avoir passé avec succès un examen complémentaire. La sécurité et la qualité sont une priorité absolue aux CFF. Nous n’acceptons aucun compromis en la matière.  

Est-ce que cela fonctionne en pratique? 

Depuis le changement d’horaire de décembre 2018, plus de 750 000 kilomètres ont été parcourus par plus de 4500 trains. Aucun problème déterminant pour la sécurité n’est survenu, et les CFF n’ont pas connaissance de défauts pouvant la compromettre.  

Marcel Zumsteg, responsable du projet des nouveaux trains duplex TGL