SBB News

Fiabilité de l’appareil radio LISA: les CFF ont pris des mesures

Aux CFF, l’appareil radio LISA est utilisé à la manœuvre. Toutefois, des interruptions de connexion arrivent trop souvent. Cela entraîne une perte de confiance de la part du personnel, et peut engendrer des erreurs. Les CFF ont pris des mesures immédiates.

Start of an Imagegalery

Depuis 2015, les CFF remplacent la radio analogique par l’appareil numérique LISA pour la communication de la manœuvre. Mais l’entreprise n’est pas satisfaite de la fiabilité de la liaison radio: Des problèmes de couverture de réseau surviennent régulièrement, et la manœuvre est perturbée par des interruptions de connexion. Cela entraîne une perte de confiance de la part du personnel, et peut créer des risques. De plus, les housses des appareils s’avèrent inadéquates: de l’eau peut y pénétrer et provoquer une panne. Les CFF comprennent qu les membres du personnel se sentent livrés à eux-mêmes: cela fait longtemps qu’ils travaillent dans ces conditions.

Plusieurs mesures immédiates

Les CFF ont donc lancé les mesures suivantes:

  • Sensibilisation du personnel: les collaboratrices et collaborateurs ont été informés qu’il faut arrêter immédiatement la course de manœuvre en cas d’interruption radio (pas de son de contrôle) ou d’incertitudes concernant la liaison radio.

  • Sur certains sites, la liaison radio est très instable et insuffisante dans certains secteurs. Mais la liaison radio est bonne sur d’autres sites. Sur la base des avis communiqués par le personnel, les CFF analysent donc la fiabilité de la liaison radio sur les différents sites. Si celle-ci est insuffisante, ils envisageront l’introduction d’autres appareils. Si ce n’est pas possible et qu’il n’y a aucune autre solution sûre et satisfaisante, il faudra envisager des mesures permettant de garantir la sécurité du personnel de la manoeuvre. Plusieurs possibilités sont en cours d’élaboration et pourront déboucher, dans certains cas extrêmes, à une suppression totale de la manœuvre dans certains espaces géographiques.

  • Les retours seront évalués et les résultats seront communiqués aux membres du personnel sur chaque site.

  • Les CFF échangent avec les utilisatrices et utilisateurs LISA sur les sites concernés. Ils définissent avec eux les configurations d’erreur locales, évaluent les causes et la durée prévue avant correction, et envisagent les alternatives possibles. De premières visites de sites ont lieu déjà avant Noël.

  • Le démantèlement de la radio analogique est suspendu.

  • Outre le canal existant pour les annonces déterminantes pour la sécurité, les CFF étudient la possibilité d’introduire un service d’annonce téléphonique.

  • Les housses défectueuses sont progressivement remplacées. À partir de l’été, tous les appareils en fonction seront remplacés par des nouveaux appareils dont le boîtier est étanche et résistant aux chocs.

À moyen terme, les CFF envisagent aussi l’utilisation d’autres appareils radio.