La numérisation avance – ce qu’en pense la clientèle des CFF

La cinquième édition de la Journée suisse du digital a lieu aujourd’hui. Cela a incité les CFF à demander à leurs clientes et clients quelles opportunités et quels risques ils voient dans la numérisation. Vincent Ducrot, CEO des CFF, se tient à l’écoute et prend position.

La cinquième édition de la Journée suisse du digital a lieu aujourd’hui. Sous la direction de digitalswitzerland, l’objectif est de rapprocher la numérisation du grand public. L’objectif est d’assurer un échange entre experts, néophytes et entreprises afin de promouvoir le dialogue et le développement d’idées.

Les CFF sont partenaires de cet événement depuis la première édition. Par leur engagement, ils montrent comment la numérisation renforce leur activité de base et comment les voyageuses et voyageurs en bénéficient. Grâce aux nouveaux modèles d’affaires numériques, les CFF peuvent répondre aux besoins de leur clientèle de manière beaucoup plus individuelle, toujours à condition que la numérisation facilite leur vie plutôt que de la compliquer. L’appli Mobile CFF en est un bon exemple.

Afin de savoir comment les voyageuses et voyageurs envisagent la numérisation et les questions de mobilité, les CFF ont interrogé leurs clientes et clients dans les gares de Berne et de Lausanne. Quelle est leur position sur la protection des données? Est-ce qu’ils utilisent l’appli Mobile CFF? Où se situent, selon vous, les opportunités et les risques de la numérisation?

Cette vidéo montre comment Vincent Ducrot, CEO des CFF, réagit aux déclarations de la clientèle, ce qu’il pense des trains à conduite autonome et s’il considère que les guichets dans les gares sont encore nécessaires.

Source: CFF