Les six critères d’un travail épanouissant

Les personnes qui effectuent un travail utile sont motivées et se rendent volontiers au travail. Quels sont les facteurs qui aident à s’épanouir dans son travail? Corinne Scheiwiller, psychologue du travail aux CFF, nous les présente.

Début d’une galerie photos

Il n’y a rien de pire pour la motivation que d’avoir l’impression que son travail est inutile. Corinne Scheiwiller en a bien conscience. La cheffe de projet et spécialiste de la protection de la santé et de la prévention aux CFF connaît la problématique: «Lorsque les collaboratrices et collaborateurs voient la finalité de leur travail, leur motivation est décuplée. Ils viennent alors volontiers au travail et sont plus performants.» La psychologue a identifié les six critères ci-après comme révélateurs d’une activité utile.

1. L’identification avec le travail et l’employeur

Les collaboratrices et collaborateurs qui éprouvent de la fierté pour leur travail et leur entreprise voient davantage la finalité de leurs tâches. C’est pourquoi il est important que leurs propres valeurs correspondent à celles de l’entreprise et qu’ils puissent les vivre dans leur travail quotidien. Pour leur clientèle comme pour leur personnel, les CFF misent sur la dimension humaine, l’orientation vers l’avenir et la durabilité.

2. L’employeur apporte une contribution importante à la société

Pour de nombreuses personnes, la contribution sociale est déterminante pour éprouver un sentiment d’utilité au travail. Ces dernières années, les stratégies de durabilité des entreprises ont manifestement exercé une influence croissante sur la motivation des collaboratrices et collaborateurs. Cet aspect est particulièrement important pour les CFF: ils sont le plus grand fournisseur de mobilité durable en Suisse et l’un des principaux prestataires de service public.

3. Le travail sert une vision globale

Le travail est souvent ressenti comme utile lorsqu’il sert l’ensemble de l’entreprise. En outre, les collaboratrices et collaborateurs doivent connaître la valeur de leurs activités et la manière dont celles-ci contribuent au résultat global. Les objectifs annuels sont à la fois adaptés individuellement aux tâches effectives de l’employé-e et utiles à la réalisation des objectifs de l’entreprise. Les CFF sont fiers que chaque collaboratrice et collaborateur contribue à son niveau à la réussite de l’entreprise.

4. L’employeur valorise le travail accompli

Les collaboratrices et collaborateurs ne se rendent pas au travail uniquement pour l’argent. La valorisation de leur engagement est presque aussi importante, voire plus importante. Les CFF y attachent une grande importance comme en atteste le style de conduite transformationnel qu’ils soutiennent. Concrètement, les cadres assument une fonction d’exemples, font évoluer leurs collaboratrices et collaborateurs et les motivent vers une finalité commune.

5. Les collaboratrices et collaborateurs évoluent dans et avec leur travail

Réaliser un projet de A à Z est plus épanouissant que d’effectuer de petites tâches d’un tout. Le travail doit être également varié et diversifié pour permettre à chaque collaboratrice et chaque collaborateur d’évoluer à travers son activité. Pour y parvenir, les CFF misent sur l’octroi d’une marge de manœuvre, le sens des responsabilités et la dose d’ambition nécessaire.

6. Le développement personnel est encouragé

Les collaboratrices et collaborateurs sont à la fois stimulés et encouragés, par exemple par une formation continue, afin de développer leurs compétences personnelles et professionnelles. Les CFF soutiennent les formations continues et proposent également des conseils internes en orientation professionnelle à toutes celles et tous ceux qui souhaitent évoluer. En outre, ils offrent à leur personnel la possibilité d’effectuer un stage en interne sur une durée de 4 à 18 mois dans le cadre duquel ils s’essaient à une activité à un nouveau poste.

Début d’une galerie photos

La santé physique et psychique avant tout

De nombreux métiers exercés aux CFF sont très physiques. «Pour réduire les sollicitations unilatérales, nous préconisons, chez Protection de la santé et prévention, de varier les activités. À cet égard, les collaboratrices et collaborateurs au sein d’un même service ou d’une même unité alternent les tâches», explique Corinne Scheiwiller. Les bouleversements actuels du monde du travail mettent de plus en plus notre santé psychique à rude épreuve. Cette dernière constitue d’ailleurs une thématique majeure de l’unité Employabilité, santé et social. Corinne Scheiwiller apprécie beaucoup le fait de promouvoir la santé physique et psychique des collaboratrices et collaborateurs des CFF grâce à son travail.

En sa qualité de psychologue du travail et des organisations, elle est ainsi responsable de l’introduction de la nouvelle offre «Arrêt au stand». Les CFF proposent aux collaboratrices et collaborateurs d’effectuer par ce biais un bilan ciblé afin de les soutenir dans un monde du travail en rapide mutation: «Ils offrent aux collaboratrices et collaborateurs la possibilité de réfléchir régulièrement à leur situation personnelle et professionnelle et de préparer concrètement les étapes suivantes», poursuit Corinne Scheiwiller. Et c’est précisément à travers ce type d’offres que Corinne Scheiwiller ressent la finalité de son travail.

Début d’une galerie photos

La situation actuelle vous convient-elle?

Conseils de notre experte: «D’une part, vous devez être au clair sur vos propres valeurs et intérêts pour être en mesure d’évaluer si la situation dans laquelle vous vous trouvez vous convient et/ou si vous devez vous lancer dans la recherche ciblée d’un employeur ou d’un emploi plus en adéquation avec vous-même. D’autre part, je recommande de prendre les choses en main et d’assumer ses responsabilités: les initiatives personnelles peuvent faire bouger les lignes, même dans un environnement déjà établi.»

Les six critères décrits plus haut ne s’appliquent pas à ton activité actuelle? Pourquoi ne pas tenter ta chance aux CFF? Ils offrent des opportunités de carrière variées avec plus de 150 professions différentes. Dans le cadre des enquêtes annuelles menées auprès des collaboratrices et collaborateurs des CFF, la question de l’utilité du travail obtient toujours des scores élevés. Ensemble au service d’un objectif: nous accomplissons de grandes choses et faisons ainsi bouger la Suisse. Renseigne-toi dès aujourd’hui sur les postes vacants.