SBB News

Poursuite de la plupart des travaux sur les chantiers

A cause du coronavirus, les CFF ont concentré leurs ressources sur les dérangements et sur les travaux déterminants pour la sécurité et l’exploitation. Tous les chantiers d’aménagement et de renouvellement de l’infrastructure ferroviaire ont été suspendus. Ils devraient redémarrer après Pâques.

Start of an Imagegalery

En mars, les CFF ont décidé de concentrer leurs ressources sur la levée des dérangements ainsi que sur les travaux d’entretien et de maintien de la qualité du réseau, déterminants pour la sécurité et l’exploitation. Par conséquent, près de 270 chantiers d’aménagement et de renouvellement de l’infrastructure ferroviaire ont été suspendus. Les 14 000 chantiers de travaux d’entretien nécessaires au maintien de l’exploitation dans les six prochains mois, n’ont, dans l’ensemble, pas été affectés par les fermetures temporaires. De même, les activités d’étude et de planification des projets n’ont subi aucune restriction.

Les CFF ont notamment pris ces mesures pour concentrer les ressources encore disponibles et, ainsi, garantir la desserte de base sur le long terme, malgré la multiplication des problèmes de matériel et de personnel. Ils ont mis cette période à profit pour définir des règles d’hygiène et de comportement en concertation avec les partenaires sociaux, et procéder à des adaptations dans l’organisation du travail.

Redémarrage des travaux dès que possible

Les CFF mettent tout en œuvre pour que les travaux sur les 270 chantiers concernés puissent redémarrer le plus tôt possible. En prenant cette décision d’arrêt temporaire, les CFF ont pu organiser, dans les temps, une évacuation sûre et ordonnée des chantiers en question. Cela permettra également de les redémarrer de manière tout aussi structurée, le moment venu. Dans ce contexte, la priorité absolue est donnée à la protection du personnel et à la garantie de l’exploitation ferroviaire, en vue du maintien de l’offre de base.

En concertation avec les entreprises de construction, les CFF étudient quels travaux peuvent reprendre dans le respect des directives de la Confédération et des bases légales des cantons. Ils tablent sur une remise en route progressive (complètement ou en partie) de différents chantiers d’aménagement et de renouvellement, après les fêtes de Pâques. Pour cela, les entreprises de construction mandatées doivent remplir les conditions suivantes.

  • Respect strict des prescriptions de la Confédération et de l’OFSP.

  • Garantie de l’approvisionnement du chantier en matériel et de la mobilisation du personnel, sur plusieurs semaines.

  • Aucune intervention du personnel des CFF non essentiel à l’exploitation ferroviaire.

Incertitudes quant aux répercussions sur l’offre

La rapidité avec laquelle les chantiers pourront reprendre complètement sera fonction de l’évolution de la situation. Certains chantiers ont déjà redémarré ou sont sur le point de le faire: rive est du lac de Zoug, aménagement à quatre voies de la gare de Liestal, tunnel de l’Eppenberg, tunnel de Bözberg et désenchevêtrement de Wylerfeld. Il est toutefois impossible actuellement de déterminer les répercussions concrètes de ces contretemps sur les dates de mise en service prévues.